Éric et Artimon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Éric et Artimon
Série
Logo apparu dans Spirou
Logo apparu dans Spirou

Scénario Raymond
Dessin Will
Genre(s) Franco-belge

Personnages principaux Éric
Artimon
Monsieur Groisoison

Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Langue originale Français
Éditeur Dupuis
Albin Michel
Magic Strip
Première publication 1976
Nb. d’albums 2

Prépublication 1962 dans Spirou no 1252

Éric et Artimon est une série éphémère de bande dessinée belge écrite par Vicq, sous son vrai nom A. Raymond, et dessinée par Will.

Deux récits de 44 planches chacun et un récit court de 6 planches ont été publiés dans Spirou entre 1962 et 1967.

La série n'a connu tardivement que deux éditions confidentielles, en noir et blanc, en albums aux éditions Albin Michel en 1976 et Magic Strip en 1983 pour les deux récits longs, l'histoire courte demeurant quant à elle inédite en album[1].

Cette série est terminée.

Historique[modifier | modifier le code]

Éric et Artimon est né de la volonté de Will de créer de nouvelles choses pour s'échapper un peu de la série Tif et Tondu qu'il dessinait depuis 1949[1],[2] et qu'il avait abandonnée un temps en 1957 après l'épisode Plein gaz pour devenir, pendant deux ans, directeur artistique du journal Tintin[3]. Revenu au sein de Spirou en 1960, il réalise les décors de l'épisode de la série Benoît Brisefer, Les Taxis rouges, et un mini-récit, Pépin et l’île Juillet sur un scénario de Maurice Rosy[4].

C'est dans ce contexte qu'il crée Éric et Artimon avec le scénariste Vicq qui signe le scénario de son vrai nom, A. Raymond. Charles Dupuis, directeur des éditions Dupuis, éditeur de Spirou, souhaitant que Will reprenne la série Tif et Tondu, Éric et Artimon ne vivront que deux aventures de 44 planches en 1962 (Le Tyran en acier chromé) et 1963 (Toute la gomme) et ne feront qu'un bref retour en 1967 pour un récit complet de 6 planches (Et mine de rien) avant d'être définitivement abandonnés par leurs auteurs, au grand regret de Will : « j’ai toujours eu un problème avec Dupuis car il me disait que je pouvais faire ce que je voulais, à condition que je continue « Tif et Tondu ». Ce qui fait que je n’avais jamais le temps de pousser un projet vraiment à fond. C’est dommage car Vicq était un gars très talentueux ; il avait beaucoup d’idées, mais il était un peu trop farfelu »[2].

Après l'abandon de la série, Will reprendra Tif et Tondu avec l'épisode Choc au Louvre dès 1964. Quelques années plus tard, en 1969, il reviendra pourtant à la veine fantaisiste et poétique d'Éric et Artimon en créant la série Isabelle avec Yvan Delporte et Raymond Macherot, qu'il animera régulièrement jusqu'en 1994[5].

Description[modifier | modifier le code]

Résumé général[modifier | modifier le code]

Éric, un petit garçon très gourmand et amateur de sucreries, spécialement de celles fabriquées par Monsieur Groisoison, et son oncle Artimon, capitaine d'un bateau, vivent des aventures extravagantes.

  • Dans Le tyran en acier chromé, Hernando Lababal, tyran mégalomane qui a pris le pouvoir sur l'île de Matamor, a commandé la construction d'une statue géante en acier chromé à son effigie. Artimon, qui est chargé de la livraison à bord de son bateau, doit faire face aux révolutionnaires de Matamor qui sont décidés à détruire cette statue.
  • Dans Toute la gomme, Monsieur Groisoison, confiseur du village de Palapon-sur-mer où vivent Éric et Artimon, toujours à la recherche de nouveautés, invente des gommes permettant de faire des ballons de diverses formes (animaux, êtres humains…). Monsieur Glouton, un confiseur concurrent, charge Max et Alex Toupetti, deux hommes de mains, de lui dérober son secret.
  • Dans l'histoire courte Et mine de rien, le Capitaine Lepoulpe, un concurrent d'Artimon, cherche à le faire disparaître avec la complicité de Max et Alex Toupetti.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Éric : jeune garçon très gourmand
  • Artimon : oncle d’Éric, il est capitaine de bateau[6]
  • Hernando Lababal : dictateur qui a pris le pouvoir sur l’île de Matamor
  • Monsieur Groisoison : confiseur-inventeur qui crée des bonbons farfelus
  • Monsieur Glouton : confiseur concurrent de M. Groisoison
  • Max et Alex Toupetti : hommes de main au service de M. Glouton puis du Capitaine Lepoulpe
  • le Capitaine Lepoulpe un concurrent d'Artimon

Publications[modifier | modifier le code]

Dans des périodiques[modifier | modifier le code]

La série a été publiée dans le journal Spirou.

Publications de Éric et Artimon dans Spirou[7]
Titre Année n° de Spirou Commentaire
Le Tyran en acier chromé 1962 n° 1252 à 1273 dessin d'annonce en couverture par Roba du n° 1263
Toute la gomme 1963 n° 1309 à 1330 dessin d'annonce en couverture par Roba du n°1309
Et mine de rien (histoire en 6 planches) 1967 n° 1506

En albums[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]