Jacques (bande dessinée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jacques
Série
image

Auteur Libon
Genre(s) Humour

Thèmes Mise en scène humoristique de la bêtise dans la société actuelle
Personnages principaux Jacques
Mamie
Lieu de l’action Pays développé, ville et campagne
Époque de l’action XXIe siècle

Pays Drapeau de la France France
Langue originale Français
Autres titres Claude Zilla
Éditeur Dupuis
Première publication
Format A4
Nb. de pages 45 planches par album
Nb. d’albums 3

Prépublication Spirou

Jacques, ou Jacques, le petit lézard géant, est une série de bande dessinée humoristique publiée dans le journal Spirou, scénarisée et dessinée par Libon.

Elle raconte, dans un humour absurde, loufoque et décalé (tous les personnages sont plus bêtes les uns que les autres), l'histoire de Jacques, un lézard ayant acquis l'intelligence, la parole et une taille humaine, à la suite d'un essai nucléaire de l'armée, qui a jeté un prototype de « micro-bombe atomique » dans un jardin.

Parution et supports[modifier | modifier le code]

Jacques s'appelait initialement Claude Zilla dans sa première parution dans le Spirou numéro 3468. Rebaptisée pour sa troisième aventure (Spirou numéro 3475), la série s'articule en récits de cinq pages, pré-publiés dans le magazine, puis en albums de 45 planches. Les trois premières aventures seront redessinées pour le passage à l'album.

La série est aujourd'hui achevée, bien que Libon n'exclue pas de reprendre le personnage d'une autre manière ultérieurement. Il continue toutefois à publier dans Spirou en créant une nouvelle série, Les Cavaliers de l’Apocadispe[1].

Conception[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Critiques et analyses[modifier | modifier le code]

Le récit se place, selon la revue Bévue, dans la lignée directe du Candide de Voltaire[4].

Scénario[modifier | modifier le code]

Après avoir négligemment jeté une mini bombe nucléaire dans un jardin, des militaires plutôt incompétents ne se doutent pas qu'ils viennent de générer une aberration animale : un petit lézard du jardin se transforme en lézard à moitié humain. Jacques le petit lézard (devenu géant) part alors à l'aventure en rejoignant la ville la plus proche. Il se fera successivement plusieurs amis dont un journaliste, des écolos, un dompteur de cirque, des cambrioleurs, des scientifiques et surtout Mamie qui le prend pour un chien abandonné. La menace des militaires qui cherche à éliminer le "monstre" maintient un suspense dans des situations parfois complètement absurdes.

Jacques le petit lézard géant porte un regard candide et léger sur une société absurde et décalée.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Jacques est le personnage principal de la série. Parfois pris pour un monstre, parfois pour un crocodile, parfois pour un dinosaure, il a acquis une taille humaine, seuls ses bras n'ayant pas grandis, il est aussi doté de la parole et d'une intelligence humaine. Ces transformations ont été causées par une fusion d'ADN avec quelques cheveux du scientifique qui a mis au point la micro-bombe atomique.
  • Mamie est une petite vieille qui recueille Jacques en le prenant pour un chien abandonné. L'ayant perdu à un moment, retrouver Mamie (et son pâté) est une des quêtes principales de Jacques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maël Rannou, « Entretien: Libon », sur du9, (consulté le 10 avril 2011) : « Mais là c’est terminé Jacques, du moins sous cette forme. [...] Mais je me sens totalement incapable de me lever en me disant “allez hop, c’est parti pour le cinquantième album”... C’est pour ça que je fais une nouvelle série dans Spirou. »
  2. Compile les récits publiés dans les numéros 3468, 3475, 3785, 3513, 3547, 3584, 3631 et 3635 de Spirou
  3. Compile les récits publiés dans les numéros 3639, 3654, 3658, 3663, 3667, 3671, 3680 et 3689 de Spirou
  4. Maël Rannou, « Jacques et le Plunk », Bévue, no 5,‎