Saint-Hilaire-le-Châtel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Hilaire et Chatel.

Saint-Hilaire-le-Châtel
Saint-Hilaire-le-Châtel
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Mortagne-au-Perche
Canton Mortagne-au-Perche
Intercommunalité Bassin de Mortagne-au-Perche
Maire
Mandat
Philippe Blutel
2014-2020
Code postal 61400
Code commune 61404
Démographie
Population
municipale
659 hab. (2015 en diminution de 5,59 % par rapport à 2010)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 33′ 53″ nord, 0° 31′ 52″ est
Altitude Min. 167 m
Max. 294 m
Superficie 22,34 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 14.svg
Saint-Hilaire-le-Châtel

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 14.svg
Saint-Hilaire-le-Châtel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Hilaire-le-Châtel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Hilaire-le-Châtel

Saint-Hilaire-le-Châtel est une commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, peuplée de 659 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune se situe dans la région naturelle du Perche.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de Saint-Hilaire-le-Châtel est un toponyme médiéval formé d’après la dédicace de l’église paroissiale à Hilaire de Poitiers, attestée dès la fin du XIe siècle. Étant donné le grand nombre de paroisses normandes homonymes, le nom de celle-ci reçut très tôt un déterminant. Elle fut d’abord appelée Saint-Hilaire-lès-Sainte-Céronne (Sanctus Hillarius juxta Sanctam Ceronnam 1099[1]) d’après la proximité de Sainte-Céronne-lès-Mortagne, puis simplement Saint-Hilaire jusqu’au XVIIIe siècle, et encore sporadiquement jusqu’au milieu du XIXe siècle. À l’époque de la Révolution, dans le cadre de la déchristianisation toponymique, Saint-Hilaire fut brièvement rebaptisé Les Grouas[2], « les terres caillouteuses », d’après un lieu-dit qui se trouve en fait à la limite de la commune contiguë de Bazoches-sur-Hoëne. L’appellation Saint-Hilaire-lès-Mortagne, d'après la proximité de Mortagne-au-Perche, apparaît au début du XVIIIe siècle (S[aint] Hilaire prez Mortagne 1716[3]), et devient courante pendant tout le XIXe siècle. On note cependant l’emploi à cette époque du nom alternatif de Saint-Hilaire-le-Pigeon[4],[5], d’après celui d’un hameau et ancien fief de la paroisse. Enfin, l’appellation moderne de Saint-Hilaire-le-Châtel, adoptée en 1922[2], fait référence au hameau de Châtel, dont le nom est issu de l’ancien français chastel « château fort » ou, plus probablement ici, « habitation seigneuriale ». Ce changement a sans doute été motivé par la confusion possible du nom de la commune avec celui de Saint-Hilaire-de-Mortagne en Vendée, aujourd’hui rattachée à Mortagne-sur-Sèvre.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune a absorbé celle de Saint-Sulpice-de-Nully en 1823. Saint-Hilaire comptait alors 740 habitants contre 172 à Saint-Sulpice.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1989[6] avril 2014 Jean-Jacques Beuzit SE Agriculteur
avril 2014[7] en cours Philippe Blutel SE Ingénieur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[9].

En 2015, la commune comptait 659 habitants[Note 2], en diminution de 5,59 % par rapport à 2010 (Orne : -1,72 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
837761771740923944935954942
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
930872877891840834799760741
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
752740649653613615640580566
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015 -
505492564569576677691659-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

En 2004, Saint-Hilaire-le-Châtel inaugure la première école construite en suivant la démarche HQE (Haute qualité environnementale).

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Stanislas Ratel (1824 - 1904 à Saint-Hilaire-le-Châtel), pionnier de la photographie.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Duval, Rapport sur l’orthographe des noms de commune du département de l’Orne, Alençon, 1903, p. 110.
  2. a, b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Guillaume de l’Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716, BNF.
  4. Louis Du Bois, Itinéraire descriptif, historique et monumental des cinq départements de la Normandie, 2 vol., Mancel, Caen, 1828, p. 478.
  5. Louis Duval, Essai sur la topographie ancienne du département de l’Orne, impr. Marchand-Saillant, Alençon, 1882, p. 56.
  6. « Jean-Jacques Beuzit repart pour un 5e mandat », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 14 juin 2014)
  7. « Saint-Hilaire-le-Châtel (61400) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 14 juin 2014)
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :