Bobo (bande dessinée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bobo.
Wikipédia:Bons articles Vous lisez un « bon article ».
Bobo
Série
Logo de la série dans le journal Spirou.
Logo de la série dans le journal Spirou.

Scénario Drapeau : Belgique Maurice Rosy
Drapeau : Belgique Maurice Kornblum
Drapeau : Belgique Paul Deliège
Dessin Drapeau : Belgique Paul Deliège
Drapeau : Belgique Maurice Rosy
Genre(s) Franco-Belge
Humour

Personnages principaux Bobo
Lieu de l’action Prison Inzepoket

Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Langue originale Français
Éditeur Dupuis
Collection Gag de Poche
Évasion
Première publication
Nb. d’albums 16

Prépublication Spirou

Bobo est une série de bande dessinée franco-belge créée en 1961 par Maurice Rosy et Paul Deliège dans le no 1204 du journal Spirou. Jusqu'en 1973, date à laquelle Paul Deliège récupère seul la série, Bobo connaît plusieurs changements d'auteurs : Maurice Rosy travaille d'abord avec Paul Deliège de 1961 à 1969, puis avec Maurice Kornblum de 1969 à 1970 et enfin opère seul jusqu'en 1973.

La série met en scène un prisonnier, nommé Bobo, condamné à des travaux forcés dans le pénitencier d'Inzepoket, dont l'idée fixe est de s'évader par tous les moyens possibles. Il est aidé par son fidèle lieutenant Julot-les-Pinceaux. Une galerie de personnages pittoresques est à leurs côtés : Jo-la-Candeur qui martyrise Bobo, le directeur de la prison qui souhaite le bonheur de ses pensionnaires ou encore le gardien Dupavé, condamné à garder une pierre dans les mains sans pouvoir s'en débarrasser.

Bobo est publié très régulièrement de 1961 à 1996 dans le journal Spirou sous différents formats : d'abord en mini-récits (dont la série détient le record de présence), puis en histoires complètes, gags et histoires à suivre. La série est aussi publiée en album chez Dupuis dans la collection Gag de Poche (1964 à 1967), puis Évasion (1977 à 1997) et enfin en intégrale pour les premiers récits en 2010.

Univers[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

La série raconte les déboires du bagnard Bobo pour s'échapper du pénitencier d'Inzepoket. Il est aidé par son fidèle lieutenant Julot-les-pinceaux, avec qui il prépare des plans qui échouent toujours malgré l'incompétence de l'administration pénitentiaire, avec ses gardiens étranges et son directeur paternaliste qui considère ses pensionnaires comme appartenant à une grande famille[1].

Personnages[modifier | modifier le code]

Photo de prisonniers en costume rayé en train de casser des cailloux.
Prisonniers afro-américains condamnés aux travaux forcés en Caroline du Sud en 1934. Le costume du personnage de Bobo est rayé jaune et noir.
  • Bobo est le personnage principal de la série. Il est d'abord surnommé le « Mozart de l'évasion », puis le « prince de l'évasion ». Il occupe la cellule 14 bis du pénitencier d'Inzepoket, dont il rêve de s'évader par n'importe quel moyen. Il est condamné à 30 ans de travaux forcés pour avoir volé la bicyclette du juge[1].
  • Julot-les-pinceaux est le fidèle lieutenant de Bobo. Pour faire évader son patron, il n'hésite pas à mettre au point les plans les plus inventifs, mais qui ratent sans arrêt[1].
  • Joe-la-Candeur est un prisonnier d'Inzepoket au physique imposant. Il veut prendre la place de Bobo, lorsque celui-ci parviendra à s'évader[1]. En attendant, il le persécute[2].
  • Le directeur du pénitencier, nommé Alfred, souhaite que ses prisonniers soient heureux dans sa prison. Il aime les saint-honorés. Il a mis des pelles et des pioches à la disposition de ses pensionnaires, depuis qu'il s'est aperçu qu'ils aimaient creuser des trous[1].
  • Le pâtissier d'Inzepoket a une spécialité, les saint-honorés. Il tente de les fournir entiers au directeur du pénitencier, qui les adore[1].
  • Le greffé est un gardien qui a subi une opération du professeur Julius von Kattgut pour permuter ses mains et ses pieds. Il pensait améliorer ainsi le genre humain[1].
  • Dupavé est un gardien d'Inzepoket. Durant une évasion de Bobo, une pierre a été remplacée dans le mur d'enceinte du pénitencier et c'est lui qui a récupéré la pierre enlevée. Depuis, il tente en vain de s'en débarrasser[1].
  • Le professionnel est un prisonnier d'Inzepoket. Il n'aime pas l'ambiance laxiste du pénitencier. Il veut, comme un vrai bagnard, qu'on lui fasse faire des travaux forcés et suivre un régime à base de pain sec et d'eau[1].
  • Arthur Kokluch devient provisoirement directeur du pénitencier et en fait un véritable bagne[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

En 1959, Yvan Delporte, rédacteur en chef du journal Spirou, a l'idée d'offrir aux lecteurs de petits albums complets à monter soi-même en détachant les quatre pages centrales du journal. Les premiers mini-récits sont réalisés par des auteurs confirmés de Spirou (Peyo, André Franquin, Jean Roba ou encore Eddy Paape). Grâce au succès qu'ils rencontrent, ces mini-récits deviennent très vite un tremplin pour les jeunes auteurs qui souhaitent travailler dans un cadre professionnel. Dans le no 1135 du journal Spirou, la numérotation des mini-récits est reprise à zéro et leur format change, passant de 48 à 32 pages[3].

Paul Deliège est engagé chez l'éditeur Dupuis à la fin des années 1950, d'abord comme lettreur puis comme dessinateur de la série Théophile et Philibert, mais cette série ne le passionne pas. Maurice Rosy, qui travaille comme « donneur d'idée » chez Spirou, lui propose de réaliser des mini-récits[4] : leur premier travail ensemble a pour titre Sosthène en ballon[5]. Rapidement, Maurice Rosy propose le personnage d'un petit bagnard[6] que Serge Gennaux a refusé auparavant[7].

Maurice Rosy a l'idée de ce personnage en se remémorant une discussion qu'il a eu avec Charles Dupuis sur ce qu'était un bon personnage de bande dessinée. Il en imagine alors l'exact contraire : son anti-héros est laid, immoral et il évolue dans des décors carcéraux répétitifs. Paradoxalement, cela plaît beaucoup à Charles Dupuis qui programme sa publication dans le journal Spirou. Maurice Rosy s'occupe du scénario et du crayonné et Paul Deliège de l'encrage. Maurice Rosy mise beaucoup sur l'effet de surprise et ne prévient pas Paul Deliège sur le contenu de la planche qu'il va recevoir[6]. Le dessin est simpliste afin de correspondre au très petit format de publication, une page du journal de Spirou pouvant contenir neuf pages de mini-récit. [5]. La première histoire, intitulée Bobo s'évade, paraît dans le no 1204 de Spirou du , et est numéroté comme le soixante-et-unième de la collection des mini-récits[1].

Changements d'auteurs[modifier | modifier le code]

Bobo est publié régulièrement dans les pages du journal Spirou. Il faut environ quinze jours au duo pour produire un mini-récit, en plus de leurs autres séries. Paul Deliège dessine entre autres Cabanon et Superdingue[7], alors que Maurice Rosy scénarise des séries comme Tif et Tondu pour Will[8]. Lors des référendums, la série arrive en tête dans la catégorie des mini-récits[9]. De 1964 à 1967, la série est publiée en album par Dupuis dans l'éphémère collection Gag de Poche[10]. À la fin des années 1960, le journal Spirou change de cycle. Maurice Rosy ne se sent plus à son aise au milieu de la nouvelle génération d'auteurs qui commence à s'imposer dans les pages de l'hebdomadaire[11]. C'est à ce moment qu'il rencontre Maurice Kornblum, un commerçant qui rêve d'être un artiste, notamment en peignant. Un lien très fort lie immédiatement les deux hommes, qui décident de s'associer. Grâce au sens des affaires de Maurice Kornblum, l'ambition gagne les deux hommes. Ils ont pour idée de changer les habitudes de création en passant à la vitesse supérieure et ils commencent par louer un bureau à côté de la rédaction de Spirou[12]. L'association prend forme : Maurice Kornblum raconte des histoires sorties de son imagination et Maurice Rosy s'en inspire pour dessiner le scénario. C'est de cette manière que sont conçus les scénarios que Maurice Rosy fournit à ses dessinateurs, dont Bobo pour Paul Deliège[13].

De son côté, Paul Deliège n'est pas d'accord pour ce fonctionnement à trois, d'autant plus qu'il considère que Maurice Kornblum ne fait que signer les planches, sans y ajouter de valeur[7]. En 1969, il abandonne la série qui est récupérée par le seul Maurice Rosy au dessin[1]. Il anime la série avec Maurice Kornblum, puis seul à partir de 1971[1], date à laquelle ils rompent leur collaboration[14]. À partir du no 1682 publié en 1970, le duo Maurice Rosy et Maurice Kornblum produit Bobo Magazine, un supplément indépendant du reste du journal Spirou. Charles Dupuis, séduit par le projet, l'impose au rédacteur en chef de l'époque. Il s'agit d'un petit supplément de huit pages pour les très jeunes lecteurs, sans texte et avec un graphisme simplifié. Mais le duo ne peut pas tenir le rythme de parution et le supplément finit par disparaître l'année suivante avec la séparation des deux auteurs[15].

Paul Deliège reprend la série[modifier | modifier le code]

En 1973, Maurice Rosy, lassé de faire de la bande dessinée, abandonne le neuvième art pour faire de la publicité et vend ses droits sur Bobo à Dupuis[7]. L'éditeur cherche un successeur pour reprendre la série et contacte naturellement Paul Deliège pour lui proposer de la reprendre seul, ce que ce dernier accepte[16]. À la même période, le nouveau rédacteur en chef Thierry Martens abandonne progressivement les mini-récits et après environ quatre-vingt-dix mini-récits[17], la série est définitivement intégrée dans les pages régulières de l'hebdomadaire. C'est un nouveau défi pour Paul Deliège puisqu'il doit fournir un contenu scénaristique et graphique beaucoup plus important. Pour construire ses histoires, Paul Deliège trouve d'abord des gags, puis les lie entre eux en trouvant des idées dans les faits divers, à l'inverse de la majorité de ses collègues qui trouvent d'abord le thème de l'histoire et ensuite les gags[9].

À partir de 1977, la série est publiée en albums par Dupuis qui a pour l'occasion créé la collection Évasion[2]. À quelques reprises, Paul Deliège est aidé par d'autres auteurs comme Julos ou Didgé[1]. En 1996, un grand concours est organisé dans le no 3019 du journal Spirou. Il permet de faire gagner à un lecteur la « véritable » pierre du gardien Dupavé. Mais le gagnant ne vient pas chercher son cadeau qui reste pendant des années à la rédaction[18]. Bobo fait ses adieux dans le no 3057 du à l'occasion de la retraite de Paul Deliège[19].

Dans les années 2010, Ydel fait revivre Bobo dans des gags publiés sur Internet[20].

Publication[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Historique des publications en albums[modifier | modifier le code]

La série Bobo est d'abord publiée en noir et blanc dans la collection Gag de poche des éditions Dupuis. Huit tomes sortent entre 1964 et 1967 et reprennent des histoires publiées auparavant dans le journal Spirou. La série est ensuite publiée dans la collection normale de Dupuis. D'abord, six tomes brochés de 1977 à 1983 (réédités ensuite en version cartonnée de 1985 à 1989), puis dix tomes en version cartonnée de 1985 à 1997. Dans les années 2000, les éditions Le Coffre à BD publient plusieurs albums de la série[21]. En 2010, Dupuis publie une intégrale des tous premiers mini-récits en format de poche[22]. Entre 2010 et 2013, les éditions Hibou publient deux intégrales de la série[23],[24].

Liste de publication en albums[modifier | modifier le code]

Série de poche[modifier | modifier le code]
  • 1 Bobo, le Prince de l'évasion, Dupuis, Marcinelle,
    Scénario : Maurice Rosy - Dessin : Paul Deliège
  • 2 4 aventures de Bobo, le Prince de l'évasion, Dupuis, Marcinelle,
    Scénario : Maurice Rosy - Dessin : Paul Deliège
  • 3 Bobo aux sports d'hiver, Dupuis, Marcinelle,
    Scénario : Maurice Rosy - Dessin : Paul Deliège
  • 4 Bobo se déguise, Dupuis, Marcinelle,
    Scénario : Maurice Rosy - Dessin : Paul Deliège
  • 5 Bobo au sommet, Dupuis, Marcinelle,
    Scénario : Maurice Rosy - Dessin : Paul Deliège
  • 6 Une baballe pour Bobo, Dupuis, Marcinelle,
    Scénario : Maurice Rosy - Dessin : Paul Deliège
  • 7 Bobo fait le mur, Dupuis, Marcinelle,
    Scénario : Maurice Rosy - Dessin : Paul Deliège
Série classique[modifier | modifier le code]

Les trois premiers tomes sont édités avec le titre Les Aventures de Bobo sur la couverture dans la collection "Évasion".

  • 1 Bobo prend l'air, Dupuis, Marcinelle,
    Scénario et dessin : Paul Deliège
  • 2 Bobo prend la mer, Dupuis, Marcinelle,
    Scénario et dessin : Paul Deliège
  • 3 Bobo comic's troupier, Dupuis, Marcinelle,
    Scénario et dessin : Paul Deliège
  • 4 Un sac en cavale, Dupuis, Marcinelle,
    Scénario et dessin : Paul Deliège
  • 5 Destination Lune, Dupuis, Marcinelle,
    Scénario : Paul Deliège, Didgé, Julos - Dessin : Paul Deliège
  • 6 L'Homme obus, Dupuis, Marcinelle,
    Scénario et dessin : Paul Deliège
  • 7 La Pri$on dorée, Dupuis, Marcinelle,
    Scénario et dessin : Paul Deliège
  • 8 Le Volontaire, Dupuis, Marcinelle,
    Scénario et dessin : Paul Deliège
  • 9 Le Professionnel, Dupuis, Marcinelle,
    Scénario et dessin : Paul Deliège
  • 10 La Carpette violente, Dupuis, Marcinelle,
    Scénario et dessin : Paul Deliège
  • 11 Le Retour du Greffé, Dupuis, Marcinelle,
    Scénario et dessin : Paul Deliège
  • 12 L'Escalade, Dupuis, Marcinelle,
    Scénario et dessin : Paul Deliège
  • 13 L'Oiseau du diable vauvert, Dupuis, Marcinelle,
    Scénario et dessin : Paul Deliège
  • 14 Bobo fait le mur, Dupuis, Marcinelle,
    Scénario et dessin : Paul Deliège
  • 15 La Rançon de la gloire, Dupuis, Marcinelle,
    Scénario et dessin : Paul Deliège
  • 16 La Première pierre, Dupuis, Marcinelle,
    Scénario et dessin : Paul Deliège

Périodiques[modifier | modifier le code]

Historique des publications dans les périodiques[modifier | modifier le code]

La série est publiée pour la première fois dans le journal Spirou no 1204 du , avec un mini-récit intitulé Bobo s'évade. Elle est publiée régulièrement sous ce format durant les années suivantes. Dans le no 1461 du , elle adopte pour la première fois un format d'histoire complète en six planches intitulée Bobo garde-chiourme. Pendant les quatre années qui suivent, la série est publiée le plus souvent en mini-récits et quelquefois en histoires complètes. Dans le no 1682 du , elle est publiée pour la première fois en gag d'une planche. Puis du no 1684 au no 1690, elle est publiée en histoire à suivre avec Bobo et le Rolus-bogus. L'histoire Bobo et Togui, publiée dans le no 1787 du , est le dernier mini-récit de Bobo. Désormais, elle paraît sous trois formes différentes : l'histoire complète, le gag en une planche et l'histoire à suivre. Elle fait aussi régulièrement la couverture de l'hebdomadaire. Elle est publiée à un rythme régulier jusqu'au no 3057 du , date à laquelle Bobo prend sa retraite en même temps que son auteur Paul Deliège[1].

Liste des publications dans les périodiques[modifier | modifier le code]

Mini-récits publiés dans le journal Spirou
Année [Note 1] Titre Publication Auteurs
1961 61 Bobo s'évade no 1204 Paul Deliège
Maurice Rosy
1961 73 Bobo s'évade à nouveau no 1216 Paul Deliège
Maurice Rosy
1961 77 Bobo s'évade à nouveau no 1220 Paul Deliège
Maurice Rosy
1962 105 La Nouvelle évasion de Bobo no 1249 Paul Deliège
Maurice Rosy
1962 111 Bobo fait du cinéma no 1255 Paul Deliège
Maurice Rosy
1962 119 Le Rétiaire sans visage no 1263 Paul Deliège
Maurice Rosy
1962 128 Boum, voilà Bobo no 1272 Paul Deliège
Maurice Rosy
1962 131 Bobo ne s'évade pas no 1275 Paul Deliège
Maurice Rosy
1962 135 Bobo reçoit no 1279 Paul Deliège
Maurice Rosy
1962 139 Bobo fait du sport no 1283 Paul Deliège
Maurice Rosy
1963 152 Bobo aux sports d'hiver no 1296 Paul Deliège
Maurice Rosy
1963 166 Le Mentor no 1310 Paul Deliège
Maurice Rosy
1963 172 Bobo en vacances no 1316 Paul Deliège
Maurice Rosy
1963 175 Bobo garde malade no 1319 Paul Deliège
Maurice Rosy
1963 180 Bobo s'énerve no 1324 Paul Deliège
Maurice Rosy
1963 186 Bobo rate son évasion no 1330 Paul Deliège
Maurice Rosy
1963 196 Bobo et le Pardimu no 1340 Paul Deliège
Maurice Rosy
1964 205 Bobo disparaît no 1349 Paul Deliège
Maurice Rosy
1964 210 L'Œuf à Bobo no 1354 Paul Deliège
Maurice Rosy
1964 214 Bobo printemps no 1358 Paul Deliège
Maurice Rosy
1964 217 Le Bond à Bobo no 1361 Paul Deliège
Maurice Rosy
1964 219 Bobo en musique no 1363 Paul Deliège
Maurice Rosy
1964 221 L'Écharpe à Bobo no 1365 Paul Deliège
Maurice Rosy
1964 224 Bobo et le Camping no 1368 Paul Deliège
Maurice Rosy
1964 235 Bobo déménage no 1379 Paul Deliège
Maurice Rosy
1964 238 Bobo et le Directeur no 1382 Paul Deliège
Maurice Rosy
1964 240 Bobo et le Grand Jeu no 1384 Paul Deliège
Maurice Rosy
Année Titre Publication Auteurs
1964 243 Le Gâteau à Bobo no 1387 Paul Deliège
Maurice Rosy
1964 246 Bobo a du ressort no 1390 Paul Deliège
Maurice Rosy
1964 248 Bobo Noël no 1392 Paul Deliège
Maurice Rosy
1964 250 Bobo et le Fakir no 1394 Paul Deliège
Maurice Rosy
1965 259 Bobo se déguise no 1403 Paul Deliège
Maurice Rosy
1965 264 Des outils pour Bobo no 1408 Yvan Delporte
Maurice Rosy
1965 270 Bobo et la Statue no 1414 Paul Deliège
Maurice Rosy
1965 274 La Main à la pâte avec Bobo no 1418 Paul Deliège
Maurice Rosy
1965 276 Bobo au sommet no 1420 Paul Deliège
Maurice Rosy
1965 287 Bobo en couleurs no 1431 Paul Deliège
Maurice Rosy
1965 291 Bobo la chance no 1435 Paul Deliège
Maurice Rosy
1965 293 Une baballe pour Bobo no 1437 Paul Deliège
Maurice Rosy
1965 296 Bobo prend la porte no 1440 Paul Deliège
Maurice Rosy
1965 299 Bobo et l'Étourdi no 1443 Paul Deliège
Maurice Rosy
1965 300 Noël pour Bobo no 1444 Paul Deliège
Maurice Rosy
1966 303 Le Twist à Bobo no 1447 Paul Deliège
Maurice Rosy
1966 305 Bobo change de milieu no 1449 Paul Deliège
Maurice Rosy
1966 311 Bobo fait le mur no 1455 Paul Deliège
Maurice Rosy
1966 313 Bobo et la Concurrence no 1457 Paul Deliège
Maurice Rosy
1966 314 Bobo a bon pied no 1458 Paul Deliège
Maurice Rosy
1966 315 Symphonie pascale pour Bobo no 1459 Paul Deliège
Maurice Rosy
1966 317 Une pierre pour Bobo no 1460 Paul Deliège
Maurice Rosy
1966 322 Le Parapluie de Bobo no 1465 Paul Deliège
Maurice Rosy
1966 326 Bobo a bon cœur no 1469 Paul Deliège
Maurice Rosy
1966 328 Bobo et l'Amie Pierre no 1471 Paul Deliège
Maurice Rosy
1966 329 Bobo change de pierre no 1472 Paul Deliège
Maurice Rosy
1966 330 La Loterie pour Bobo no 1473 Paul Deliège
Maurice Rosy
Année Titre Publication Auteurs
1966 331 Bobo aux champs no 1474 Paul Deliège
Maurice Rosy
1966 335 Un cadeau pour Bobo no 1478 Paul Deliège
Maurice Rosy
1966 337 Une fleur pour Bobo no 1480 Paul Deliège
Maurice Rosy
1966 338 bis Une échelle pour Bobo no 1488 bis Paul Deliège
Maurice Rosy
1967 349 Bobo bascule no 1499 Paul Deliège
Maurice Rosy
1967 360 Bobo cow-boy no 1513 Paul Deliège
Maurice Rosy
1967 362 Bobo contre K. no 1515 Paul Deliège
Maurice Rosy
1967 367 Bobo relax no 1520 Paul Deliège
Maurice Rosy
1967 368 Bobo a le pied léger no 1521 Paul Deliège
Maurice Rosy
1967 369 Bobo en promenade no 1524 Paul Deliège
Maurice Rosy
1967 372 Bobo en ballon no 1528 Paul Deliège
Maurice Rosy
1968 402 Bobo et le Retour de « K » no 1561 Paul Deliège
1968 406 Bobo n'aura pas creusé pour rien no 1565 Paul Deliège
Maurice Rosy
1968 414 Une sortie pour Bobo no 1573 Paul Deliège
Maurice Rosy
1968 417 Bobo fait boum no 1576 Paul Deliège
Maurice Rosy
1969 456 Bobo nez rouge no 1616 Paul Deliège
Maurice Kornblum
Maurice Rosy
1969 464 « K » est servi no 1624 Paul Deliège
Maurice Rosy
1969 467 Bobo et le Cerf volant no 1627 Paul Deliège
Maurice Kornblum
Maurice Rosy
1969 480 Bobo Bam Boum Boum Boum no 1647 Maurice Kornblum
Maurice Rosy
1970 486 Bobo et la Soupière no 1655 Maurice Kornblum
Maurice Rosy
1970 491 Bobo et les Frères Mangetout no 1660 Maurice Kornblum
Maurice Rosy
1970 500 Bobo sous la tente no 1671 Maurice Kornblum
Maurice Rosy
1970 501 Bobo et le Camp no 1672 Maurice Kornblum
Maurice Rosy
1971 528 Bobo et le Lève-tout no 1734 Maurice Rosy
1971 534 Bobo et la Vengeance de Joe la Candeur no 1746 Maurice Rosy
1972 548 Bobo et Togui no 1787 Maurice Rosy

Influences[modifier | modifier le code]

Pour la série Bobo, Paul Deliège dit s'être inspiré des films muets qu'il allait voir avec Maurice Rosy, notamment les films de Mack Sennett, Charlie Chaplin, Max Linder et Buster Keaton, ainsi que du cinéma de l'époque, avec les films de Pierre Étaix et Jacques Tati. C'est le rythme, ainsi que le comique de situation et de répétition de ces films, qui plait aux auteurs. Paul Deliège s'inspire également de Louis de Funès[16]. Pour réaliser la série, il n'a jamais consulté de documentation sur les prisons. Selon lui, la prison n'est qu'un prétexte pour les histoires ainsi que pour les gags et que de toute façon, il s'agit d'une « prison de carnaval »[9].

Critiques[modifier | modifier le code]

Pour le site du9, les scénarios des premières histoires publiées en mini-récits sont réalisées à la « va-vite », le dessin est faible avec des décors « réduits à leur plus simple expression » et « l'exactitude anatomique ne semble pas être le souci premier des auteurs ». Néanmoins, la « magie opère de redécouvrir un trésor enfoui » et témoigne d'une époque où la bande dessinée était « contrainte par sa périodicité à des péripéties échevelées »[25].

Pour le site sceneario.com, les scénarios des premiers mini-récits sont « truculents » et les « seconds rôles bien plaisants », alors que le dessin est « simpliste », mais « tonique » et « dégage une fantaisie empreinte de fraîcheur rafraîchissante »[26].

Dans le Dictionnaire mondial de la bande dessinée de Patrick Gaumer, la série Bobo est considérée comme ayant une « trame un peu simpliste », mais avec un univers « cohérent » et « sympathique », avec des « situations loufoques »[2].

Adaptation[modifier | modifier le code]

En 1988, Infogrames Entertainment sort un jeu vidéo sur Atari ST, adapté de la série et simplement nommé Bobo. Il s'agit du premier jeu de la collection Spirou, qui est une adaptation en jeux vidéo des séries du journal du même nom. Le but est d'avoir le plus gros score en enchaînant les mini-jeux comme éplucher des pommes de terre, servir la soupe aux prisonniers et bien évidemment de tenter de s'évader. Les épreuves deviennent de plus en plus difficiles au fur et à mesure du jeu. Les mini-jeux sont entrecoupés de petites scènes drôles qui permettent au joueur de reposer sa main[27]. Plutôt bien reçu par la presse, le jeu reçoit la note de 14/20 par le magazine Tilt qui trouve « les animations originales et réussies » et les graphismes « amusants »[28]. De son côté, le magazine Gen4 le trouve « amusant » à plusieurs et les graphismes « très soignés »[27].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Numéro dans la collection des mini-récits

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n et o Bobo sur bdoubliees.com.
  2. a, b et c Dictionnaire mondial de la bande dessinée, p. 97.
  3. Bobo : Dix mini récits, p. 7.
  4. Bobo : Dix mini récits, p. 5.
  5. a et b L'Âge d'or du journal Spirou, p. 10.
  6. a et b Bobo : Dix mini récits, p. 8.
  7. a, b, c et d L'Âge d'or du journal Spirou, p. 11.
  8. « Maurice Rosy dans le journal de Spirou » (consulté le 5 août 2014).
  9. a, b et c Entretien avec Paul Deliège sur auracan.com.
  10. Bobo sur bedetheque.com.
  11. Attila - L'intégrale, p. 11.
  12. Attila - L'intégrale, p. 12.
  13. Attila - L'intégrale, p. 13.
  14. Attila - L'intégrale, p. 18.
  15. Philippe Mouvet, Spirou (1938-2008) : 70 ans de suppléments, éd. L'Âge d'or, , 192 p. (ISBN 2-9600464-8-X), p. 76
  16. a et b L'Âge d'or du journal Spirou, p. 12
  17. Bobo : Dix mini récits, p. 9.
  18. Collectif, « 1993-2004 : les années délire ! », BoDoï, no 12 hors-série,‎ 2004-2005, p. 18.
  19. « PAUL DELIEGE, LE PERE DES « KROSTONS » EST DECEDE LE 6 JUILLET 2005 », sur bdzoom.com, (consulté le 25 octobre 2014).
  20. « LES NOUVELLES AVENTURES DE BOBO », sur bobo-le-forcat.com (consulté le 25 octobre 2014).
  21. Collectif, BDM : Trésor de la bande dessinée, Les Éditions de l'Amateur, , 1295 p. (ISBN 978-2-85917-491-0), p. 191 à 192.
  22. « INT1 . 10 mini récits », sur Bedetheque.com (consulté le 12 novembre 2014).
  23. « INT01 . Intégrale - Tome 1 », sur Bedetheque.com (consulté le 12 novembre 2014).
  24. « INT02 . Intégrale - Tome 2 » (consulté le 12 novembre 2014).
  25. Sylvain Lesage, « Exhumations en Série », sur du9.org, (consulté le 25 octobre 2014).
  26. Phibes, « 10 mini-récits », sur sceneario.com, (consulté le 25 octobre 2014).
  27. a et b Bobo dans Gen4, p. 143.
  28. Bobo dans Tilt, p. 109.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • François-Xavier Burdeyron, L'Âge d'or du journal Spirou, Marseille, Bédésup, , 128 p., p. 9 à 18.
  • Patrick Gaumer, Dictionnaire mondial de la bande dessinée, Tours, Larousse, , 880 p. (ISBN 2-03-505-162-2), p. 97.
  • Martin Zeller, Bobo : Dix mini récits, Dupuis, , 368 p. (ISBN 978-2-8001-4647-8), p. 4 à 10.
  • Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault, Attila - L'intégrale, Marcinelle, Dupuis, , 240 p. (ISBN 978-2-8001-4730-7), p. 11 à 15.

Articles[modifier | modifier le code]

  • « Bobo », Gen4, no 3,‎ , p. 143.
  • « Bobo », Tilt, no Hors-série 9,‎ , p. 180.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 5 décembre 2014 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.
La version du 5 décembre 2014 de cet article a été reconnue comme « bon article », c'est-à-dire qu'elle répond à des critères de qualité concernant le style, la clarté, la pertinence, la citation des sources et l'illustration.