Sophie (bande dessinée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sophie.

Sophie
Série
Scénario Jidéhem
Vicq
Dessin Jidéhem
Genre(s) Humour
Franco-Belge

Personnages principaux Sophie Karamazout
Le professeur Karamazout
Starter
Pipette
Bernard

Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Langue originale Français
Éditeur Dupuis
Nb. d’albums 20

Prépublication Spirou

Sophie est une série de bande dessinée franco-belge créée en 1965 par Jidéhem dans le no 1408 du journal Spirou. Les scénarios sont coécrits par Vicq de La Bulle du silence à Sophie et Compagnie.

Elle met en scène Sophie Karamazout, une petite fille sans peur qui lutte contre des bandits qui veulent voler les inventions de son père[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Depuis 1957, Jidéhem illustre la chronique automobile du Journal de Spirou avec le personnage Starter ; ce personnage vit même ses propres aventures en bande dessinée, toujours sous l'égide de Jidéhem. En 1964, dans le troisième épisode des aventures de Starter, L'Œuf de Karamazout, pré-publié dans le Journal de Spirou (no 1345 du au no 1365 du ), apparaît le personnage de Sophie.

À partir de 1965, Sophie devient l'héroïne à part entière d'une série de courts récits (10 au total), Les Bonheurs de Sophie dont le premier, L'Œuf de bouvreuil, paraît dans Spirou no 1408. Jidéhem, alors assistant d'André Franquin principalement pour la série Gaston, va peu à peu arrêter sa collaboration avec celui-ci pour se consacrer uniquement à Sophie[2]. Dans plusieurs histoires, il est aidé par Vicq au scénario.

Ce n'est qu'en 1968 qu'elle vit enfin sa première grande aventure en solo : Sophie et l’Esprit frappeur, pré-publiée en feuilleton dans Spirou no 1583 à no 1590, immédiatement suivie de Qui fait peur à Zoé ? (Spirou no 1591 à no 1612). Elle fait aussi la couverture des nos 1583, 1591, 1596 et 1611. La même année, les éditions Dupuis décident de publier la série sous forme d'albums[1]. Les aventures de Starter où apparaît Sophie, L'Œuf de Karamazout et La Bulle du silence (pré-publiée en 1965) sont les premières publiées . La Maison d’en face (parue en 1963 dans Spirou no 1297 à no 1318), à laquelle Jidéhem ajoute ultérieurement des dessins pour en faire une histoire raconté par Starter et Pipette, sera aussi intégré en 1972 dans la série Sophie.

L'histoire à suivre intitulée Sophie et le Rayon Kâ est publiée en 1970 du no 1667 au no 1688 ; la même année est publiée une histoire complète de six planches et Sophie fait par trois fois la couverture du journal. L'année suivante est publiée Sophie et le Cube qui parle du no 1724 au no 1736, puis des histoires complètes de quatre, six et huit planches ; elle fait deux fois la couverture.

En 1972, est publiée La Tiare de Matlotl Halatomatl du no 1803 au no 1819, plus une histoire complète de six planches et deux de quatre planches plus une couverture d'une numéro du journal. En 1973 est publiée Le Douanier Rousseau du no 1858 au no 1871, plus une histoire complète de huit planches, deux de six planches et deux couvertures. L'année suivante est publiée du no 1906 au no 1911 L’Haleine du dragon, plus deux histoires complètes de huit planches.

La seule publication de l'année 1975 est une histoire complète de six planches. Les publications reprennent l'année suivante avec deux histoires de neuf planches, une de huit planches et trois de six planches, ainsi que quatre couvertures. En 1977 sont publiées deux histoires à suivre : la première intitulée Les Quatre Saisons du no 2030 (dont elle fait aussi la couverture) au no 2048 et la deuxième intitulée Sophie et l'Inspecteur Céleste du no 2057 (dont elle fait aussi la couverture) au no 2058, plus une histoire complète de huit planches. L'année suivante est publiée la seconde partie de Sophie et l'Inspecteur Céleste du no 2090 (dont elle fait aussi la couverture) au no 2093 puis du no 2105 au no 2106 ainsi que des histoires de six, huit et dix planches.

L'histoire à suivre Sophie et Donald Mac Donald est publiée en 1979 du no 2154 au no 2174, suivie de deux histoires complètes de six et huit planches et deux couvertures du journal. En 1981 sont publiées deux histoires complètes de six planches, l'année suivante une histoire complète de onze planches.

La série ne fait sa réapparition dans le journal qu'en 1989 avec l'histoire à suivre Don Giovanni publiée du no 2687 au no 2695. Elle revient deux ans plus tard avec L'Odyssée du U 522 publiée du no 2764 au no 2775 et une dernière fois en 1994 avec Le Tombeau des glyphes, publiée du no 2948 au no 2957.

Personnage[modifier | modifier le code]

Dans la durée de sa série, Sophie a les cheveux noirs attachés par deux rubans. Elle est vêtue généralement d'une jupe courte, de chaussettes blanches et d'une paire de chaussures noires brillantes.

Personnages[modifier | modifier le code]

Sophie Karamazout[modifier | modifier le code]

Sophie Karamazout est une petite fille mignonne et belle, créée par son père, M. Karamazout, avec les ingrédients "sucre, épices et tout ce qui est agréable". Elle vivait dans une immense villa en zone rurale, avec son père et son majordome. Elle porte toujours ses longs cheveux en deux queues, tenues ensemble par un arc. Sophie est une fille qui a l'élégance et la beauté d'une jeune femme. Comme la plupart des filles et des femmes, elle possède une vaste garde-robe de vêtements très féminins. Contrairement à de nombreux personnages de dessins animés (y compris les femmes), Sophie ne porte généralement pas la même tenue, mais bénéficie de beaucoup de variété. Draps, jupes, chaussures de jeune fille en cuir verni, culottes bouffantes, robes, elle les porte toutes dans la mesure où elle est fille, comme elle porte une robe bouffante à manches courtes, des bloomers blancs, des bas étroits blancs et chaussures noires. En tant que fille d’un ingénieur électricien, elle est non seulement intelligente, mais aussi très charmante. Elle utilise souvent son charme féminin pour convaincre les hommes de son droit ou pour pouvoir lui imposer sa volonté. Cependant, elle ne le fait jamais pour en profiter. Après tout, Sophie déteste les injustices et veut toujours aider les autres dans le besoin. Elle n'aime pas non plus la violence et encourage les autres à proposer des solutions non violentes. Et ce n’est pas toujours facile, car elle vit dans un monde d’hommes sans mères ni co-acteurs.

M. Karamazout[modifier | modifier le code]

Il est le père de Sophie et ingénieur électricien de profession. Il a les cheveux blonds et porte des lunettes. Ensemble avec sa fille et leur majordome Joseph, ils habitent une villa dans un quartier calme juste à l'extérieur de la ville. Dans cet endroit tranquille, il peut s'immerger dans de nouvelles inventions, souvent commandées par une entreprise importante (cet argent doit provenir de quelque part, non?) Parfois, il appelle l'aide de Starter et Pipette. Ses inventions les plus célèbres sont: l'œuf, la cloche du silence et le rayon KA. Ces inventions osent souvent être la proie de bandits avides qui veulent s'enrichir injustement. Comme la plupart des inventeurs, le sel de Karama est parfois dispersé. Parfois, il est tellement absorbé par son travail qu'il ne se rend pas compte que sa fille cherche à nouveau pour la recherche. Il aime fumer une pipe. Son nom est inconnu.

Joseph[modifier | modifier le code]

Il est le maître d'hôtel de Sophie et son père qui vit avec la famille Karamazout. Il cuisine, entretient la maison et joue pour un chauffeur de taxi. Cependant, il n'a jamais joué un rôle de premier plan dans la bande dessinée. Il n'est pas si aventureux.

Starter[modifier | modifier le code]

Il a les cheveux noirs et porte généralement une chemise bleu clair, un pantalon bleu clair et des chaussures blanches. Il est mécanicien de profession. Il teste également des voitures pour Spirou. C'est pourquoi M. Karamazout lui demande parfois de l'aide. Comme Sophie, il est toujours dans une aventure contre l'injustice et les escrocs. Ses excellentes compétences de conduite sont très utiles ici.

Pipette[modifier | modifier le code]

Pipette est le meilleur ami de Starter avec qui il vit. Il travaille également pour Spirou toutes les semaines en tant que testeur, mais avec des véhicules à moteur à deux roues. Pipette est en réalité l'opposé de Starter. Lorsque Starter est plutôt calme et pensif, Pipette est impétueux et maladroit. C'est assez inflammable, surtout quand les gens (surtout Sophie) se moquent de lui. Malgré cela, il est toujours prêt à aider les personnes dans le besoin. C'est un homme bon qui aime bien manger et boire un verre. Il est également l'heureux propriétaire de "Zoe". Pipette est généralement vêtue d'une chemise verte et d'un pantalon marron. Il est parfois appelé affectueusement "Oncle Pipette" par Sophie. Tout comme Starter, son nom de famille n'est jamais mentionné.

Bernard[modifier | modifier le code]

Il est le meilleur ami de Sophie, un an ou deux plus jeune. Il est généralement dans les aventures plus courtes de Sophie. Il a un peu peur et évite les situations désagréables. Lorsqu'il se trouve dans une position difficile, il appelle l'aide de Sophie. Bernard peut crier très fort et les gens le comparent souvent à une sirène. Malgré ses défauts, Sophie reste sa fidèle amie. Bernard s'appelle toujours Harrietje dans un certain nombre d'histoires antérieures.

Zoé[modifier | modifier le code]

Zoé est une voiture très sombre. Cependant, ce n'est pas juste une voiture, mais un vrai vieux temps. Ce qui le rend si spécial, c'est qu'il est une voiture avec sa propre volonté. C'est parce qu'il est doté d'un cerveau électronique que son créateur, M. Buis, lui a donné. Zoé peut donc se débrouiller toute seule, ce qui conduit parfois à des situations hilarantes pour ceux qui veulent en décider autrement. Cependant, il ne peut pas se passer d'essence. Il ne veut que l'essence de la marque "Super". Si vous essayez de lui donner autre chose, il exprimera son mécontentement de manière appropriée. Il répondra également aux escrocs et aux personnes qui le traitent en commun en faisant sauter une clé. Il a quelque chose contre l'agent Dorus pour une raison inconnue. Le nom complet de l'agent est Theodorus, bien qu'il soit mentionné dans l'album 18 comme Theofiel. Quand Zoé voit cet agent, il ne peut pas être retenu (pas même par Sophie). Après la mort de M. Buis, ses biens, et donc Zoé, sont passés aux mains de Pieters. Zoé ne peut pas parler, mais s'il trouve quelque chose d'amusant, il peut faire rire avec son vélo. Zoé a précédé de cinq ans les aventures de la voiture de cinéma Herbie dont les créateurs ont vraisemblablement piqué le principe de la voiture qui pense. Comme modèle pour Zoe, Jidehem a peut-être choisi la voiture jaune de Guust Flater.

Histoires[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoires courtes de Sophie.
  1. L'Œuf de Karamazout (1964)
  2. L'Œuf de bouvreuil (1965)
  3. La Bulle du silence (1965)
  4. Le Voleur du parc (1965)
  5. Le Puits magique (1965)
  6. Poisson d'avril (1966)
  7. La Pelle mécanique (1966)
  8. Le Bonhomme de neige (1966)
  9. Calamity Sophie (1967)
  10. Lord Nelson (1967)
  11. Le Trombone de la bonté (1967)
  12. Figarossi glacier (1968)
  13. Le Poisson volant (1968)
  14. Sophie et l'Esprit frappeur (1968)
  15. Qui fait peur à Zoé ? (1968)
  16. Sophie kidnappée (1969)
  17. L'Ichtyologue (1969)
  18. Les Deux Vœux (1969)
  19. Sophie et le Rayon Kâ (1969)
  20. Le Scaphandrier (1970)
  21. Sophie et le Cube qui parle (1971)
  22. Carrosseries en vrac (1971)
  23. Titre inconnu (1971)
  24. Titre inconnu (1971)
  25. Titre inconnu (1971)
  26. Titre inconnu (1971)
  27. La Tiare de Matlotl Halatomatl (1972)
  28. La Maison d'en face (1972)[3]
  29. Sophie en Provence (1973)
  30. Titre inconnu (1973)
  31. Sophie et le Douanier Rousseau (1974)
  32. Le Buste disparu (1973)
  33. Titre inconnu (1973)
  34. L'Haleine du dragon (1974)
  35. Sophie et le Parlotl (1974)
  36. Titre inconnu (1974)
  37. Titre inconnu (1975)
  38. Sophie et les Schtroumpfs (1976)
  39. Titre inconnu (1976)
  40. Titre inconnu (1976)
  41. Drôle de balle ! (1976)
  42. Mystère dans le brouillard (1976)
  43. Titre inconnu (1976)
  44. Les Quatre Saisons (1977)
  45. Sophie et l'Inspecteur Céleste (1977)
  46. 1925 (1977)
  47. Sophie et le Père Labulle (1977)
  48. Histoire de neige (1978)
  49. Sophie et la Fête à Oscar (1979)
  50. L'Avion supersonique (1979)
  51. Sophie et Donald Mac Donald (1979)
  52. Chaussures chauffantes (1981)
  53. La Rivière en folie (1981)[4]
  54. La Rolls de 38 (1982)[5]
  55. Don Giovanni (1989)
  56. L'Odyssée du U 522 (1991)
  57. Le Tombeau des glyphes (1994)

Albums[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Gaumer 2010.
  2. Numa Sadoul, Et Franquin créa la Gaffe, Bruxelles, Dargaud, , 208 p. (ISBN 2-87178-000-5), p. 157
  3. Première version publiée en 1963 dans la série Starter.
  4. Dernier scénario écrit par Vicq pour la série, avant sa mort en 1987.
  5. Seul scénario de la série écrit par Mittéï.
  6. Collectif, Trésors de la bande dessinée : BDM, Villorba, Editions de l'Amateur, , 1295 p. (ISBN 978-2-85917-491-0), p. 747

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]