Saint-Germain-de-Martigny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Germain.

Saint-Germain-de-Martigny
Saint-Germain-de-Martigny
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Mortagne-au-Perche
Canton Mortagne-au-Perche
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Mortagne-au-Perche
Maire
Mandat
Roger Nehlich
2014-2020
Code postal 61560
Code commune 61396
Démographie
Gentilé Germanomartignais
Population
municipale
76 hab. (2017 en diminution de 20,83 % par rapport à 2012)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 35′ 20″ nord, 0° 27′ 43″ est
Altitude Min. 175 m
Max. 246 m
Superficie 3,89 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Orne
Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 14.svg
Saint-Germain-de-Martigny
Géolocalisation sur la carte : Orne
Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 14.svg
Saint-Germain-de-Martigny
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Germain-de-Martigny
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Germain-de-Martigny

Saint-Germain-de-Martigny est une commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, peuplée de 76 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Germain-de-Martigny[1]
Saint-Aubin-de-Courteraie Saint-Ouen-de-Sécherouvre Saint-Ouen-de-Sécherouvre
Champeaux-sur-Sarthe Saint-Germain-de-Martigny[1] Saint-Ouen-de-Sécherouvre
Champeaux-sur-Sarthe Champeaux-sur-Sarthe,
Bazoches-sur-Hoëne
Saint-Ouen-de-Sécherouvre,
Bazoches-sur-Hoëne

Toponymie[modifier | modifier le code]

La paroisse est dédiée à Germain d'Auxerre. Selon René Lepelley, Martigny — nom d'un lieu-dit de la commune — serait issu de l'anthroponyme roman Martinus[2]. Sous la Révolution, la commune s'appelait Martigny[3].

Le gentilé est Germanomartignais[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Origine du nom : Le nom de la paroisse était orthographié : « Martiniacum » en 1096, « Marthignié » en 1335 (Pouillé de Rouen), « Martignyé » en 1373 (Pouillé), « Martigneyum » au 15e siècle (Pouillé). Mais on trouve « Saint Germain de Martigné » en 1495 (Arch. nat. P 275²-275³) et « Saint Germain de Martigny » au 17e siècle (Arch. nat. P 873², acte 105 et P 939, acte 89).

Elle doit son nom à l'ancien chateau seigneurial de Martigny, à localiser au lieu-dit actuel : le Haut Martigny.

On ne connait que deux membres de la famille des seigneurs de Martigny :

  • Robert de Martigny, donateur d'une rente d'un setier de froment à la léproserie de Chartrage de Mortagne ;
  • Gervais de Martigny, donateur d'une rente d'un setier à l'Hôtel-Dieu de Mortagne.

La paroisse était imposée de 12 livres tournois en 1466 (Vicomte de Romanet, Géographie du Perche, p. 128-129). On y dénombrait 49 feux au 17e siècle (Vicomte de Romanet, Géographie du Perche, p. 128-129). Elle dépendait au 17e siècle de la vicomté de Mortagne, province du Perche (Arch. nat. P 873², acte 105 et P 939, acte 89).

L'église Elle est dédiée à saint Germain. La cure relevait de l'abbaye de Thiron. C'est un petit édifice classique comportant une nef et deux transepts. Elle est très remaniée. Les fonts baptismaux à cuve octogonale sont du 16e siècle, la chaire à prêcher du 19e siècle. Dans le transept nord, on trouve un autel dédié à la Vierge, avec une toile de Pierre Chadaigne*, représentant une Immaculée Conception, le tout du 19e siècle. Dans le transept sud, il y a un autel dédié à sainte Anne, avec une toile du 17e siècle : Education de la Vierge et une Vierge à l'Enfant en pierre de style Renaisance (1520). Dans le choeur, excepté le tabernacle du 17e siècle, l'ensemble fut refait au 19e siècle : l'autel en pierre, les peintures murales sur le thème du sacrifice, de Pierre Chadaigne*, et les vitraux datés de 1868. La fête patronale est célébrée le 1er dimanche d'août.

A la Libération, la commune fut libéré le lundi 14 aout 1944.
Etang communal de 0,3 ha avec un parc de jeu.

Pierre Chadaigne (1824-1879), « peintre alençonnais », on retrouve d'autres œuvres de lui aussi bien dans l'Orne (église Saint-Denis de Mahéru) que dans la Mayenne (église de Pré-en-Pail) ou la Sarthe (église d'Ancinne).

En quelques mots

La commune doit son nom à l'ancien château seigneuriale de Martigny. Il se situait à l'emplacement du lieu-dit actuel “Martigny“. En 1096 le nom de la paroisse était orthographié Martiniacum ce n'est qu’au 17e siècle que l'on voit apparaître Saint Germain de Martigny

Le site fut occupé dès l'époque mérovingienne. Des sarcophages de Pierre que l'on croit gaulois, ont été découverts dans le cimetière autour de l'église. Plusieurs sont enfouis sous le chemin passant à proximité

L’église située au centre bourg est dédiée à Saint Germain et est entourée de son cimetière et de ses ifs tricentenaires. Comportant une nef les deux transepts ; cet édifice classique a été remaniée de nombreuses fois au fil des siècles. Notamment au cours du XIXe siècles, des peintures murales de Pierre chadaigne (1824-1879) vinrent agrémenter le choeur de l'église

Au cœur de l’est ornais, à 10 kilomètres de Mortagne et 40 km d'Alençon Saint Germain de Martigny offrent aux touristes souhaitant visiter la région l'opportunité de faire une étape dans son centre de loisir. L'esprit de bénévolat de germinois donne à cette petite commune percheronne un atout essentiel dans l'animation du village. Le 25 juillet 1999 lors du dernier comice agricole cantonal du siècle, le public venu en nombre et l'occasion de participer à une fête ayant comme thème “le monde rural“. Là au sein d'un bourg orné de fleurs naturelles un étonnant défilé de chars décorés préparé pas les différentes communes du canton et diverses animations de tous genre sur le cadre d'une journée inoubliable….

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1967[5] mars 2001 André Mousset   Agriculteur
mars 2001[6] mars 2008 Hubert Dufay   Agriculteur
mars 2008[7] En cours Roger Nehlich[8] SE Ingénieur retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et un adjoint[8].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[10].

En 2017, la commune comptait 76 habitants[Note 2], en diminution de 20,83 % par rapport à 2012 (Orne : -2,29 %, France hors Mayotte : +2,36 %). Au premier recensement républicain, en 1793, Saint-Germain-de-Martigny (nommée à l'époque Martigny) comptait 332 habitants, population jamais atteinte depuis. Elle est la commune la moins peuplée du canton de Bazoches-sur-Hoëne.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
332244266236298306309300244
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
227210211212189180162168165
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
154150128127121122110120105
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2017
106101887287941008176
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2017.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-95480-455-4 (édité erroné), notice BnF no FRBNF36174448), p. 168, 223
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. « Ouest-france.fr - Mairie de Saint-Germain-de-Martigny » (consulté le 20 mai 2013)
  5. « https://www.ouest-france.fr/normandie/saint-germain-de-martigny-61560/les-noces-de-diamant-dandre-mousset-ancien-maire-2594677 », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 30 janvier 2016)
  6. « Décès de Hubert Dufay : une erreur de photo », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 30 janvier 2016)
  7. « Les élections Municipales 2008 », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 30 janvier 2016)
  8. a et b Réélection 2014 : « Saint-Germain-de-Martigny (61560) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 12 juin 2014)
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  12. « Statue : Vierge à l'Enfant », notice no PM61000614, base Palissy, ministère français de la Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :