Bidouille et Violette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bidouille et Violette
Série
Auteur Hislaire
Couleurs Hislaire
Genre(s) Franco-belge
Humour

Langue originale Français
Éditeur Dupuis
Glénat
Nb. d’albums 4

Prépublication Spirou

Bidouille et Violette est une série de bande dessinée créée Bernard Hislaire dans Spirou en 1978 et qu'il a animée jusqu'en 1985. Quatre albums ont été publiés par Dupuis de 1981 à 1986.

Démarrant comme une bluette naïve, Bidouille et Violette permet à Bernard Hislaire de s'affirmer progressivement comme un des grands rénovateurs de la bande dessinée franco-belge au tournant des années 1980. La Reine des Glaces (1982), troisième histoire à suivre de la série, inspirée du conte d'Andersen La Reine des neiges, brasse des thèmes ambitieux, ce qui montre de la part de Hislaire « une prise de conscience de sa responsabilité d'auteur[1] », et forme un tournant dans son œuvre.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Début de l'histoire[modifier | modifier le code]

Bidouille est un adolescent de seize ans, il emménage à Mayon, car son père a trouvé un nouvel emploi de marchand de frites. Comme tous les jeunes du quartier, Bidouille tombe amoureux de Violette, la fille du fleuriste. Il décide de la séduire. Sachant que Violette aime les frites, il l'attend un soir dans la rue avec un cornet de frites en guise de présent. Dès les premiers mots échangés, Violette est tout de suite conquise par Bidouille le timide et son côté poète. Ils se retrouvent tous les samedis autour du même banc public. Mais leurs notes au lycée baissent, et leurs parents respectifs décident de les consigner dans leurs chambres pour qu'ils passent plus de temps à étudier. Ils prennent alors de grands risques et mentent à leurs parents pour se rencontrer secrètement.

Historique[modifier | modifier le code]

Personnages[modifier | modifier le code]

Publication[modifier | modifier le code]

Périodiques[modifier | modifier le code]

  • « Un roméo pour Violette », dans Spirou no 2087, 1978, 5 p.
  • [Récit sans titre], dans Spirou no 2100, 1978, 5 p.
  • Les Vacances de Bidouille et Violette, dans Spirou no 2115 à 2131, 1978-1979, 44 p.
  • Les Jours Sombres, dans Spirou no 2173 à 2197, 1979-1980, 44 p.
  • « Les Premiers Mots », dans Spirou no 2236, 1981, 8 p.
  • La Reine des glaces, dans Spirou no 2297 à 2314, 1982, 44 p.
  • « Complexes en gros », dans Spirou no 2372, 1983, 8 p.
  • La Ville de tous les jours, dans Spirou no 2452 à 2455, 1985, 44 p.
  • « Non Bidouille n'est pas mort », dans Spirou no 3839, 2012,1 p.

Albums[modifier | modifier le code]

  1. Les Premiers mots, Dupuis, 1981. (ISBN 2-8001-0781-2)
  2. Les Jours sombres, Dupuis, 1982. (ISBN 2-8001-0879-7)
  3. La Reine des glaces, Dupuis, 1984. (ISBN 2-8001-1011-2)
  4. La Ville de tous les jours, Dupuis, 1986. (ISBN 2-8001-1247-6)
  • Une édition intégrale a été publiée en 1996 par Glénat sous le titre Bidouille et Violette, Chronique mélancomique d'un premier amour, L'Intégrale (ISBN 2-7234-2065-5). Une édition augmentée a été publiée en 2013 (ISBN 9782723485883)

Distinction[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Hugues (1984)

Documentation[modifier | modifier le code]