Zombillénium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Zombillénium est une série de bande dessinée franco-belge dont la prépublication a débuté en 2009 dans Spirou no 3698, et dessinée par l'auteur français Arthur De Pins.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Zombillénium est un parc d'attractions qui emploie des morts pour effrayer les visiteurs. Cette société (fictive) possède un capital de 2 000 000 d'euros, et se situe sur la Route du Marais Putride (D40), à Verchain-Maugré[1].

Le tome 1 s'ouvre sur la tentative de fugue d'Aton Noujdmet, momie au parc Zombillénium, qui cherche à rejoindre le Caire en stop, mais il est récupéré en voiture par Francis, directeur d'exploitation du parc, et Sirius. Une dispute éclate dans le véhicule, et Francis percute accidentellement un piéton, le tuant sur le coup. Le piéton est Aurélien Zahner, tout juste quitté par sa femme. Il vient de quitter le bar-tabac qu'il tentait de braquer mais il est reconduit dans le bon chemin in extremis par Gretchen, sorcière stagiaire également employée du parc. Mordu par Francis et Blaise, et transformé en démon, Aurélien est engagé comme vendeur de barbe-à-papa. À la suite d'un incident où une soudaine métamorphose provoque l'arrêt cardiaque d'une visiteuse, il est sur le point d'être « licencié » d'un coup de pieu dans le cœur, mais le directeur du parc, Behemoth, veut le tester dans le train fantôme. Sa période d'essai est un succès, malgré les manœuvres des zombies jaloux qui veulent le pousser à la faute, et il intègre définitivement Zombillénium.

Le tome 2 commence avec l'arrivée au parc de la famille du jeune Tim. Sa mère, Hélène, nerveuse chronique et sujette aux accès de colère, provoque rapidement un incident qui lui vaut d'être interpellée par la sécurité. Pendant ce temps, Sirius est pris dans le guet-apens de membres d'un groupuscule nationaliste qui se servent de son identité pour s'introduire dans le parc. Les intrus, rapidement repérés, sont pris en chasse et ne doivent leur salut qu'à la fuite. Pendant ce temps, Francis parvient à mettre un souvenir sur le visage d'Hélène qui lui était étrangement familier : il l'avait aperçue des années auparavant, pendant la construction du parc, en train de déposer un nouveau-né dans une benne à ordures. Le nouveau-né en question n'est autre qu'Astaroth, jeune démon teigneux travaillant à la maison hantée. Il est également l'alter ego de Tim, sa face démoniaque extraite à la suite d'un exorcisme in utero. Malheureusement pour Hélène, les deux parties ont fusionné de nouveau. Elle s'en rend compte trop tard et, lors d'une tentative désespérée pour tuer son fils, elle est prise à partie par des villageois qui la prennent pour une sorcière. Elle est lynchée et, pendant ses obsèques, Francis se fait fort d'accueillir au parc cette nouvelle recrue.

Le tome 3 débute avec l'arrivée d'un représentant de Béhémoth, Jaggar, qui est consultant d'une société rattachée au parc Zombillénium. Mais celui-ci n'est pas venu pour tester les machines du parc pour prouver leur efficacité. Ayant mordu une jeune fille, il se bat avec Francis qui lui rappelle que les règles du parc interdisent de tuer un humain. Jaggar rappelle à Francis que le but du parc est d'engloutir le plus d’âmes possibles pour qu'ils servent les intérêts de Béhémoth, qui est le grand gérant du parc. Les vampires et quelques autres employés, dont Astaroth, acceptent de tuer des humains contrairement à la majorité des employées du parc qui refusent, dont Gretchen, Sirius, Aton, Aurélien malgré un moment de rage passager où il tente de provoquer un accident au Roller Coaster, Blaise et Francis. Mais Francis ne veut plus diriger le parc et Jaggar le remplace, ce qu'approuve Béhémoth qui aime avoir un employé qui adore tuer des humains pour mieux servir ses intérêts. Aton et Sirius créent un mouvement de rébellion qui maltraite la majorité des visiteurs du parc et fait baisser le taux de visite du parc, ce que n'approuve pas Jaggar. Celui-ci déchire le contrat d'Aton qui descend au niveau -9 et menace Sirius que s'il continue cette rébellion, un zombie au hasard rejoindra Aton tant que la fréquentation du parc sera inférieure à 10 000 visiteurs par jour. Sirius cède puisque Jaggar a gagné. On apprend que Francis est au niveau -9 avec les employés virés, il envoie un texto à Gretchen en disant que sa mère lui passe le bonjour.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Gretchen Webb, sorcière anglaise née le 29 février 1984[1] en stage au parc Zombillénium. Elle est la fille du propriétaire du parc (à l'insu de ses collègues) et a 23 ans. Elle ne tient pas Astaroth en très haute estime. Elle sera ensuite en couple avec Aurélien Zahner (qu'elle aurait dû tuer car elle chasse les démons et Aurélien en est devenu un) dans le tome 3 puisqu'elle lui avoue ses sentiments. On voit par la suite que cette relation semble durer jusqu'à la fin du tome 3.
  • Aurélien Zahner, accidenté de la route, transformé en démon. Employé au train fantôme et qui sera ensuite affecté au roller coaster. On ne sait presque rien de la famille d'Aurélien à part que sa femme Coralie le trompe avec son professeur de taï-chi qu'il a failli tuer quand ce dernier est venu au parc.
  • Francis Von Bloodt, vampire, directeur d'exploitation et s'occupant des licenciements. Très apprécié de ses employés, il tente de maintenir une bonne ambiance parmi ses employés grâce à un règlement spécial, qui n'est pas du goût de son employeur, Behemoth, car il interdit aux employés du parc de tuer des humains.
  • Blaise Canilhac, loup-garou, directeur des Ressources humaines et s'occupant des licenciements.
  • Rose Von Bloodt, vampire, directrice générale[1], femme de Francis.
  • Yves Belbertel, « homme » invisible, directeur artistique, chargé de sécurité (aidé de deux gardes minotaures).
  • Aton Noudjemet, momie, employé de Zombillénium au stand "Barbe à papa". Au début du tome 1, il fugue du parc pour tenter d'aller au Caire. Il aurait 3368 ans.
  • Sirius Jefferson, squelette, employé de Zombillénium s'occupant des visiteurs. Selon ses propres dires, il est le squelette d'un militant noir pacifiste mort sur la chaise électrique en Louisiane en 1956. C'est un représentant syndical et le chef d'un des syndicats les plus virulents du parc. Grâce à ce poste, il ne peut être licencié.
  • S. Behemoth, mystérieux et redoutable créateur et président de Zombillénium. Il est le père de Gretchen et le Diable des temps modernes.
  • Astaroth, démon de 14 ans en pleine crise d'adolescence, agressif et haïssant les humains. Il est néanmoins amoureux de Gretchen. On apprend qu'il est la moitié « maléfique » d'un jeune adolescent, Tim, qu'il retrouve dans le tome 2 et avec lequel il refusionne.
  • Deborah Malkiewicz, démon, directrice de la communication.
  • Bohémond Jaggar de Rochambeau, vampire de Louisiane et ex-propriétaire d'esclave, représentant de Béhémoth, il vient au parc pour l'évaluer et se rend compte que le parc est loin de combler les attentes de son employeur du fait du taux de mortalité très bas. Il impose d'abord l'annulation de la première règle du règlement du parc, à savoir ne pas faire de mal aux visiteurs, et est ensuite nommé comme nouveau directeur après que Francis ait démissionné.

Sur les écrans[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Zombillénium (film).

En janvier 2010, pour la sortie du tome 1, une bande annonce a été publiée sur la chaîne Youtube des Éditions Dupuis. La BD y est présentée à la manière d'un spot promotionnel d'une entreprise à la recherche de salariés, avec une certaine dose d'humour[2].

Ce type de promotion a été à nouveau employé lors de la parution du tome 3, en septembre 2013. Cette fois-ci, le parc Zombillénium est victime de burn-out au sein de son équipe mais aussi d'une crise financière, introduisant alors Jaggar, le nouveau directeur d'exploitation[3].

Quelques mois plus tard, en décembre, le groupe de rock Skip The Use poste à nouveau sur sa chaîne Youtube son single "Nameless World", cette fois-ci accompagné d'une vidéo mettant en scène deux membres du groupe, victimes d'un accident de la route mortel alors qu'ils se rendent au parc Zombillénium. Ils s'extirpent de la carcasse en flamme mais sous une autre forme : l'un en squelette, l'autre en mort-vivant; ils sont maintenant employés du parc, puisque leur producteur de musique leur a fait signé à leur insu un contrat avec Behemoth et non un contrat de musique.

Lors du Festival de Cannes 2017, des bandes-annonces sont révélées, ainsi que la date de sortie du film : le 18 octobre 2017[4].

Le film étant produit par une société réunionnaise, Pipangaï, le film est diffusé en avant-première à la Réunion le 11 octobre 2017.

Publication[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Fond d'écran 4 », sur Zombillénium.fr (consulté le 28 juin 17)
  2. Éditions Dupuis, « Zombillénium la BD – bande-annonce tome 1 », (consulté le 28 juin 2017)
  3. Éditions Dupuis, « Zombillénium la BD – bande-annonce tome 3 », (consulté le 28 juin 2017)
  4. Bandes Annonces Cinéma, « ZOMBILLÉNIUM Bande Annonce + Extraits (Animation - Cannes 2017) », (consulté le 28 juin 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Site officiel de Zombillénium

Publication dans le journal de Spirou.