Aïssey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Aïssey
Aïssey
Route principale, Aïssey.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Besançon
Canton Baume-les-Dames
Intercommunalité Communauté de communes du Doubs Baumois
Maire
Mandat
Michel Barbier
2014-2020
Code postal 25360
Code commune 25009
Démographie
Population
municipale
175 hab. (2016 en augmentation de 8,02 % par rapport à 2011)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 16′ 09″ nord, 6° 19′ 57″ est
Altitude Min. 370 m
Max. 599 m
Superficie 10,67 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Aïssey

Géolocalisation sur la carte : Doubs

Voir sur la carte topographique du Doubs
City locator 14.svg
Aïssey

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Aïssey

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Aïssey

Aïssey (en franc-comtois : Isé) est une commune française située dans le département du Doubs, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Dammartin-les-Templiers Bretigney-Notre-Dame Rose des vents
Glamondans N Saint-Juan
O    Aïssey    E
S
Côtebrune Magny-Châtelard, Chaux-lès-Passavant Orsans

Toponymie[modifier | modifier le code]

Aysé en 1147 ; Aissai en 1153 ; Aijsœl en 1250 ; Aisel en 1259[1].

« Aisse », barrière, clôture faite avec des branches entrelacées et servant à fermer les cours des métairies, les jardins, les chemins particuliers[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 18 juin 1940 les troupes allemandes furent arrêtées dans le village durant une demi-journée par des détachements français du 220° R.I. et du 57° R.A. chargés de retarder l'avance ennemie. Irrités de cette résistance inattendue, les Allemands détruisirent le village : 43 maisons sur 54 furent rasées, ainsi que l'église qui fut incendiée. Les murs de cet édifice furent cependant sauvés et on s'apprêtait, en novembre 1940, à les recouvrir d'une charpente neuve quand, le 18 novembre, un détachement de soldats allemands arriva au village : chargés de tourner un film de guerre, ils déposèrent des mines dans les ruines de l'église et firent sauter les murs encore debout. Le village reçut la Croix de Guerre le 11 novembre 1948[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Michel Barbier[3] DVD Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5].

En 2016, la commune comptait 175 habitants[Note 1], en augmentation de 8,02 % par rapport à 2011 (Doubs : +1,79 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
213245299343376424402345308
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
320344306269272270271224210
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
206217223196180179182136154
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
171160144137163166165164162
2013 2016 - - - - - - -
179175-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église contemporaine a été construite en lieu et place de celle du XIXe siècle, détruite durant la Seconde Guerre mondiale.
  • Chapelle Saint-Nicolas.
  • Lavoirs.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Stèle de l'aspirant Bernard de Soos.
    Bernard de Gardey de Soos, officier aspirant au 57e régiment d'artillerie, né le 8 septembre 1917 à Angers et mort au champ d'honneur à l'âge de 22 ans le 18 juin 1940 à Aissey (Doubs) lors de la Seconde Guerre mondiale. Médaille militaire et croix de guerre 1940[8]. Il est inhumé dans l'église d'Aissey détruite par les bombardements allemands le 18 juin 1940 et reconstruite entre 1955 et 1957.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jean COURTIEU, Dictionnaire des communes du département du Doubs, t. 1, BESANÇON, CÊTRE,
  2. Dictionnaire du Moyen Français Godefroy
  3. Site officiel de la préfecture du Doubs - liste des maires (doc pdf)
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  8. Service Historique de la Défense

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]