Saint-Gorgon-Main

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Gorgon et Main (homonymie).

Saint-Gorgon-Main
Saint-Gorgon-Main
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Pontarlier
Canton Ornans
Intercommunalité Communauté de communes de Montbenoît
Maire
Mandat
Jean-Luc Felder
2014-2020
Code postal 25520
Code commune 25517
Démographie
Population
municipale
283 hab. (2016 en augmentation de 1,43 % par rapport à 2011)
Densité 36 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 01′ 25″ nord, 6° 19′ 27″ est
Altitude Min. 650 m
Max. 1 050 m
Superficie 7,93 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Saint-Gorgon-Main

Géolocalisation sur la carte : Doubs

Voir sur la carte topographique du Doubs
City locator 14.svg
Saint-Gorgon-Main

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Gorgon-Main

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Gorgon-Main

Saint-Gorgon-Main est une commune française située dans le département du Doubs en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Sancti Gogonii en 1028 ; de Sancto Georginio en 1189 ; Saint-Gorgon en 1295 ; Saint-Gourgeon en 1392 ; Sainct-Gorgon au XVIe siècle ; La Main-Saint-Gorgon en 1923[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Aubonne Rose des vents
N La Chaux
O    Saint-Gorgon-Main    E
S
Ouhans

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Alain Mamet[2] DVD  
mars 2014 En cours Jean-Luc Felder SE Fonctionnaire
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2016, la commune comptait 283 habitants[Note 1], en augmentation de 1,43 % par rapport à 2011 (Doubs : +1,79 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
206205234275313292290334298
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
305273270277251293330289270
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
219196204178189196182147142
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
135146160163188195236279283
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Gorgon. La tradition veut que les reliques de saint Gorgon aient passé par Aubonne et Saint-Gorgon en 765, dans leur translation entre Rome et le diocèse de Metz, et qu'une église ait existé de bonne heure sous le vocable de ce saint. L'histoire atteste la présence d'une église dédiée à saint Gorgon au XIe siècle, mais ce lieu de culte est situé in villa Albonna. Cependant, la proximité des deux villages actuels d'Aubonne et de Saint-Gorgon-Main peut laisser penser qu'il s'agit de la même église, citée au XIIe siècle dans les textes du cartulaire de Montbenoît. L'église actuelle a été élevée entre 1782 et 1784 par Claude-Antoine Jeanningros à l'emplacement d'un édifice plus ancien. Un clocher-porche précède une nef unique à trois travées ouvrant sur un chœur à chevet plat voûté d'arêtes. Trois verrières éclairent la nef et le chœur, prolongé par un petit bâtiment abritant la sacristie.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean COURTIEU, Dictionnaire des communes du département du Doubs, t. 5, BESANÇON, CÊTRE,
  2. [PDF] Site officiel de la préfecture du Doubs - liste des maires
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]