Bizu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec bizut.
Bizu
Série
Auteur Jean-Claude Fournier
Couleurs Anne-Marie d'Authenay
Assistant Gérard Cousseau[1]
Genre(s) Franco-belge

Personnages principaux Bizu
Mukès
Schnockbul
Lieu de l’action Brocéliande

Pays France
Langue originale français
Éditeur Dupuis
Collection Pêchés de jeunesse
Première publication 1982
Format couleur
Normal, cartonné
Nb. d’albums 7

Prépublication Spirou, 1967

Bizu est une série de bande dessinée d'aventure française créée par Jean-Claude Fournier en 1967 pour Spirou.

Description[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Bizu, un lutin vivant dans la Brocéliande, un monde féerique où magies et sorcelleries sont permises.
  • Mukès, le champignon parlant qui tient toujours compagnie à Bizu.
  • Schnockbul, le voisin de Bizu, un étrange lutin noir velu à la peau rouge ayant pour signe assez particulier de parler avec un cheveu sur la langue, et de semer des fleurs sur son chemin, c'est-à-dire qu'à chaque chemin qu'il prend, des fleurs éclosent. C'est un excellent musicien.
  • Le facteur est obligé de poster les lettres chez Bizu, ce qui n'est pas toujours facile pour lui de traverser la Brocéliande.

La série[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Alors qu'il n'avait que vingt-trois ans, Jean-Claude Fournier présenta à Maurice Rosy, en automne 1966, les premières planches d'un personnage nommé Bizu[2]. Ce nom vient du mot breton « bizuth » qui a pour signification du « nouveau »[3]. Ensemble ils rendent visite au rédacteur en chef Yvan Delporte qui se disait très intéressé par l'atmosphère de Brocéliande où vit le curieux personnage[2]. À cette époque-là, Fournier dessinait dix planches par mois pour gagner sept mille francs[3].

La situation au début des aventures s'y trouvait à Frotéliande avant que cette forêt ne prît le nom de Brocéliande à partir de 1975[1].

Analyse[modifier | modifier le code]

Durant le travail, Jean-Claude Fournier était souvent assisté par Gérard Cousseau alias Gégé pour certaines planches[1].

Publications[modifier | modifier le code]

Revue[modifier | modifier le code]

Les trois premières planches ayant pour titre Pourquoi pas ? sont pour la première fois imprimées sur le magazine Spirou no 1509 du [4] : Jean-Claude Fournier, alors âgé de vingt-trois ans, n'en revenait pas du tout[3]. Dix semaines plus tard dans le no 1519 du [4], commencent la publication des trente-deux planches de l'histoire La Vielle qui fait tilt. La couverture du journal est signée par l'auteur lui-même.

Un deuxième récit à suivre sera publié sous le titre Le Piège mélomane à partir du no 1558 du [4].

Albums[modifier | modifier le code]

Inédit 

Hommage[modifier | modifier le code]

Une école de la Mayenne porte le nom d'école Bizu. Ce fut un cadeau à Jean-Claude Fournier, un jour qu'il était de passage pour remettre un prix à l'occasion du festival de BD de Laval.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Anonyme, « Bizu », sur BD oubliées (consulté le 30 octobre 2012)
  2. a et b Spirou et Fantasio, intégrale 1969-1972, p. 9-10
  3. a, b et c Spirou et Fantasio, intégrale 1969-1972, p. 12
  4. a, b et c Anonyme, « Bizu dans le journal de Spirou », sur BD oubliées (consulté le 30 octobre 2012)
  5. Planche inédite pour Le Grand Désordre

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les débuts d'un dessinateur - Spirou & Fantasio - intégrale 1969-1972, , 208 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]