Grégoire Colin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Grégoire Colin
Description de l'image Defaut.svg.
Naissance (45 ans)
Châtenay-Malabry, Hauts-de-Seine, France
Nationalité française
Profession Acteur
Films notables Nénette et Boni
Olivier, Olivier
La Vie rêvée des anges
Beau Travail
35 rhums
Full Contact

Grégoire Colin, né le à Châtenay-Malabry[1],[2], est un acteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Grégoire Colin est le fils de Lucrèce Lachenardière (comédienne) et de Christian Colin (acteur, metteur en scène) – issus de familles de forains et de gitans. Il grandit dans la cité-jardin du Plessis-Robinson[3]. Il débute à douze ans au théâtre de Gennevilliers, grâce à Bernard Sobel qui lui confie un rôle dans Hécube (1988) d'Euripide aux côtés de son père Christian Colin et de Maria Casarès[4]. Il réalise dès lors une carrière en autodidacte[3], fait sa première apparition au cinéma en 1989, est nommé au César du meilleur espoir masculin en 1993 pour son rôle dans Olivier, Olivier d'Agnieszka Holland.

C'est cependant sa rencontre avec Claire Denis, en 1994, qui marque selon lui « un avant et un après[5] » et lui permet d'affirmer sa place au cinéma. Il devient l'un de ses acteurs fétiches[3],[4], tournant neuf fois avec elle de Nénette et Boni (pour lequel il a obtenu le prix d'interprétation au festival international du film de Locarno[6]) à Feu ! en 2021, en passant par Beau Travail en 1999 ou 35 rhums en 2008.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

  • 2010 : La Baie du renard (court métrage)[7]
  • 2013 : Lisières (court métrage)[8]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Nomination[modifier | modifier le code]

Jury de festival[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Extrait d'acte de naissance no 754/1975, d'après la Grégoire Colin, Les Gens du cinéma, consulté le 17 février 2021.
  2. Grégoire Colin, Ciné-Ressources de la Cinémathèque française, consulté le 4 juillet 2020.
  3. a b et c Sabrina Champenois, « La tangente Grégoire Colin », Libération, 17 mai 2006.
  4. a et b Gilles Renault, « Grégoire Colin, retour de flegme », Libération, 28 avril 2021.
  5. Élisabeth Lebovici, « Photogénie : Grégoire Colin, acteur dans la Vie rêvée des anges et Disparus, une façon de bouger », Libération, 18 mai 1998.
  6. Grégoire Colin – Awards, IMDb, consulté le 16 février 2021.
  7. Fait partie du programme Courts d'aujourd'hui élaboré par les Cahiers du cinéma et l'Agence du court métrage à partir des films lauréats du Prix Qualité du CNC, projeté à Paris le 29 septembre 2010 (Thierry Méranger, Cahiers du cinéma, no 659, p. 59)
  8. Fiche du film sur uniFrance.org

Liens externes[modifier | modifier le code]