Germain et nous…

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Germain et nous…
Série
Auteur Thierry Culliford
Frédéric Jannin
Scénario Thierry Culliford
Yvan Delporte
Serge Honorez
Frédéric Jannin
Dessin Frédéric Jannin
Genre(s) humour

Thèmes jeunesse
Personnages principaux Germain
Calorine
François-Patrice
Gary-Tom
Luc Luc
Lieu de l’action Bruxelles
Époque de l’action 1970-1980

Pays Drapeau de la France France
Langue originale français
Éditeur Audie (1979)
Dupuis (1981-1993)
Collection Les albums Fluide Glacial (1979)
Première publication
Nb. d’albums 14

Prépublication Spirou ()

Germain et nous… est une série de bande dessinée humoristique franco-belge créée par Frédéric Jannin et Thierry Culliford, publiée au no 2031 du jusqu’au no 2842 du dans Spirou et éditée en chez l’éditeur Audie dans la collection « Les albums Fluide Glacial », puis en jusqu’en en chez Dupuis.

Tous personnages viennent du Trombone illustré, supplément du même journal, créée par ces mêmes auteurs.

Description[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Germain, essentiellement spectateur des aventures qui se passent autour de lui, et auquel peut s'identifier le lecteur. Il apparaît surtout les premières années de la série.
  • Calorine (et non Caroline), amie boulimique de Germain, obsédée par son poids et son dernier régime.
  • François-Patrice, dragueur invétéré aux multiples conquêtes et qui souffre régulièrement de boutons sur le nez apparaissant juste avant un important rendez-vous galant.
  • Gary-Tom, ami de Germain, fils de bonne famille qui rêve de devenir une star du rock. Très imaginatif pour le look de scène ou les effets spéciaux de son premier clip, il ne lui manque plus que des chansons.
  • Luc-Luc, ami de Germain, fan de hard-rock et d'électronique, très gaffeur, travaille au vidéo-club.
  • Lætitia et Jean-Alain, parents soixante-huitards de Sophie – amie de Germain – adeptes des méthodes d'éducation rejetant l'autoritarisme des parents et farouches adversaires de la télévision et des fast-food. Plus tard, Lætitia reniera son passé et se lancera dans le business humanitaire, au grand dam de Jean-Alain, resté fidèle à ses convictions.
  • Sophie, fille de Lætitia et Jean-Alain. Elle est le contraire de ses parents et ressemble à Paul, et ne supporte pas le propos soixante-huitard de ses parents. Amie de Paul, avec qui elle suit des matchs de football à la télévision.
  • Paul, père de Pilou, prototype du beauf, amateur de bière et de foot, et autoritaire. Il sombrera dans une dépression lorsque son fils deviendra millionnaire grâce à un jeu télévisé.
  • Pilou, fils de Paul, ami de Germain et fan de disques. Il est le contraire de son père, et ressemble plutôt à Lætitia et Jean-Alain.
  • André-Marie, brillant élève de bonne famille, il joue de la flute traversière dans le groupe de rock de Gary-Tom.
  • Britte, cousine de Gary-Tom qui rejoint le groupe de rock. Son synthétiseur capable de reproduire n'importe quel son fait d'elle la nouvelle attraction du groupe, ce qui suscite la jalousie de son cousin.
  • Glouis, ami ramené par Sophie, et affublé du titre de fou, eu égard à son mode de raisonnement et à son mode d'expression particulier.
  • Grégor, psychiatre vénal. Il délaissera Jean-Alain et ses clients habituels pour s'occuper de la dépression de Paul en veillant à lui soutirer un maximum.
  • La marchande de macrobiotique, qui se rendra compte que la plupart de ses clients sont complexés ou psychologiquement instables et qui en profitera pour les prendre en consultation.
  • Joachim, enfant unique d'une mère célibataire (vraisemblablement depuis l'adolescence[1]). Très précoce pour son jeune âge, c'est lui qui prend en charge la sélection de son nouveau beau-père. Passionné par l'informatique il montera un trafic d'ordinateurs.
  • Jean-Edouard, dit "le réac", apparait parfois pour critiquer de manière réactionnaire la bande à Germain en leur faisant la morale sur leurs activités (ou absence d'activité). Soi-disant pour une société patriarchale avec des femmes à leur place, c'est-à-dire au foyer, mais ne résiste pas à l'envie de courir vers sa maman en pleurant pour quémander un calin, ou d'un "oui maman, bien maman" s'empresse d'aller effectuer la corvée qu'elle vient de lui intimer de faire sur un ton bien militaire.

Clins d’œil[modifier | modifier le code]

Analyse[modifier | modifier le code]

Thierry Culliford commence sa carrière en créant, avec son ancien camarade de classe primaire[2] Frédéric Jannin, la série Germain et nous… publiée dans Le Trombone illustré, un supplément du magazine Spirou, en 1977.

Publications[modifier | modifier le code]

Revue[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Intégrales[modifier | modifier le code]

Le Lombard
Dupuis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sa mère donne une indication dans le tome 8, où elle dit en rougissant à un candidat au mariage "j'étais très jeune quand il est né"
  2. D'après l'interview de Fred Jannin dans l'émission "Coupé au montage" de Myriam Leroy sur la RTBF 18/12/2015

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]