Brick Bradford

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bradford (homonymie).

Brick Bradford
Série
Scénario William Ritt
Dessin Clarence Gray

Pays Drapeau des États-Unis États-Unis

Brick Bradford est une série de bande dessinée de science-fiction américaine créée en 1933 par le dessinateur Clarence Gray et le scénariste William Ritt, qui l'abandonne progressivement au milieu des années 1940. Elle a été publiée dans la presse américaine d' à avril 1987 sous forme de comic strip, d'abord comme bande quotidienne, avec une page dominicale ajoutée en . Ces histoires ont ensuite été reprise au format comic book. Dans les années 1950, Paul Norris a succédé à Gray.

Dans le monde francophone, la série a été traduite sous le titre Luc Bradefer dans Le Journal de Mickey dès 1936[1]. Au Québec, elle a été traduite sous le nom Jacques Le Matamore.

Brick Bradford est le premier héros de bande dessinée de science-fiction à pouvoir voyager dans le temps, au moyen d'une machine temporelle nommée Time Top (Chronosphère ou La Toupie du Temps, selon la traduction).

Historique[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Personnage[modifier | modifier le code]

  • Brick Bradford,
  • Béryl Salisbury, fiancée de Brick Bradford,
  • professeur Kala Kopak, inventeur de la sphère à voyager dans le temps et dans l'espace.
  • June Salisbury, sœur de Béryl,
  • docteur Paul Salisbury, père de Béryl et June,
  • Avil Blue (Avil Bleu en VF).
  • Fairla, princesse intergalactique.
  • Brocco, le chef des pirates.

Adaptations[modifier | modifier le code]

La bande dessinée a été adaptée pour la télévision en 1947 par la Columbia Pictures qui produit une série de quinze téléfilms.

Anecdote[modifier | modifier le code]

Luc Bradefer est évoqué dans le 279e des 480 souvenirs cités par Georges Perec dans Je me souviens.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Denni, « Le Journal de Mickey », Le Collectionneur de bandes dessinées, no 19,‎ , p. 5.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]