L'Épervier (bande dessinée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Épervier (homonymie).
L'Épervier
Série
Auteur Patrice Pellerin
Genre(s) Aventure

Époque de l’action XVIIIe siècle

Langue originale Français
Éditeur Dupuis : Tomes 1 à 6
Soleil : Tomes 7 à 9

Prépublication Spirou

L'Épervier est une série de bande dessinée historique de Patrice Pellerin.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Premier cycle (tomes 1 à 6) :

Le chevalier Yann de Kermeur, surnommé L'Épervier (« Ar Sparfell » en breton) est un corsaire du roi de France au XVIIIe siècle et ancien pirate condamné aux galères puis gracié par le roi. Accusé d'un crime qu'il n'a pas commis (celui du comte de Kermelec), il n'aura de cesse de faire éclater la vérité. En voulant élucider ce crime, il va se retrouver sur la piste d'un trésor mystérieux qui excite toutes les convoitises...

Deuxième cycle (tomes 7 à 9 en cours) :

Le chevalier Yann de Kermeur, à présent innocenté, a repris sa place de corsaire du roi. Il a été forcé de renoncer à la femme qu'il aime, Agnès de Kermellec, obligée d'épouser le marquis de Beaucourt, lequel s'avère un homme violent et criblé de dettes. Pendant ce temps, Yann est chargé d'une mission secrète par le roi et son ministre de la Marine, Maurepas, il doit se rendre au Canada afin de porter un message qui ne pourra être ouvert que sur place. Il doit prendre trois passagers à son bord, le capitaine Wagner, officier colérique ; le poète Villéon, ivrogne notoire et la princesse amérindienne Mali dont la présence mystérieuse à bord semble attirer les navires anglais...

Historique[modifier | modifier le code]

Patrice Pellerin, qui travaillait à la série Barbe-Rouge, imaginée par Victor Hubinon et Jean-Michel Charlier ne veut pas reprendre seul la série à la mort de ce dernier, en juillet 1989, et décide de créer une nouvelle série maritime. Installé avec sa famille dans la région brestoise au début des années 1990, il affirme que « la série est née de [son] envie d'utiliser de tels décors ». Les trois premiers albums se déroulent dans cet espace de quelques kilomètres carrés[1]. Il découvre dans un livre sur Brest l'existence d'un petit contrebandier local surnommé l'Épervier de Crozon. Le nom lui plaît. Il réutilise pour le premier album une histoire écrite pour Barbe Rouge. Éric, son fils adoptif devient Yann de Kermeur, Baba et Triple Patte respectivement Cha-Ka et Main de fer[2]. Comme le côté un peu bellâtre d'Éric ne lui plaisait pas trop, il a cherché à créer un personnage plus consistant, plus mystérieux, au passé assez violent. Les noms des personnages sont empruntés à sa propre famille : Kermellec, Pouliquen, De Penhoët. La documentation s'appuie sur les ouvrages de Jean Boudriot, spécialiste de l'histoire maritime du XVIIIe siècle, les documents et les maquettes du Musée national de la Marine.

Le souci du réalisme rend difficile la présence de personnages féminins. Seules des prostituées ou, exceptionnellement, des grandes dames pouvaient vraisemblablement se trouver sur un navire non marchand[3], ce qui explique Marion et la comtesse de Kermellec.

Personnages[modifier | modifier le code]

Yann de Kermeur[modifier | modifier le code]

Yann de Kermeur est le personnage principal de la série. Il est surnommé l'Épervier, du nom de l'animal figurant sur les armoiries de sa famille et qui caractérise bien son extrême audace.

Il est capitaine d'un vaisseau du roi La Méduse. Condamné aux galères pour piraterie mais gracié par le roi, il porte la fleur de Lys sur une épaule. Il possède des entrepôts à Landerneau et au Faou, dispose d'un repaire secret à Roc'h an Ankou (le roc du squelette). Ses hommes lui sont dévoués, il possède de nombreux appuis à Brest où ses campagnes ont rapporté gros aux armateurs. À de nombreux succès féminins.

Son père, le baron de Kermeur était un hobereau breton, couvert de dettes. Il a combattu les Anglais en compagnie du comte de Kermellec. Il meurt dans un duel, Yann a 5 ans, il est sauvage, crasseux, ne parle que trois mots de français. Sa mère tente de se suicider. Il est recueilli par le comte de Kermellec qui s'attache à lui, lui enseigne les armes et l'équitation. À 8 ans, sa mère se remarie avec un riche marchand qui a des terres en Amérique. Elle emmène son fils. Mais elle meurt six mois après, d'une mauvaise fièvre. Son mari, le marchand repart peu de temps après, abandonnant l'enfant. Yann est recueilli par les Jésuites mais sitôt ses devoirs terminés, il se réfugie chez les Amérindiens. La mère de Cha-Ka devient un peu la sienne. Cha-Ka et Yann vivent comme des frères et parcourent la jungle.

Yann et le comte de Kermellec vont se retrouver bien plus tard, dans l'île de Cayenne en Guyane équatoriale. Yann sert de guide au comte. Ils retrouvent leur complicité. Lors d'une de leurs expéditions, Yann sauve la vie du comte et manque de perdre un œil (il en garde une cicatrice).

Autres personnages[modifier | modifier le code]

Cycle 1[modifier | modifier le code]

  • Le comte de Kermellec : meurt assassiné. Il a parcouru le monde à la recherche d'objets archéologiques et de fossiles pour enrichir ses collections.
  • La comtesse Agnès de Kermellec : petite-fille du comte. Orpheline à 10 ans, elle est recueillie par son grand-père. Il lui apprend le maniement des armes. Bien qu'elle n'ait jamais rencontré Yann, ils ont des souvenirs communs : ils ont été élevés par le même homme, sur les terres de Kermellec.
  • Hervé de Villeneuve : cousin d'Agnès
  • Monsieur de la Motte de Kerdu : procureur du roi
  • Marion : prostituée, amoureuse de Yann
  • Cha-Ka : indien guyannais, frère de sang de Yann
  • Main-de-fer : vieux corsaire avec une main de métal à la place de sa main gauche qu'il a perdu suite à une blessure, second de Yann.
  • Pisse-roide : corsaire, un des plus anciens et plus fidèles compagnons de Yann.

Cycle 2[modifier | modifier le code]

  • Le marquis de Beaucourt : promis à Agnès de Kermellec par son grand-père, c'est en réalité un homme criblé de dettes et violent.
  • Le roi Louis XV : roi de France qui charge Yann de sa mission au Canada.
  • Le comte Jean-Frédéric Phélypeaux de Maurepas : ministre de la Marine de Louis XV.
  • Le capitaine Wagner : officier allemand arrogant qui voyage à bord de la Méduse.
  • Monsieur de Villéon : poète et semble-t-il ivrogne passager sur la Méduse.
  • Princesse Mali : princesse amérindienne passagère de la Méduse.

Lieux[modifier | modifier le code]

Lors de ses aventures dans le Finistère, en Guyane, à Versailles, au Québec, l'Épervier traverse de nombreux sites :

Albums[modifier | modifier le code]

Adaptation[modifier | modifier le code]

Une adaptation pour la télévision a été tournée en 2010[4], sous la direction de Stéphane Clavier. Six épisodes de 52 minutes sont diffusés sur France Télévisions à partir du 18 juin 2011. Le casting comprend[5] :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cédric Illand, Sur la Dunette avec Pellerin, Petit à Petit, coll. « Aficionado », (ISBN 2914401086)

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • (fr) Site non officiel contenant entre autres une description des albums, des personnages, et une biographie de l'auteur.