Garonne et Guitare

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Garonne et Guitare
Série
Scénario Mythic
Dessin Marc Hardy
Couleurs Quadrichromie
Assistant Paul Deliège (1976)
Genre(s) Franco-belge
Aventure humoristiquepolicière

Personnages principaux Garonne
Guitare
Foxy Lady
Lieu de l’action ?
Époque de l’action Années 1920

Pays Belgique
Langue originale française
Autres titres Garonne et Guitare contre Foxy Lady
Éditeur Dupuis
Format Couleur

Prépublication Spirou
no 1946 du

Garonne et Guitare, ou parfois Garonne et Guitare contre Foxy Lady, est une série de bande dessinée d'aventure humoristique policière franco-belge écrite par Mythic et dessinée par Marc Hardy pour l'hebdomadaire Spirou, débutant dans le no 1946 du [1] pour s'achever au no 2128 du [2].

Cette série n'a jamais été publiée en album jusqu'à nos jours, à l'opposition de Marc Hardy[3].

Descriptions[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans les années 1920, Garonne et Guitare sont deux policiers qui se voient confrontés à des histoires pleines de mystères.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Garonne, le patron moustachu brun.
  • Guitare, jeune gentlemen blond.
  • Foxy Lady, femme femme à la fois méchante et héroïne sexy. Garonne et Guitare ont souvent le plaisir de la retrouver dans une de leurs aventures et de la laisser s'échapper.

La série[modifier | modifier le code]

La naissance[modifier | modifier le code]

Le rédacteur en chef du Spirou Thierry Martens présenta à Marc Hardy son poulain Jean-Claude Smit-le-Bénédicte alias Mythic[4]. Ces deux derniers s'étaient rendu compte qu'ils avaient la même passion : la littérature de science-fiction, notamment de la collection Marabout, et de fantastique, surtout de Jean Ray et de Thomas Owen.

Grâce aux romans de l'entre-deux-guerres[4], Mythic et Marc Hardy imaginèrent Garonne et Guitare.

Pas d'album pour Garonne et Guitare[modifier | modifier le code]

Dans Spirou no 2128, l'épisode Les Ratisseurs d’océan fut le dernier récit publié le [2].

À la fin des années 1980, l'éditeur Dupuis avait songé à assurer la diffusion de la série en album. Nostalgique, Marc Hardy s'y était opposé : « Ils font vraiment partie du passé. Un passé encore trop proche que pour me rendre nostalgique et trop lointain que pour avoir envie de les faire renaître. Je ne les renie en rien mais je préfère regarder vers l'avenir. Peut-être un jour, si on me proposait quelque chose d'intéressant ou d'amusant, à tirage réduit[3]… »

Publications en français[modifier | modifier le code]

Revue[modifier | modifier le code]

Spirou[modifier | modifier le code]

La couverture de Spirou no 1946 du [1] présenta déjà un des personnages de la série, Guitare en compagnie d'un grand-père et son fusil dans un side-car, dans lequel on feuilletait un récit complet de dix pages On vole comme on peut, signé par Mythic, Hardy et Deliège. Au bout de dix semaines, à nouveau sur la couverture où on distingue Foxy Lady en gros plan et Guitare avec les fantômes en dernier plan, les deux policiers revenaient pour un récit de dix pages Le Commando fantôme dans le no 1956 du [1]. À partir du no 1962 du [1], avec encore une couverture montrant Foxy Lady dans les bras du gorille furieux, on y trouvait un récit à suivre intitulé Les Vide-Villes jusqu'au no 1963 du [1].

En plein jour du poisson d'avril, un récit de dix pages Les Anges d’or se figurait dans le no 1981 du [5]. Encore une couverture du no 1996 du [5] révélant Foxy Lady touchée d'une flèche d'un Cupidon sous la joie d'un bandit, on pouvait lire à l'intérieur un récit de dix pages Les Flèches de Shotzebut. Enfin un récit d'à suivre dans le no 2012 du [5], les deux policiers en compagnie de Foxy Lady s'aventuraient dans L’Hospice des vieux loups jusqu'au no 2015 du [5].

Une couverture du no 2036 du [6], exposant les deux policiers et les deux monstres aquatiques, on retrouvait un long récit d'à suivre nommé La Bruge–sous–les–flots en seize semaines. À partir du no 2055 du [6], pendant deux semaines, on poursuivait un récit Le Wagon voyageur avant de retrouver un récit de deux pages Perturbation dans le no 2069 du [6].

Du no 2108 du [7] au no 2128 du [2], on lisait le dernier récit d'à suivre de Garonne et Guitare dans Les Ratisseurs d’océan.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e « Le journal de Spirou en 1975 », sur Bandes Dessinées Oubliées (consulté le 1er novembre 2010)
  2. a, b et c « Le journal de Spirou en 1979 », sur Bandes Dessinées Oubliées (consulté le 1er novembre 2010)
  3. a et b Marc Hardy, « Questions anciennes », sur Site officiel (consulté le 3 novembre 2010)
  4. a et b Marc Hardy, « Naissance de Garonne et Guitare », sur Site officiel (consulté le 1er novembre 2010)
  5. a, b, c et d « Le journal de Spirou en 1976 », sur Bandes Dessinées Oubliées (consulté le 1er novembre 2010)
  6. a, b et c « Le journal de Spirou en 1977 », sur Bandes Dessinées Oubliées (consulté le 1er novembre 2010)
  7. « Le journal de Spirou en 1978 », sur Bandes Dessinées Oubliées (consulté le 1er novembre 2010)

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]