Heinz Hartmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hartmann.

Heinz Hartmann est un psychiatre et un psychanalyste né à Vienne en Autriche en 1894 et mort à Stony Point (New York) en 1970. Il est considéré comme le fondateur et l'un des principaux représentants d'un courant théorique que l'on désigne sous le nom de ego-psychology.

Biographie[modifier | modifier le code]

Heinz Hartmann est issu d'une famille dont plusieurs membres étaient connus en tant qu'écrivains ou universitaires. Son propre père était professeur d'histoire et sa mère était pianiste et sculpteur.

Après ses études secondaires il entre à l'université de Vienne où il devient médecin psychiatre. Il s'intéresse aux théories freudiennes.

La mort de Karl Abraham l'empêche de suivre la cure didactique qu'il envisageait de suivre avec lui. Il entreprend alors une première analyse avec Sandor Rado. Il publie en 1927 un ouvrage intitulé : Les fondements de la psychanalyse qui est suivi de nombreuses études sur les psychoses, les névroses, les jumeaux, etc. Il participe également à un manuel de psychologie médicale.

Sigmund Freud lui propose de l'analyser gratuitement s'il restait à Vienne alors qu'on lui offrait un poste au Johns Hopkins Institute. Il choisit d'entrer en analyse avec Freud et se fait remarquer comme un élément brillant parmi les analystes de sa génération.

En 1937 il présente à la Société psychanalytique de Vienne une étude sur la psychologie du Moi qu'il augmenta plus tard pour rédiger son ouvrage traduit en français sous le titre La psychologie du Moi et le problème de l'adaptation. C'est cet ouvrage qui marque le développement de ce courant théorique connu sous le nom d'Ego-psychology.

En 1938 il quitte l'Autriche avec sa famille pour échapper aux nazis. Passant par Paris puis la Suisse il arrive à New York en 1941 où il devient rapidement l'une des têtes pensantes de la "New York Psychoanalytic Society". Il y est rejoint par Ernst Kris et Rudolph Loewenstein avec lesquels il écrit plusieurs contributions.

En 1945 il fonde une publication annuelle "The Psychoanalytic Study of the Child" avec Kris et Anna Freud.

Dans les années 1950 il devient président de l'Association psychanalytique internationale (IPA) puis, après plusieurs années de présidence, il reçoit le titre de président d'honneur à vie.

Bibliographie[modifier | modifier le code]