Champlive

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Champlive
Champlive
Ruines du château de Vaite à Champlive.
Blason de Champlive
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Besançon
Canton Baume-les-Dames
Intercommunalité Communauté de communes du Doubs Baumois
Maire
Mandat
André Vaubourg
2014-2020
Code postal 25360
Code commune 25116
Démographie
Population
municipale
253 hab. (2016 en diminution de 4,89 % par rapport à 2011)
Densité 31 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 17′ 23″ nord, 6° 14′ 49″ est
Altitude Min. 255 m
Max. 592 m
Superficie 8,20 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Champlive

Géolocalisation sur la carte : Doubs

Voir sur la carte topographique du Doubs
City locator 14.svg
Champlive

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Champlive

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Champlive

Champlive est une commune française située dans le département du Doubs, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Ses habitants sont les Champlivais et Champlivaises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Chanlive en 1305 ; Champlive depuis 1549[1].

Champlive est le carrefour entre plusieurs villages et permet de relier la vallée du Doubs au premier plateau. Pour y accéder depuis Laissey, situé dans la vallée, il faut emprunter deux tunnels dans la côte de Champlive.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Laissey Ougney-Douvot Rose des vents
Deluz N Dammartin-les-Templiers
O    Champlive    E
S
Osse Vauchamps Glamondans

Histoire[modifier | modifier le code]

Champlive est un petit village qui doit son nom aux nombreuses inondations causées par le Gour. En patois, Champlive signifie champs lavés.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 En cours
(au 9 décembre 2014)
André Vaubourg[2] UMP-LR Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4].

En 2016, la commune comptait 253 habitants[Note 1], en diminution de 4,89 % par rapport à 2011 (Doubs : +1,79 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
346306320299298335337305318
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
266256248206202211203176206
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
183196176190199168162135143
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
141122127168192238267260257
2016 - - - - - - - -
253--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Les ruines de la tour du château de Vaîte qui, situées au-dessus du village, surplombent la vallée du Doubs.
  • Le ruisseau du Gour qui termine son cours dans une perte au milieu du village. Mais, depuis 1850, il est devenu un affluent artificiel rive gauche du Doubs grâce à un canal souterrain[7] qui y détourne une partie des ses eaux pour éviter les inondations des villages de Champlive et Dammartin-les-Templiers lors de fortes pluies.
  • Le tunnel routier de la D30, long de 370 m, qui passe sous la côte de Vaite, ressort à mi-pente et permet ainsi de rejoindre le village de Laissey mais après encore une longue descente à flanc de colline et un petit tunnel .

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Félix Bonnet, homme de foi qui unit le village et mena la révolte face aux Allemands durant la lutte contre le fascisme.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Champlive Blason D'or à trois quintefeuilles de gueules surmontées de l'inscription « CHAMPLIVE » en lettres capitales de sable.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]