Ernst Kris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ernst Kris
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à VienneVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata
à New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité(s) États-Unis
AutricheVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Profession(s) Historien de l'art (d), psychologue, historien et sociologueVoir et modifier les données sur Wikidata

Ernst Kris est un psychanalyste et historien d'art né le 26 avril 1900 à Vienne en Autriche et mort le 27 février 1957 à New York.

Pendant ses études secondaires le jeune Kris se passionne pour l'art et son histoire. En 1918 il s'inscrit à la faculté de philosophie de Vienne et devient diplômé de l'histoire de l'art en 1922. Il devient conservateur du musée d'Histoire de l'art de Vienne.

C'est à ce titre que sa fiancée, Marianne Rie, le présente à Sigmund Freud en 1924 pour le conseiller au sujet de sa collection d'antiquités. Les familles Freud et Rie entretenaient des relations amicales et quand Marianne commence une formation analytique à Berlin après ses études de médecine, Freud recommande à Kris d'entreprendre également une analyse, ce qu'il fit avec Helene Deutsch.

En 1928 Ernst et Marianne Kris sont membres associés de la Société psychanalytique de Vienne, Ernst continuant parallèlement une carrière d'historien de l'art.

En 1932, Ernst Kris rédige sa première étude psychanalytique dans la revue Imago, dont il devient corédacteur en 1932, avec Robert Waelder.

Après l'annexion de l'Autriche par l'Allemagne nazie les Kris se réfugient à Londres où il devient membre didacticien de la Société britannique de psychanalyse, tout en travaillant à la BBC en tant qu'expert de l'analyse de la propagande nazie.

En 1940 il rejoint les États-Unis et s'installe à New York où il retrouve Heinz Hartmann. Il est nommé professeur à la New School for Social Research où il fonde un programme de recherche sur la propagande totalitaire. En 1943 il enseigne à la Société psychanalytique de New York (en), dont il devient membre.

Il est considéré comme un des importants représentants du courant théorique de l'Ego-psychology, avec Heinz Hartmann et Rudolph Loewenstein et a publié de nombreux articles.

Il a également fondé en 1945 la revue The Psychoanalytic Study of the Child qu'il dirigera. Enfin il est l'éditeur avec Anna Freud et Marie Bonaparte de la première édition (censurée) des lettres de Freud à Wilhelm Fliess.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Psychanalyse de l'art, New York 1952, Paris, PUF, ISBN 2130348173
  • avec Otto Kurz, L'Image de l'artiste (1979), d'après Die Legende vom Künstler: ein geschichtlicher Versuch (1934)
  • Le Style rustique. Le moulage d'après nature chez Wenzel Jamnitzer et Bernard Palissy, intro. E. Gombrich, préf. P. Falguières, trad. C. Jouanlanne & G. Morel, Paris, Macula, 2005 (ISBN 978-2-86589-055-2)