Syndicat intercommunal des eaux de la Haute-Loue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Syndicat intercommunal des eaux de la Haute-Loue
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Franche-Comté
Département Doubs
Forme SIVU
Siège Valdahon
Communes 92
Président Philippe Bouquet
Date de création
Code SIREN 252503644
Démographie
Population 52 857 hab. (2012[Note 1])
Densité 52 hab./km2
Géographie
Superficie 1 017,61 km2
Liens
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

Le syndicat intercommunal des eaux de la Haute-Loue (SIEHL) est une structure intercommunale française, située dans le département du Doubs en région Franche-Comté.

Il s'agit du troisième plus grand SIVU chargé de l'alimentation en eau potable en France en termes de nombre de communes membres[1], derrière le syndicat d'eau du Roumois et du plateau de Neubourg (109 membres), dans l'Eure, et l'union des services d'eau du sud de l'Aisne (103 membres), dans l'Aisne.

Historique[modifier | modifier le code]

Le syndicat est fondé en 1951 par Henri Viennet, maire de Valdahon et conseiller général, qui devient son premier président[2].

Le , le syndicat signe avec la société de distribution gaz et eaux (SDGE) un contrat d'affermage, pour une durée de 15 ans[3].

Le , l'assemblée syndicale décide de l'avenir de ce contrat pour les 12 ans suivants, sous la présidence de Philippe Bouquet. Après avoir étudié la faisabilité d'un éventuel passage en régie, le système d'affermage est finalement adopté à nouveau, par 117 voix contre 15, par les 135 délégués votants. En concurrence avec Veolia pour l'attribution de ce contrat, la SDGE emporte les suffrages des délégués par 132 voix pour et 3 abstentions[4].

En 2015, le syndicat distribue l'eau potable à environ 22 500 clients[4].

Territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Le syndicat tire son nom de la Loue. Le réseau de canalisations gérées par le syndicat représente une longueur de 1 162 kilomètres[5].

Composition[modifier | modifier le code]

Le syndicat est composé des 92 communes[6] suivantes :

Attention : Depuis le 01 janvier 2019 la Communauté d'Agglomération du Grand Besançon s'est retiré du SIEHL et les communes de Foucherans et Tarcenay sont devenue la commune nouvelle de Tarcenay-Foucherans, il n'y a donc plus que 73 communes dans le Syndicat.

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Valdahon
(siège)
25578 Valdahonnais 25,51 5 344 (2014) 209


Adam-lès-Passavant 25006 Adams 9,59 96 (2014) 10
Adam-lès-Vercel 25007 Adams 3,19 100 (2014) 31
Aïssey 25009 10,67 183 (2014) 17
Arguel 25027 Arguelois 4,98 271 (2014) 54
Aubonne 25029 Albonnais 15,17 237 (2014) 16
Avanne-Aveney 25036 Avannais 8,62 2 277 (2015) 264
Avoudrey 25039 12,86 892 (2014) 69
Bartherans 25044 5,81 51 (2014) 8,8
Belmont 25052 Belmontois 4,72 64 (2014) 14
Beure 25058 Beurots 3,99 1 369 (2014) 343
Bouclans 25078 24,34 1 085 (2015) 45
Bremondans 25089 7,22 85 (2014) 12
Bretigney-Notre-Dame 25094 Bretignis 5,62 111 (2014) 20
Cessey 25109 Cessois 7,53 341 (2014) 45
Champlive 25116 Champlivais 8,20 259 (2014) 32
Charnay 25126 Charnaysiens 5,66 480 (2014) 85
Châtillon-sur-Lison 25134 2,89 10 (2014) 3,5
Chaux-lès-Passavant 25141 8,44 146 (2014) 17
Chevigney-lès-Vercel 25151 5,38 124 (2014) 23
La Chevillotte 25152 Chevillotains 7,68 136 (2014) 18
Cléron 25155 Cléronais 14,56 324 (2014) 22
Consolation-Maisonnettes 25161 4,31 32 (2014) 7,4
Côtebrune 25166 3,22 71 (2014) 22
Courcelles 25171 Courcellois 3,61 100 (2014) 28
Courtetain-et-Salans 25175 6,85 85 (2014) 12
Dammartin-les-Templiers 25189 Templinois 9,91 223 (2014) 23
Domprel 25203 Domprellois 9,40 163 (2014) 17
Durnes 25208 Durnois 8,51 165 (2014) 19
Échevannes 25211 Échevannais 5,23 87 (2014) 17
Épenouse 25218 Spinosiens 5,75 143 (2014) 25
Épeugney 25220 13,95 595 (2014) 43
Étalans 25222 40,91 1 464 (2014) 36
Étray 25227 6,00 265 (2014) 44
Eysson 25231 Eyssonais 6,01 110 (2014) 18
Fallerans 25233 Fallerans 10,78 269 (2014) 25
Flangebouche 25243 23,27 737 (2014) 32
Fontain 25245 Fontainois 16,27 1 009 (2015) 62
Foucherans 25250 Foucheranais 10,95 463 (2014) 42
Gennes 25267 Gennois 7,18 653 (2014) 91
Germéfontaine 25268 Germéfontains 11,16 133 (2014) 12
Glamondans 25273 Glamondais 9,76 204 (2014) 21
Gonsans 25278 Gonsanais 17,29 573 (2014) 33
Goux-sous-Landet 25283 5,42 79 (2014) 15
Grandfontaine-sur-Creuse 25289 5,90 73 (2014) 12
Le Gratteris 25297 2,97 175 (2014) 59
Guyans-Durnes 25300 9,03 274 (2014) 30
Guyans-Vennes 25301 19,67 807 (2014) 41
L'Hôpital-du-Grosbois 25305 Grosboisiens 7,84 575 (2014) 73
Larnod 25328 Larnodiens 4,05 755 (2014) 186
Lavans-Vuillafans 25331 Lavanais 10,16 223 (2014) 22
Laviron 25333 Lavironais 19,92 342 (2014) 17
Lods 25339 Lodois 6,25 226 (2014) 36
Longechaux 25342 Longechaux 5,13 75 (2014) 15
Longemaison 25343 Longemaisonais 9,63 140 (2014) 15
Magny-Châtelard 25355 4,20 56 (2014) 13
Malbrans 25360 Malbranais 8,74 140 (2014) 16
Mamirolle 25364 Mamirollais 11,49 1 772 (2015) 154
Mérey-sous-Montrond 25375 Meyrimontois 10,79 423 (2014) 39
Montfaucon 25395 Montfauconais
Falcomontais
7,25 1 513 (2014) 209
Montivernage 25401 Montivernageois 3,34 29 (2014) 8,7
Montrond-le-Château 25406 Castelmontois 10,90 570 (2014) 52
Morre 25410 Morriers 5,27 1 335 (2014) 253
Naisey-les-Granges 25417 25,13 796 (2014) 32
Nancray 25418 Nancréens 16,48 1 293 (2014) 78
Les Premiers Sapins 25424 52,20 1 519 (2014) 29
Orchamps-Vennes 25432 Oricampiens 24,79 2 047 (2014) 83
Ornans 25434 35,72 4 329 (2014) 121
Orsans 25435 Oussans 8,29 163 (2014) 20
Osse 25437 Oussots 8,21 331 (2014) 40
Palantine 25443 4,31 61 (2014) 14
Passavant 25446 Passinois 14,98 230 (2014) 15
Passonfontaine 25447 19,49 310 (2014) 16
Pierrefontaine-les-Varans 25453 Pétrifontains 28,90 1 404 (2014) 49
Pugey 25473 Pugelots 7,32 771 (2014) 105
Rouhe 25507 4,19 87 (2014) 21
Rurey 25511 Rurey 14,77 331 (2014) 22
Saint-Gorgon-Main 25517 Moutons 7,93 286 (2014) 36
Saint-Juan 25520 12,09 173 (2014) 14
Saône 25532 Saônois 20,55 3 326 (2015) 162
Saules 25535 Saulais 7,64 226 (2014) 30
Silley-Bléfond 25546 Silleys 4,34 52 (2014) 12
Tarcenay 25558 Tarcenards 13,09 1 012 (2014) 77
Trépot 25569 Trépotins 14,50 525 (2014) 36
Vauchamps 25587 Valcampiens 2,94 130 (2014) 44
Vennes 25600 Veinards 7,31 148 (2014) 20
Vercel-Villedieu-le-Camp 25601 Vercellois 29,96 1 522 (2014) 51
Vernierfontaine 25605 13,28 455 (2014) 34
Verrières-du-Grosbois (commune d'Étalans) 25610 7,86 38 (2014) 4,8
La Vèze 25611 Véziers 5,27 450 (2014) 85
Villers-sous-Montrond 25628 Villersois 6,33 205 (2014) 32
Voires 25630 4,88 91 (2014) 19
Vorges-les-Pins 25631 Vorgiens 4,76 595 (2014) 125

Administration[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège du SIVU est situé à Valdahon, au 6, rue des grands chênes.

Les élus[modifier | modifier le code]

Chaque commune membre est représentée par deux délégués titulaires et deux suppléants lors des assemblées générales du syndicat.

Présidence[modifier | modifier le code]

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1951 1959 Henri Viennet[2]   Maire de Valdahon.
Conseiller général.
Les données manquantes sont à compléter.
1971 2001 Gilbert Brenet   Maire de Mamirolle.
.
2001 Avril 2014 Eugène Viennet[7]   Maire d' Orchamps-Vennes.
Avril 2014 En cours Philippe Bouquet   Maire de Malbrans.

Compétences[modifier | modifier le code]

En tant que SIVU, le SIEHL exerce une compétence unique qui lui est déléguée par les communes membres. Il s'agit de la gestion de l'eau (traitement, adduction, distribution), qui fait partie de la compétence environnement et cadre de vie.

Régime fiscal et budget[modifier | modifier le code]

Projets et réalisations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Chiffre de population paru en 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. [xls] Compétences des groupements - France entière, données de la base nationale de l'intercommunalité (BANATIC).
  2. a et b Valdahon sur le site de La Route des communes, 13 juillet 2015. Consulté le 20 août 2015.
  3. [PDF] Procès-verbal de l'assemblée générale du 30 octobre 2013.
  4. a et b « Pas de régie pour l'eau de la Haute-Loue » sur le site de L'Est républicain, 3 juillet 2015. Consulté le 20 août 2015.
  5. Syndicat intercommunal des eaux de la haute-loue sur le site de la mairie de Naisey-les-Granges.
  6. « Syndicat des eaux de la Haute-Loue » (consulté le 7 avril 2017)
  7. « Philippe Bouquet succède à Eugène Viennet », L'Est républicain, 4 mai 2014. Consulté le 6 décembre 2014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]