Les Timour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Timour
Série
Auteur Sirius
Genre(s) Franco-belge

Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Langue originale Français
Autres titres Timour
Éditeur Dupuis
Nb. d’albums 32

Prépublication Spirou

Les Timour est une série de bande dessinée franco-belge créée en 1953 par Sirius dans le no 813 du journal Spirou. Elle met en scène la famille Timour où chaque membre d'une génération est mis en scène dans une histoire.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La série conte l'histoire d'une famille, les Timour, à travers les âges et les pays. Chaque histoire raconte la vie d'un membre de la famille Timour dans une époque historique[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Au début des années 1940, Sirius est auteur de la série de science-fiction L'Épervier bleu mais, victime de la censure, celle-ci doit s'interrompre après onze années de publication. L'auteur va changer de thème et créer une série historique. Pour sa série, Sirius s'inspire de Xavier Snoeck, qui a publié aux éditions Dupuis une grande fresque de l'histoire des hommes intitulée Grands Combats de Cor. Les Timour est publiée pour la première fois en 1953 dans le no 813 du journal Spirou et à partir de 1955, sous forme d'albums par les éditions Dupuis. On la retrouve régulièrement dans le journal jusqu'en 1970, date à laquelle Sirius va délaisser la série pour une autre intitulée Simon le danseur. La série revient à partir de 1978 où elle sera publiée pendant une courte période. Dans les années 1980, la réédition de l'ensemble des albums de la série relance la série qui est publiée jusqu'en 1992[2].

Personnages[modifier | modifier le code]

Les personnages changent à chaque histoire, mais est mis en scène à chaque fois un membre de la famille Timour d'une génération différente. Ainsi, il y a des Timour préhistoriques, égyptiens, romains, grecs, etc[2].

Publication[modifier | modifier le code]

Article connexe : Liste des récits de Timour.

Albums[modifier | modifier le code]

La collection originale[modifier | modifier le code]

Le premier album de la série sort en 1955 aux éditions Dupuis.

  • 1955 La tribu de l'homme rouge (1)
  • 1956 La colonne ardente (2), Le talisman de Timour (3).
  • 1957 Le glaive de bronze (4), Le captif de Carthage (5)
  • 1959 Le fils du centurion (6), Le gladiateur masqué (7))
  • 1960 Timour contre Attila (8), Le cachot sous la Seine (9).
  • 1961 Le cavalier sans visage (10), La francisque et le cimeterre (11)
  • 1962 Timour d'Armor (12), Mission à Byzance (13)
  • 1963 Le drakkar rouge (14)
  • 1964 Alerte sur le fleuve (15), Le serment d'Hastings (16)
  • 1965 L'ombre du Cid (17), La galère pirate (18)
  • 1966 Le fils du croisé (19), L'oiseau flamboyant (20)
  • 1967 Le sceau du templier (21), La gondole noire (22)

Après une longue interruption, la série reprend sa publication avec

  • 1986 L'Or du gouffre (23)
  • 1987 Terre sauvage (24), La nuit rouge (25)
  • 1988 Terre des fleuves (26)
  • 1989 Au fil du temps (27)
  • 1990 Requiem pour un pirate (28)
  • 1991 Aux temps d'avant (29)
  • 1992 Les traîneurs de sabre (30)
  • 1993 Le fouet d'Arafurat (31)
  • 1994 La fin des temps (32)

En 2006, les éditions Le Coffre à BD & Taupinambour vont éditer le trente-troisième album intitulé Les Oubliettes du grand sommeil et le trente-quatrième intitulé Timour et les mercenaires[3].

Réédition[modifier | modifier le code]

Dans les années 1980, les éditions Dupuis vont faire une republication complète de l'ensemble des albums de la série. En 1976, les éditions Albin Michel vont publier en noir et blanc les deux premiers tomes parus aux éditions Dupuis. Deux ans plus tard, les éditions Distri-BD vont publier le premier tome. À la fin des années 2000, les éditions Le Coffre à BD vont entreprendre la parution des albums de la série en commençant par la fin[3].

Pirate[modifier | modifier le code]

En 1980, sort en noir et blanc une édition pirate de l'album L'Or du gouffre[3].

Revues[modifier | modifier le code]

Dans Spirou[modifier | modifier le code]

La série est publiée pour la première fois, en 1953, dans le journal Spirou no 813 jusqu'au no 828 avec l'histoire à suivre intitulée La horde de Timour. L'année suivante est publiée l'histoire à suivre intitulée Le grand feu de Timour du no 845 au no 860. En 1955 est publiée deux histoires à suivre, la première intitulée Le Talisman du no 882 au no 901 et la seconde intitulée Le Glaive de bronze du no 916 au no 935. Deux histoires à suivre sont encore publiées l'année suivante, la première Le Captif de Carthage est publiée du no 947 au no 966 et la deuxième Le Fils du centurion du no 971 au no 995. En 1957, est publiée dans le no 1000 une histoire complète d'une planche intitulée Le Gronve de Blaise et du no 1001 au no 1023 une histoire à suivre intitulée Le Gladiateur masqué. L'année suivante sont publiées les histoires à suivre, Le Fléau de Dieu du no 1033 au no 1053 et Le Cachot sous la Seine du no 1064 au no 1085. Le rythme de parution de deux histoires à suivre par an est maintenu les années suivantes. En 1959 est publiée Le Cavalier sans visage du no 1093 au no 1119 et La Francisque et le Cimeterre du no 1124 au no 1145. L'année suivante Timour d’Armor du no 1151 au no 1171 et Mission à Byzance du no 1175 au no 1196. Puis deux autres encore l'année d'après avec Le Drakkar rouge du no 1208 au no 1229 et Alerte sur le fleuve du no 1237 au no 1258. En 1962, la série fait pour la première fois la couverture du journal avec les numéros 1245, 1251, 1275 et 1282, cette même année est publiée l'histoire à suivre intitulée Le Serment d’Hastings. Puis elle retrouve son rythme de parution dès l'année suivante avec la publication de l'histoire à suivre intitulée L’Ombre du Cid du no 1303 au no 1324 et La Galère pirate du no 1334 au no 1355. Elle fait aussi la couverture des numéros 1307 et 1334. Une seule histoire à suivre de publiée en 1964 du no 1371 au no 1392, elle est intitulée Le Fils du croisé et fait aussi la couverture des numéros 1347, 1371 et 1386. L'année suivante, ce sont les histoires à suivre intitulées L’Oiseau flamboyant et Le Sceau du templier qui sont respectivement publiées du no 1396 au no 1417 et du no 1429 au no 1450, de plus elle fait la couverture des numéros 1396,1406 et 1429. La Gondole noire est la seule histoire à suivre publiée l'année suivante du no 1459 au no 1480. La série revient deux ans plus tard avec l'histoire à suivre intitulée L’Or du gouffre publiée du no 1585 au no 1606. En 1969 est publiée l'histoire à suivre intitulée Autant en emporte le temps du no 1612 au no 1617. L'année suivante est publiée l'histoire à suivre intitulée Les Oubliettes du grand sommeil du no 1669, dont elle fait aussi la couverture, au no 1681.

Après une longue interruption la série revient en 1978 avec l'histoire à suivre intitulée Timour et les mercenaires publiée du no 2111 au no 2120. Ce retour fut de courte durée et la série ne reparu dans Spirou qu'en 1984 avec l'histoire à suivre intitulée Terre sauvage publiée du no 2436 au no 2439 et fait la couverture du no 2438. Elle revient l'année suivante dans le no 2454 avec l'histoire complète de trois planches intitulée Le miracle, dans le no 2463 avec l'histoire complète de cinq planches intitulée L’Homme aux yeux de loup et dans le no 2476 avec l'histoire complète de six planches intitulée Le Chant de la rivière. La même année est publiée du no 2485, dont elle fait aussi la couverture, au no 2488, l'histoire à suivre intitulée La Nuit rouge. En 1986 est publiée plusieurs histoires complètes, Préhistoire histoire de cinq planches dans le no 2496, Orianix histoire de sept planches dans le no 2499, L'Oubliette histoire de cinq planches dans le no 2505, Les tartares sont tétus histoire de neuf planches dans le no 2512, Le Vent du désert histoire de quatre planches dans le no 2532, Mort d’une ville histoire de huit planches dans le no 2538, ainsi que l'histoire à suivre Les Virginiens du no 2526, dont elle fait aussi la couverture, au no 2529. En 1987, est publiée dans le no 2545 l'histoire complète de cinq planches intitulée Le Gardien, dans le no 2548 l'histoire complète de quatre planches intitulée La Cordillère des Andes, dans le no 2567 l'histoire complète de six planches intitulée La recette, dans le no 2569 l'histoire complète de trois planches intitulée Douze mille, dans le no 2573 l'histoire complète de huit planches intitulée Le temps des malheurs, dans le no 2576 l'histoire complète de huit planches intitulée Mektoub et dans le no 2582 l'histoire complète de cinq planches intitulée La Langouste. En 1988, est publiée du no 2598 au no 2608 l'histoire à suivre intitulée Requiem pour un pirate. Après une interruption la série revient en 1992, avec la parution de l'histoire complète de quatre planches intitulée La Forteresse dans le no 2827, l'histoire complète de cinq planches intitulée Le Retour dans le no 2831 et l'histoire complète de quatre planches intitulée Colonel–Baron dans le no 2835. L'ultime parution a lieu en 1997 dans le no 3088 avec l'histoire complète de quatre planches intitulée Timour et le dieu d’or[1].

Dans Risque-Tout[modifier | modifier le code]

La série va être publiée en 1956 dans l'éphémère journal Risque-Tout dans les numéros 8 et 28[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Timour », sur Bdoubliees.com (consulté le 8 mars 2011)
  2. a, b et c Gaumer 2010.
  3. a, b et c Collectif, Trésors de la bande dessinée : BDM, Villorba, Editions de l'Amateur, , 1295 p. (ISBN 978-2-85917-491-0), p. 800

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]