Bazoches-sur-Hoëne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bazoches (homonymie).

Bazoches-sur-Hoëne
Bazoches-sur-Hoëne
L'église Saint-Pierre.
Blason de Bazoches-sur-Hoëne
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Mortagne-au-Perche
Canton Mortagne-au-Perche
Intercommunalité Bassin de Mortagne-au-Perche
Maire
Mandat
Jean Lamy
2014-2020
Code postal 61560
Code commune 61029
Démographie
Gentilé Bazochéens
Population
municipale
879 hab. (2015 en diminution de 7,76 % par rapport à 2010)
Densité 41 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 33′ 07″ nord, 0° 28′ 17″ est
Altitude Min. 155 m
Max. 278 m
Superficie 21,44 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 14.svg
Bazoches-sur-Hoëne

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 14.svg
Bazoches-sur-Hoëne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bazoches-sur-Hoëne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bazoches-sur-Hoëne
Liens
Site web www.bazochessurhoene.fr

Bazoches-sur-Hoëne Écouter est une commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, peuplée de 879 habitants[Note 1].

La commune a été chef-lieu du canton de Bazoches-sur-Hoëne jusqu'en 2015.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune se situe à l'ouest du Perche.

Communes limitrophes de Bazoches-sur-Hoëne[1]
Champeaux-sur-Sarthe Saint-Germain-de-Martigny Saint-Ouen-de-Sécherouvre,
Sainte-Céronne-lès-Mortagne
Champeaux-sur-Sarthe,
Bures
Bazoches-sur-Hoëne[1] Saint-Hilaire-le-Châtel
La Mesnière Courgeoût Saint-Hilaire-le-Châtel,
Courgeoût

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme est issu de l'ancien français baselche ou basoche, « église », issu lui -même du latin basilica qui avait un sens plus large et a évolué en français vers basilique[2]. L'Hoëne, affluent de la Sarthe, traverse le territoire au nord du bourg.

Le gentilé est Bazochéen Écouter.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'affaire criminelle Marie-Julie Clain s'est déroulée dans cette commune en 1860[3].

Le 14 août 1944, l'explosion accidentelle d'un barrage de mines posé par les Américains a causé la mort de six des leurs ainsi que de cinq habitants de la commune.

En 1965, Bazoches-sur-Hoëne (610 habitants en 1962[4] ) absorbe Courtoulin (55 habitants[5]), au sud de son territoire.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Bazoches-sur-Hoëne

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :
De gueules à la fasce ondée d’argent accompagnée, en chef, d’un mortier de juge de sable galonné d'or et, en pointe, d’une balance du même, à la bordure d'hermine[6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
? ? M. Séguret RPF
puis UNR
Conseiller général (1945-1964)
1965 mars 2001 Léon Ganivet DVD
puis UDF-Rad.
Conseiller général (1964-2001)
mars 2001 en cours Jean Lamy[7] DVD Conseiller général (depuis 2008), vice-président de la communauté de communes du Bassin de Mortagne-au-Perche
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et trois adjoints[7].

Léon Ganivet (1923 - 2014), maire de 1965 à 2001, a été maire honoraire de la commune de Bazoches-sur-Hoëne après ses trente-six années passées à la tête de la mairie de la ville.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[9].

En 2015, la commune comptait 879 habitants[Note 2], en diminution de 7,76 % par rapport à 2010 (Orne : -1,72 %, France hors Mayotte : +2,44 %). Bazoches-sur-Hoëne a compté jusqu'à 1 451 habitants en 1836.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
1 4061 3491 3751 3901 4511 4431 4071 3431 294
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
1 2721 2001 1541 1641 0941 037987880818
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
755707618640589622596613610
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2015
624615797898918928944886879
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution démographique de Courtoulin
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
226187200168abs.181177181183
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
16015113016714011211411188
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
899175616268595557
1962 - - - - - - - -
55--------
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
(Sources : EHESS[5])

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Pierre de Bazoches, portail du XIIe siècle.
  • Église Saint-Hilaire de Courtoulin.
  • Château de Courtoulin.
  • L'ancien presbytère, datant du XVIIIe siècle, restaurée en 1855, puis en 2012. Aujourd'hui, ce bâtiment est devenu la mairie[11].

Activité, label et manifestations[modifier | modifier le code]

Label[modifier | modifier le code]

La commune est une ville fleurie (trois fleurs) au concours des villes et villages fleuris[12].

Sports[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton, (ISBN 2-86253247-9), p. 155
  3. Jean-François Miniac (préf. Alain Lambert), Les Grandes Affaires criminelles de l'Orne, Paris, Éditions de Borée, coll. « Les Grandes Affaires criminelles », , 336 p., poche (ISBN 978-2-84494-814-4)
  4. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Courtoulin », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 24 juillet 2013)
  6. « GASO, la banque du blason - Bazoches-sur-Hoëne Orne » (consulté le 4 juin 2013)
  7. a et b Réélection 2014 : « Bazoches-sur-Hoëne (61560) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 12 juin 2014)
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  11. Laurence de Calan, Presybtères du Perche, éditions des Amis du Perche, collection "Présence du Perche", juillet 2012, p. 17-18. [ (ISBN 978-2-900122-983)]
  12. « Bazoches-sur-Hoëne », sur villes-et-villages-fleuris.com, Conseil national de villes et villages fleuris (consulté le 14 janvier 2018)
  13. « Am. C. Bazoches », sur Site officiel de la Ligue de Normandie (consulté le 14 janvier 2018)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :