Gennes (Doubs)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gennes.
Gennes
La mairie-lavoir de Gennes.
La mairie-lavoir de Gennes.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Besançon
Canton Besançon-5
Intercommunalité Grand Besançon
Maire
Mandat
Thérèse Robert
2014-2020
Code postal 25660
Code commune 25267
Démographie
Population
municipale
673 hab. (2015 en augmentation de 12,35 % par rapport à 2010)
Densité 94 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 14′ 45″ nord, 6° 07′ 19″ est
Altitude Min. 383 m
Max. 563 m
Superficie 7,18 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Gennes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Gennes
Liens
Site web www.gennes25.fr

Gennes est une commune française située dans le département du Doubs en région Bourgogne-Franche-Comté. Les habitants de la commune sont les Genniers et Gennières[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Geine en 1262 ; Gena en 1275 ; Gennes de la fin du XIVe siècle au XVe siècle ; Gesne en 1692 ; Genne en 1790, 1807 ; Genes en 1842, 1855 ; Gennes depuis 1859[2].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Chalèze Vaire Rose des vents
Montfaucon N Nancray
O    Gennes    E
S
Saône La Chevillotte

Histoire[modifier | modifier le code]

La communauté de Gennes ne disposait d'aucun bassin pour abreuver le bétail ; aussi, en 1770, elle se propose de construire trois fontaines, et en 1789, de réparer la fontaine Saint Gengulph située en dehors du village. Mais à la suite d'une pénurie prolongée d'eau, il est décidé de construire une nouvelle fontaine au centre du village[3].

Par décret royal du 17 juillet 1819, les communes de la Chevillotte, de Gennes, de Mamirolles, de Le Gratteris, de Montfaucon, de Morre et de Saône faisant alors partie du canton de Roulans, arrondissement de Baume, département du Doubs seront distraites de ce canton et réunies au canton sud de la ville de Besançon, arrondissement de Besançon[4].

En 1839, l'architecte Martin présente les plans d'un lavoir. Mais une nouvelle municipalité propose, en 1840, de compléter cet édifice en cours de construction, en le surélevant d'un étage afin d'y aménager une salle de réunion qui remplacera la maison commune existante. Les travaux exécutés par Bastide d'Ornans, sont réceptionnés en 1844. C'est ainsi que fut construite l'actuelle mairie de Gennes[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2014 en cours Thérèse Robert SE Retraitée Fonction publique
2008 2014 Maryse Millet[5]   Attachée de direction
1989 2008 Gabriel Jannin    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[7].

En 2015, la commune comptait 673 habitants[Note 1], en augmentation de 12,35 % par rapport à 2010 (Doubs : +1,74 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
213 213 245 289 297 290 301 321 303
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
275 254 256 252 244 269 254 230 209
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
189 172 192 146 159 146 159 184 192
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
156 174 293 375 501 570 632 605 653
2015 - - - - - - - -
673 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La Mairie-lavoir de Gennes, construite en 1844, a été inscrite aux Monuments historiques en 1975.

Église Saint-Gengulph, dont plusieurs vitraux ont été brisés par l'explosion du magasin à poudre du fort de Montfaucon en 1906[10],[2].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Richard Vuillecard (1831-1908), instituteur et maire de Gennes[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le nom des habitants du 25 - Doubs - Habitants », sur www.habitants.fr (consulté le 16 novembre 2017)
  2. a et b Jean Courtieu, Dictionnaire des communes du département du Doubs, t. 3, Besançon, Cêtre,
  3. a et b Source
  4. Collection complète des lois, décrets d'intérêt général, traités ..., Volume 22 Par France,Jean Baptiste Duvergier page 198
  5. Site officiel de la préfecture du Doubs - liste des maires (doc pdf)
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  10. Moreau (Odile et Richard), D'Einsiedeln à la Salette au fil des siècles : avec les pèlerins comtois sur les pas de la Vierge Marie. L'Harmattan, Paris, 2012, p. 41.
  11. Barbizier n. 11, décembre 1983 : Récit de ma vie, par Richard Vuillecard, publié par Richard Moreau. Le journal et les mémoires de Richard Vuillecard sont consultables aux Archives départementales du Doubs, cotes 1J735-800.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]