Monument de Lorraine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monument de Lorraine
Monument de Lorraine 001.jpg

Le monument de Lorraine en 2006.

Présentation
Type
Architecte
Construction
à partir de 1925
Destination initiale
monument commémoratif
Géographie
Pays
Région
Département
Commune
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte des Vosges
voir sur la carte des Vosges
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Lorraine
voir sur la carte de Lorraine
Red pog.svg

Le Monument de Lorraine est un monument situé en surplomb de la ville de Charmes dans le département des Vosges, qui a été érigé au lendemain de la Première Guerre mondiale pour célébrer la victoire de la Lorraine lors de la bataille de la trouée de Charmes.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le monument de Lorraine est situé au sommet de la colline du Haut du Mont, à une altitude de 385 mètres. Une table d'orientation reproduisant le champ de bataille a été installée à proximité[1].

C'est pour l'IGN un site géodésique du réseau de détail français[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le monument de Lorraine a été construit à l'instigation de René Georges Kimpflin, lieutenant qui prit part à la bataille, soutenu par le maréchal Lyautey, l'écrivain Maurice Barrès et le général Castelnau.

Il est l'œuvre de l'architecte Léon Cayotte. Sur des fonds rassemblés grâce à une souscription menée en 1923 et 1924[3], la première pierre fut posée le , et le monument a été inauguré le en présence du président de la République de l'époque, Albert Lebrun, ainsi que du maréchal Pétain.

Il fut plus tard reconstruit en acier et de nouveau inauguré le . Un bloc de calcaire provenant de l'ancien monument est exposé devant le nouveau[1]. L'inscription « Lorraine 1914 » a été gravée sur ce bloc.

Description[modifier | modifier le code]

Le monument de Lorraine a une forme d'obélisque surmonté d'un pyramidion[1]. Il mesure 13 mètres de hauteur, et une croix de Lorraine de grande taille y figure[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Roland Gautier, « Vestiges et traces de la Grande Guerre », sur La Grande Guerre en Lorraine, décembre 2001. Consulté le 16 avril 2012.
  2. Site no 8809002 : Charmes II, IGN. Consulté le 16 avril 2012.
  3. a et b Étienne Thévenin, « Les Lorrains et la Croix de Lorraine », dans Philippe Martin (dir.) et François Roth (dir.), Mémoire & lieux de mémoire en Lorraine, Sarreguemines / Nancy, éd. Pierron / Comité d'histoire régionale du Conseil régional de Lorraine / Université Nancy-II, , 357 p. (ISBN 2-7085-0309-X), p. 112 (actes d'un colloque organisé à Nancy les 3-4 octobre 2002).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]