Montrem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Dordogne
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Dordogne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade ’’Bon début’’ quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Montrem
La mairie de Montrem, à Montanceix.
La mairie de Montrem, à Montanceix.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes
Département Dordogne
Arrondissement Périgueux
Canton Saint-Astier
Intercommunalité Communauté de communes Isle, Vern, Salembre en Périgord
Maire
Mandat
Jacques Ranoux
2014-2020
Code postal 24110
Code commune 24295
Démographie
Population
municipale
1 262 hab. (2013)
Densité 63 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 09′ 01″ N 0° 34′ 29″ E / 45.150278, 0.57472245° 09′ 01″ Nord 0° 34′ 29″ Est / 45.150278, 0.574722
Altitude Min. 65 m – Max. 217 m
Superficie 20,15 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de Dordogne
City locator 14.svg
Montrem

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de Dordogne
City locator 14.svg
Montrem

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montrem

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montrem

Montrem est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située en Périgord central, dans le département de la Dordogne, la commune de Montrem est bordée au nord par l'Isle, principal affluent de la Dordogne et traversée d'ouest en est par l'autoroute A89.

De la commune, ce n'est pas le village de Montrem, à l'écart des principales voies de circulation, qui est le plus connu, mais le bourg de Montanceix, situé sur la route départementale 6089 (l'ancienne route nationale 89), idéalement placé onze kilomètres au sud-ouest de Périgueux, à deux kilomètres de l'échangeur no 14 Périgueux-Ouest sur l'autoroute A89.

L'altitude minimale, 65 mètres se trouve au nord, en aval du barrage du Moulin du Puy, là où le bras oriental de l'Isle quitte la commune pour entrer sur celle de Saint-Astier. L'altitude maximale avec 217 mètres est localisée au sud du territoire communal, au sud du lieu-dit les Rolphies.

La commune est également desservie au nord par la route départementale 41, en direction de Saint-Astier et au sud par la RD 43 en direction de Manzac-sur-Vern.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Montrem
Annesse-et-Beaulieu Razac-sur-l'Isle
Saint-Astier Montrem Coursac
Grignols Manzac-sur-Vern

Toponymie[modifier | modifier le code]

En occitan, la commune porte le nom de Montrenc[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le siège de la paroisse est situé au bourg de Montrem, qui est aussi officiellement le chef-lieu de commune.

Aujourd'hui siège de la mairie de Montrem et de différents commerces, le petit bourg de Montanceix a dû s'établir et prendre de l'importance par rapport au château de Montanceix, situé sur l'éperon rocheux au-dessus de ce bourg et qui était jadis le siège du pouvoir seigneurial pour la paroisse de Montrem. Avant la Révolution française de 1789, le marquis d'Abzac de La Douze était baron de Montancès (selon l'orthographe en vigueur alors).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs[modifier | modifier le code]

Dès 1790, la commune de Montrem a été rattachée au canton de Saint-Astier qui dépendait du district de Périgueux jusqu'en 1795, date de suppression des districts. En 1801, le canton est supprimé et la commune est rattachée au canton de Grignols dépendant de l'arrondissement de Périgueux. Il change de nom et devient le canton de Saint-Astier en 1829, à la suite du transfert du chef-lieu de Grignols vers Saint-Astier[2].

Lors de l'importante réforme de 2014 définie par le décret du 21 février 2014 et supprimant la moitié des cantons du département, la commune reste attachée au même canton[3].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Fin 2002, Montrem intègre dès sa création la communauté de communes Astérienne Isle et Vern. Celle-ci disparaît le 31 décembre 2013, remplacée au 1er janvier 2014 par une nouvelle intercommunalité élargie, la communauté de communes Isle, Vern, Salembre en Périgord.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
mars 1965 juin 1995 Roger Ranoux PCF Ancien député (1956-1958)
juin 1995[4] (réélu en mars 2014[5]) en cours Jacques Ranoux Apparenté PCF Directeur de village de vacances

Président de la communauté de communes Isle, Vern, Salembre en Périgord depuis 2014

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, Montrem comptait 1 262 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (2005, 2010, 2015, etc. pour Montrem[6]). Depuis 2006, les autres dates correspondent à des estimations légales.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 038 769 1 040 1 183 1 113 1 116 1 131 1 088 1 192
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 137 1 055 1 059 1 028 1 034 1 048 1 037 931 852
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
762 765 792 741 730 722 711 756 831
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2008 2010
858 770 913 982 1 045 1 049 1 158 1 214 1 244
2013 - - - - - - - -
1 262 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2012[8], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent 583 personnes, soit 46,2 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (cinquante-neuf) a augmenté par rapport à 2007 (cinquante-quatre) et le taux de chômage de cette population active s'établit à 10,1 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2013, la commune compte soixante-dix établissements[9], dont trente-six au niveau des commerces, transports ou services, treize dans l'industrie, neuf dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche, huit dans la construction, et quatre relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale[10].

Entreprises[modifier | modifier le code]

Parmi les entreprises dont le siège social est implanté à Montrem, deux se classent dans le secteur de l'industrie parmi les cinquante premières entreprises de Dordogne en termes de chiffre d'affaires hors taxes en 2012-2013[11] :

  • la SA industrielle de moules et moulages plastiques (fabrication de pièces techniques à base de matières plastiques) : 28e avec 9 834 k€ ;
  • la société ELP (fabrication de parfums et de produits pour la toilette) : 36e avec 7 622 k€.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Roger Ranoux (1921-2015), importante figure de la Résistance en Dordogne, député de 1956 à 1958, fut maire de Montrem de 1965 à 1995.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 13 mars 2014.
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Légifrance, « Décret no 2014-218 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Dordogne », sur http://www.legifrance.gouv.fr/ (consulté le 18 décembre 2014)
  4. Union départementale des maires de la Dordogne, consultée le 23 août 2014.
  5. Christian Lacombe, Le nouveau conseil municipal est installé, Sud Ouest édition Périgueux du 15 avril 2014, p. 18.
  6. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 12 mars 2014)
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2008, 2010, 2013.
  8. Chiffres-clés - Emploi - Population active - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 15 novembre 2015.
  9. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 15 novembre 2015).
  10. Chiffres clés - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 15 novembre 2015.
  11. « Industrie : les 50 premières », Sud Ouest éco édition Dordogne, 13 novembre 2014, p. 24.
  12. « Église de Montrem », base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 7 novembre 2010.