Le Chien jaune (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Le chien jaune)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chien jaune (homonymie).
Le Chien jaune
Réalisation Jean Tarride
Scénario d'après le roman de
Georges Simenon
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Policier
Durée 88 minutes
Sortie 1932

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Chien jaune est un film français de Jean Tarride, réalisé en 1932, d'après le roman éponyme de Georges Simenon.

Le rôle du commissaire Maigret est interprété par Abel Tarride, qui est le père du réalisateur.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Détaché à la Brigade Mobile de Rennes, le Commissaire Maigret est appelé à Concarneau afin de résoudre l'énigme soulevée par une série de crimes commis dans des circonstances très mystérieuses. Abrité derrière les vitres d'un café, il va s'intégrer peu à peu à la vie secrète d'un groupe de familiers de l'établissement. Il ne parviendra à résoudre l'affaire qu'en se mettant dans la peau d'un certain chien jaune…

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Commentaire[modifier | modifier le code]

« [...] C'est le père Tarride, nous l'avons dit, qui incarne le commissaire à la pipe - sans jamais exhiber de pipe, d'ailleurs : sa prestation est empreinte d'une bonhomie un peu lourde, mais convaincante. Les extérieurs, pris à Concarneau, fourmillent de pittoresques notations folkloriques. Et la distribution est attachante, avec entre autres Rosine Deréan, Odette Joyeux débutante et à nouveau Robert Le Vigan, en suspect fiévreux et atrabilaire. Parlant du film dans Pour vous, Nino Frank note que « ce que fait M. Tarride est toujours intéressant, parce que c'est imagé, constitué, colorié (sic) avec intelligence »[1]. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Claude Beylie et Philippe d'Hugues, Les oubliés du cinéma français, préface de Jean-Charles Tacchella, Éditions du Cerf, 1999, p. 130

Liens externes[modifier | modifier le code]