Le Scrameustache

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : Eustache.
Le Scrameustache
Série
Auteur Gos
Walt
Genre(s) science-fiction
humour

Personnages principaux Le Scrameustache
Khéna
Lieu de l’action Chambon-les-Roses
Planète Aktarka

Autres titres Khéna et le Scrameustache
Éditeur Dupuis
Glénat
Nb. d’albums 42

Prépublication Spirou
Site web www.lescrameustache.com

Le Scrameustache est une série de bande dessinée créée par Gos, rejoint par son fils Walt à partir du douzième album (à l'encrage pour commencer)[1] même si seul Gos reste crédité pour celui-ci. C'est aussi le nom du personnage principal de la série.

La série, initialement intitulée Khéna et le Scrameustache, a été créée en 1972 dans le Journal de Spirou. Le premier album, L'Héritier de l'Inca, est paru en 1973. La série est rebaptisée Le Scrameustache en 1979, lors de la parution du 7e album.

À partir du 35e album, sorti en 2005, la série quitte les éditions Dupuis pour être éditée chez Glénat. Les albums précédents ont été réédités chez Glénat par la suite.

Visant essentiellement un public jeune, la série mêle aventures terrestres, extraterrestres et voyages dans le temps avec un ton sympathique et souvent humoristique.

Depuis le , une fresque de 50 m² réalisée numériquement peut être admirée au 1314 chaussée de Wavre, 1160 Bruxelles chez Déco Ligot. Cette fresque fera partie du Parcours BD de Bruxelles 2009, année de la bande dessinée.

Les personnages[modifier | modifier le code]

  • Le Scrameustache est un extraterrestre créé par le professeur Najboul[2]. Son nom provient de l’acronyme suivant :
    • Sujet
    • Créé par
    • Radiations
    • Artificielles et
    • Manipulations
    • Extra-
    • Utérines
    • Sans
    • Toucher
    • Aux
    • Chromosomes
    • Héréditaires
    • Endogènes.

Il possède de grandes capacités télépathiques, et est équipé presque en permanence d'une combinaison de vol bleue, d'une ceinture anti-gravitation, et d'un casque rouge défensif multifonctions lui permettant, entre autres, de changer temporairement les êtres vivants en statue de sel.

Il est le pivot de toutes les aventures de la série, meilleur ami de Khéna et lien avec les Galaxiens et autres espèces extraterrestres.

  • Khéna est un jeune adolescent (qui ne vieillit guère au fil des près de 40 albums de la série, bien que les toutes dernières aventures semblent indiquer un certain mûrissement). Il est le fils d'un couple d'humains extraterrestres, qui résidaient sur le continent des deux Lunes, sur la planète Aktarka. Au cours d'un voyage spatial (le père de Khéna étudiait les civilisations terriennes), à la suite d'un diabolique sabotage, ses parents furent contraints de l'abandonner sur Terre avant de tenter un voyage retour - qui s'avéra désastreux - vers Aktarka[3],[4]. Il fut recueilli au Pérou par un archéologue du nom de Georges Caillau.
  • l’Oncle Georges est le tuteur de Khéna. Georges Caillau de la Roche (son nom complet) est un archéologue qui habite à Chambon-les-Roses sur la planète Terre.
  • les Galaxiens sont de petits extraterrestres généralement verts résidant sur l'une des deux lunes de la planète natale de Khéna. Il existe également des Galaxiens noirs, et d'autres blancs[5]. Ils sont spécialisés dans des domaines d'activités variés et changent régulièrement de fonction.
  • les Ramouchas sont les acolytes du Scrameustache. Semblables aux ours, ils produisent des décharges électriques à la manière des anguilles. Leur jovialité, leur entrain, et leur propension à faire des bêtises en font les personnages les plus sympathiques de la série.
  • les Kromoks peuplent l'autre lune d'Aktarka. D'aspect simiesque, ils sont belliqueux, mais pas des plus doués. Comme dit le Scrameustache, « Ils sont comme les humains : quand ils ne font pas la guerre, ils cherchent un motif pour la faire. Il suffit donc qu'un petit malin leur en ait trouvé un »[6].
  • les Stix sont de dangereux extraterrestres qui conçoivent de nombreux plans pour envahir des planètes, en plus de procéder à plusieurs trafics. Le plus connu d'entre eux est Exulmac.
  • les Accusmalas sont des animaux amphibiens à l'intelligence limitée que les Stix utilisent comme caste ouvrière. Bien qu'ils semblent parler, leur langage serait plus proche du style d'un perroquet.
  • les Frères Tic-Tac : Zoltic et Zoltac, résidents de Thamoul, l'île de l'espace.

Technologies[modifier | modifier le code]

Véhicules[modifier | modifier le code]

  • Passe-partout : Le passe-partout, modèle ZK12[7] est un véhicule polyvalent permettant de se déplacer sous l'eau, dans les airs et dans l'espace, mais sur de courtes distances. Il est équipé du "pion"[8], permettant d'apprendre rapidement une autre langue. Tobor est remisé à l'intérieur du passe-partout, prenant lui-même place dans la soucoupe.
  • Soucoupe : Il s'agit d'un engin interplanétaire standard. Le Scrameustache en possède un dont les commandes sont adaptées à sa taille. Elle permet le vol interplanétaire et le voyage dans le temps. Certaines commandes peuvent être dirigées via une télécommande[9].
  • Station-relais : Il s'agit d'une base déplaçable pour le Continent des deux Lunes. Elle permet la transmutation de personnes sur de longues distances[4].
  • Station orbitale galaxienne : Véhicule d'exploration pour les longues missions des Galaxiens.
  • Module de survie galaxien : Il s'agit d'un véhicule servant de base au sol lors d'exploration. Il contient de nombreux équipements scientifiques. Au sol, il est alimenté par l'énergie solaire.
  • Véhicule d'exploration galaxien : Véhicule permettant des missions spatiales. Il est conçu en deux sections, nécessaire pour le vol interplanétaire. La section arrière, le train spatial[10], contient le propulseur spatial et reste en orbite de la planète à explorer (avec 1-2 membre d'équipage)[11]. La section avant sert de véhicule d'exploration au sol. Une version spéciale furtive existe, avec système anti-radar ultra-perfectionné[12], qui le rend invisible[13],[14]
  • Navette galaxienne : Petit véhicule monoplace pour les interventions au sol.

Armes[modifier | modifier le code]

  • Casque du Scrameustache : Contient une arme activée par la pensée, qui tire un rayon qui transforme temporairement (environ une minute) en statue de sel. Habituellement inoffensif, il peut causer un rétrécissement permanent d'une personne ou de ses vêtements, s'ils sont mouillés durant la paralysie. C'est l'arme la plus récurrente de la série. La tête de Tobor est équipée de la même arme.
  • Pistolet galaxien : Ce pistolet met la "victime" en état d'impesanteur en plus de la paralyser[15]. Utilisé sur un Galaxien, ce dernier est seulement libéré de la gravité. Un tir prolongé sur un Galaxien lui permet de gagner de la hauteur[16].

Autres[modifier | modifier le code]

  • Équipements de communications: Le Scrameustache a installé dans le grenier de la maison de l'Oncle Georges (puis dans le grenier de la Tour Agnar) un équipement, provenant du Continent des deux Lunes[17], permettant les communications interplanétaires[18] ainsi que l'observation astronomique[19]. L'antenne peut servir également de balise[20].
  • Tobor: Il s'agit d'un robot agissant comme chien de garde. Il peut être "soumis" à quatre personnes, outre le Scrameustache[21]. Pour l'instant, seuls Khéna et Babette, une jeune fille ayant fait son apparition récemment dans la série, possèdent ce privilège. Il est capable de piloter la soucoupe et de communiquer à distance avec le Scrameustache. Il possède le même système de défense que le casque du Scrameustache (statues de sel), peut désintégrer les objets et peut voler. Son nom est le mot "robot" écrit à l'envers.

Albums[modifier | modifier le code]

La série est d’abord intitulée Khéna et le Scrameustache, jusqu'au tome 6.

Tirage de Luxe[modifier | modifier le code]

Éditeurs[modifier | modifier le code]

  • Dupuis : tomes 1 à 34 (première édition des tomes 1 à 34)
  • Glénat : tomes 1 à 42 (première édition des tomes 35 à 42)

Les couvertures des anciens albums ont été redessinées pour leur réédition chez Glénat. Du coup, sur la couverture du premier tome, L'Héritier de l'inca, la médaille que le Scrameustache montre à Khéna de la main droite dans l'édition Dupuis passe à la gauche dans l'édition Glénat.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'album 12 sur le site officiel du Scrameustache
  2. D'où viens-tu, Scrameustache ?
  3. D'où viens-tu, Scrameustache ?, planche 38, case 7
  4. a et b Le Continent des deux lunes
  5. Les Enfants de l'arc-en-ciel
  6. La Menace des Kromoks, planche 33, case 5
  7. La Fugue du Scrameustache, planche 28, case 2
  8. L'Héritier de l'Inca, planche 25B, cases 2 à 4
  9. Le Continent des deux lunes, planche 1, cases 4 & 5
  10. Le Prince des Galaxiens, planche 14, case 2
  11. Le Prince des Galaxiens, planche 14, case 3
  12. Le Renégat, planche 5A, case 5
  13. Le Renégat, planche 10B, case 4
  14. Le Renégat, planche 21B, case 1
  15. La Fugue du Scrameustache, planche 39, cases 5 à 7
  16. La Menace des Kromoks, planche 28, case 4
  17. Le Totem de l'espace, planche 1A, case 1
  18. La Fugue du Scrameustache, planche 27, case 2
  19. Le Totem de l'espace, planche 2B, cases 1 & 2
  20. La Fugue du Scrameustache, planche 27, cases 6 & 7
  21. D'où viens-tu, Scrameustache ?, planche 43, case 4