Alkmaar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alkmaar
Héraldique
Héraldique
Drapeau
Drapeau
Image illustrative de l'article Alkmaar
Administration
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Province Hollande-Septentrionale
Code postal 1800-1832
Indicatif téléphonique international +(31)
Démographie
Population 94 257 hab.
Densité 3 019 hab./km2
Géographie
Coordonnées 52° 38′ 04″ Nord 4° 44′ 47″ Est / 52.634444, 4.746389
Superficie 3 122 ha = 31,22 km2
Localisation
Image illustrative de l'article Alkmaar

Géolocalisation sur la carte : Hollande-Septentrionale

Voir sur la carte administrative de la zone Hollande-Septentrionale
City locator 14.svg
Alkmaar

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

Voir la carte administrative des Pays-Bas
City locator 14.svg
Alkmaar

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

Voir la carte topographique des Pays-Bas
City locator 14.svg
Alkmaar
Liens
Site web www.alkmaar.nl

Alkmaar est un pays et une commune des Pays-Bas, en Hollande-Septentrionale, dans la région de Frise-occidentale.

La commune compte 93 912 habitants[1] sur une superficie d´environ 30 km2 : après Amsterdam et Haarlem dont elle est distante d'une trentaine de kilomètres au nord, c´est la ville la plus importante de Hollande-Septentrionale par son nombre d´habitants.

Elle est constituée des villes, villages et/ou districts : Alkmaar, Koedijk (partiellement), Oudorp et Omval.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom est attesté sous différentes forme depuis le Moyen Âge : Allecmere (Xe siècle), Alcmere (1063), Alcmare (XIe et XIIe siècles) ou Alkmare (1132). Celle-ci n'est pas assurée, cependant le dernier terme de maar (anciennement mere) signifie « lac », « mare » ou « marais » caractérise un amas peu profond qui fut asséché par le creusement du canal d'Amsterdam. Tandis que le premier terme de alk semble provenir du germanique signifiant « marécage » ou « temple »[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention d'Alkmaar date du Xe siècle. Le village d'abord installé sur un banc de sable légèrement surélevé qui lui offrait une protection accrue contre les inondations reçut son droit de cité en 1254.

Alkmaar a été le théâtre de deux batailles décisives au cours de son histoire.

En 1573, pendant la Guerre de Quatre-Vingt Ans, Alkmaar faisant partie de la confédération des provinces rebelles, elle fut assiégée par les Espagnols qu'elle repoussa vaillamment[3]. Cependant, les habitants ayant appelé à l'aide Guillaume d'Orange devant la prolongation du siège, celui-ci répondit en faisant ouvrir les écluses pour inonder les terrains environnant la ville. Comprenant le danger, l'armée espagnole conduite par Don Fadrique, fils du Duc d'Albe, leva le siège et engagea un mouvement de retraite. Cette défaite espagnole devant Alkmaar est considérée comme le moment décisif de la Guerre de Quatre-Vingt Ans, à partir duquel les confédérés néerlandais prennent l'avantage sur les Espagnols. Elle a donné lieu au dicton néerlandais Bij Alkmaar begint de victorie ("A Alkmaar commence la victoire") et elle est toujours commémorée chaque 8 octobre, jour de la fin du siège en 1573.

Pendant les guerres de la Révolution française, lors de la bataille d'Alkmaar, le , les généraux Brune et Daendels battirent les Russo-Britanniques, commandés par Frederick, duc d'York et Albany. Brune signa la contestable Convention d'Alkmaar le 18 octobre suivant, le duc d'York s'étant montré meilleur négociateur que général[4].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Lieux de culte[modifier | modifier le code]

La Grande église Saint-Laurent de Alkmaar, de style gothique, fut construite à la fin du XVe siècle et début XVIe siècle. La Petite église Saint-Laurent, de style néo-gothique, fut construite au XIXe siècle. La ville possède aussi une église baptiste, une église luthérienne et une synagogue.

Moulins[modifier | modifier le code]

Les moulins appartiennent à la riche histoire culturelle de la région et se distinguent par une particularité architecturale : la possibilité de modifier leur orientation de l'intérieur. Ils sont en général bien entretenus et ont gardé leur apparence originelle.
La commune d'Alkmaar compte 12 moulins dont le 't Roode Hert, un moulin à grain encore en état de marche : des graines y sont toujours moulues et un petit magasin attenant propose graines, farines et autres produits naturels à la vente. Un projet envisage de le déplacer de 300 mètres, vers le site naturel du polder d'Oudorp afin qu'il bénéficie de plus de vent, compte tenu qu'il est de plus en plus entouré d'habitations, de commerces et d'industries.

Marchés[modifier | modifier le code]

Marché aux fromages

Mondialement connu, il se déroule les vendredis, du premier vendredi d'avril au premier vendredi de septembre[5], et montre une vente de fromages traditionnelle comme elle se déroulait au XIVe siècle. Mais ce n'est pas seulement du folklore puisque de vrais acheteurs viennent négocier et acheter le fromage aux producteurs.

Marchés hebdomadaires
  • Mardi de 11h30 à 15h30 sur Frederik Hendriklaan
  • Mercredi de 08h00 à 12h00 sur Nijenburgplein
  • Mercredi de 12h30 à 17h00 sur Europaplein
  • Samedi de 08h00 à 17h00 sur Gedempte Nieuwesloot et Kerkplein
Marchés annuels
  • Marché agricole et Marché aux tissus le dernier mercredi de septembre
  • Marché de Noël vers mi-décembre

Sports[modifier | modifier le code]

Alkmaar est le siège de l'équipe du AZ, résultant de la fusion en 1967 des deux clubs de football professionnels Alkmaar'54 et FC Zaanstreek.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  1. 1er janvier 2010, source : CBS
  2. Dictionnaire des noms de lieux – Louis Deroy et Marianne Mulon (Le Robert, 1994) (ISBN 285036195X)
  3. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch.Delagrave, 1876, p.56
  4. M. MacCarthy, Histoire de la campagne faite en 1799, en hollande : Traduite de l'anglais, Plancher, (lire en ligne), pp.200-205
  5. (en) « Cheese market », sur www.kaasmarkt.nl (consulté le 22 août 2010)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Vue de la ville d'Alkmaar