Ça : Chapitre 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ça : Chapitre 2
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo français du film.

Titre original It: Chapter Two
Réalisation Andrés Muschietti
Scénario Gary Dauberman
Acteurs principaux
Sociétés de production New Line Cinema
Lin Pictures
Vertigo Entertainment
KatzSmith Productions
Rideback
Pays d’origine Drapeau du Canada Canada
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Epouvante-horreur
Fantastique
Drame
Durée 169 minutes
Sortie 2019

Série Ça (2017)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Ça : Chapitre 2 (Stylisé ÇA : Chapitre Deux au Québec) (It: Chapter Two) est un film d'horreur canadien et américain réalisé par Andrés Muschietti, sorti en 2019. Il s’agit de l’adaptation du roman Ça de Stephen King et de la suite au film Ça (2017)[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1989, sept enfants ont réussi à échapper à « Ça », une créature métamorphe dévorant les enfants de Derry. Vingt-sept ans plus tard, Bill Denbrough et ses amis reviennent à Derry à la suite de l'appel de Mike. Ils vont devoir à nouveau combattre le sinistre clown « Ça », qui s'est réveillé et recommence à se nourrir d'enfants. Lorsqu'ils reviennent à Derry, ils découvrent la véritable histoire de « Ça » et comptent bien l'achever une bonne fois pour toutes.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le film commence avec Beverly, en train de flotter en l'air après que Grippe Sou l'a hypnotisé avec les lumières mortes. Il se peut que l'histoire se passe dans l'esprit de Beverly.

En 2016, lors de la traditionnelle fête foraine de Derry dans le Maine, Adrian Mellon et son petit ami Don Hagarty sont agressés par un groupe d'homophobes. Les agresseurs jettent Adrian par-dessus le pont, celui-ci est recueilli in extremis hors de l'eau par « Ça » qui vient de se réveiller et dévore le jeune homme sous les yeux impuissants de Don. Mike Hanlon apprend l'accident du pont via une radio de la police décrivant un corps démembré, et se rend sur la scène de crime. Une fois sur place, il découvre une inscription en lettres de sang sur l'armature en béton du pont où il y est écrit « Enfin de retour ! » (« Come home! »), comprenant ainsi que « Ça » est de retour. Il décide de faire appel aux autres membres du Club des Ratés (Bill Denbrough, Ben Hanscom, Beverly Marsh, Richie Tozier, Eddie Kaspbrak et Stanley Uris) afin qu'ils reviennent à Derry et qu'ils respectent la promesse faite 27 ans auparavant. La plupart sont perturbés par l'appel de Mike combiné au fait qu'ils aient du mal à se rappeler de leur enfance, mais acceptent tout de même de revenir. Cependant, Stanley se suicide après l'appel.

Les Ratés se retrouvent dans un restaurant chinois local et commencent à retrouver la mémoire, mais prennent peur lors des premières visions d'horreur causées par « Ça ». Le groupe apprend ensuite le suicide de Stan par le biais d'un message dissimulé dans les morceaux de papier que contiennent leurs biscuits chinois. Richie et Eddie décident de partir pendant que Mike révèle à Bill qu'il a rencontré une tribu d'Amérindiens. Ces derniers lui ont montré les origines de « Ça », comment l'entité est arrivée sur Terre depuis l'espace, tout en lui expliquant le Rituel de Chüd pour le détruire une bonne fois pour toutes. Bill et Mike finissent par convaincre Richie et Eddie de rester pour finir ce qu'ils ont commencé.

Nous sommes face à un flash-back où Henry Bowers, qui a survécu a sa mort apparente dans le puits, est arrêté par la police locale pour avoir assassiné son père, et est interné dans un hôpital psychiatrique d'où il finit par s’échapper avec l'aide de « Ça », qui a pris la forme de Patrick Hockstetter, l'un des anciens membres de son gang dévoré par « Ça » dans les égouts 27 ans plus tôt.

Une petite fille, Victoria, sept ans, surnommée Vicky, assiste à un match de baseball (où elle s'ennuie) avec sa mère. Victime de moqueries de ses camarades de classe à cause de sa tache de naissance sur sa joue droite, elle est distraite par une luciole qui la conduit vers un endroit sombre sous les gradins où finit par apparaître « Ça », qui la manipule et finit par la dévorer.

Afin que le Rituel de Chüd puisse fonctionner, chaque membre du groupe doit retrouver un artefact de son passé. Beverly se rend à son ancien appartement où réside désormais une vieille dame du nom de Mme Kersh. Invitée à entrer prendre une tasse de thé, elle retrouve le poème que Ben lui a écrit sur une carte postale, mais dont elle croit Bill en être à l'origine. Voyant une photo troublante de ce qui semble être un Grippe-Sou sans costume et comme remarque de la part de Mme Kersh d'avoir eu "un père travaillant dans un cirque", Beverly comprend avoir été piégée et prend la fuite : la vieille dame, devenue monstrueusement difforme et nue, attaque Beverly avant de disparaître pour laisser place à Grippe-Sou, la faisant culpabiliser sur ses actes. Elle réussit à sortir de l'appartement pour finalement découvrir que la bâtisse est aujourd'hui à l'abandon. Bill va devant la bouche d'égout où Georgie a été tué et y retrouve son bateau en papier. Il y rencontre par la suite un petit garçon nommé Dean, qui lui dit qu'il vit dans son ancienne maison et entend parfois des voix d'enfants et d'un clown dans le siphon de la baignoire. Ben retourne au lycée de la ville où il récupère la première page de son agenda dans laquelle Beverly était la seule personne du lycée à avoir signé. C'est en ces lieux qu'il se souvient avoir tenté d'embrasser Beverly, ce à quoi elle l'a rejeté insinuant qu'un "gros" comme lui ne peut avoir aucune chance avec les filles. Surpris par cette réaction, Ben comprend que ce n'est pas son amie et la découvre le crâne en feu. Il réussit à lui échapper mais se retrouve en tête à tête avec Grippe-Sou se moquant de son physique et du fait qu'il soit tout seul, que "personne ne veut embrasser le pauvre petit gros". Eddie se rend à la pharmacie pour récupérer un inhalateur. Richie retourne dans une salle d'arcade abandonnée où il récupère un jeton, se remémorant au passage le temps qu'il a passé ici où l'on apprend également son attirance pour le genre masculin à la suite d'une remarque homophobe de Henry Bowers. Peu après, Richie est poursuivi par la statue de Paul Bunyan qui semble avoir pris vie. Alors qu'il est sur le point de se faire tuer, il réussit à se convaincre que ce n'est pas réel et tout paraît revenu à la normale. De retour dans le présent, c'est devant cette statue que Richie se retrouve face à Grippe-Sou, révélant qu'il connaît son secret en rapport avec son homosexualité. Après avoir chacun fait une rencontre avec « Ça », les Ratés retrouvent des charlottes de douche pour Stanley, et Mike retrouve la pierre qui a lancé la bataille contre le gang de Bowers. Bill comprend, par un message sous un skateboard, que « Ça » en a après le jeune garçon, Dean, et décide donc de se rendre à la fête foraine pour le sauver, mais, impuissant, il finit par voir ce dernier se faire dévorer devant lui. Se sentant coupable de ne pas avoir pu protéger ni Georgie ni Dean, il prend la décision de retourner seul à la maison de Neibolt Street pour tuer « Ça ». Henry Bowers blesse Eddie à la joue en l'attaquant pour le compte de « Ça », mais se fait tuer par Richie. Tous les Ratés rejoignent Bill à la maison de Neibolt Street afin de l'aider à détruire « Ça » une bonne fois pour toutes.

Le groupe descend dans une énorme caverne sous les égouts et réalise le Rituel de Chüd, mais « Ça » réussit à les contrer. Il prend la forme d'une araignée géante avec la tête de Grippe-Sou et pousse Mike à révéler aux Ratés que les Amérindiens qui ont fait le rituel ont tous péri dans d'atroces souffrances, à l'époque. Les Ratés sont ensuite jetés dans des visions cauchemardesques où ils finissent par s'en échapper. Alors qu'il allait l'attaquer par derrière, Richie est hypnotisé par les "Lumières Mortes" de « Ça », mais Eddie le sauve avant de se faire empaler par Grippe-Sou.

Les Ratés se regroupent et se rendent compte que « Ça » peut être tué s'ils lui font face en le dénigrant afin qu'il se sente plus petit et plus faible qu'il n'est vraiment, une technique donné par Eddie qui l'avait utilisé lors d'un affrontement entre lui plus tôt. Ils l'encerclent et l'insultent jusqu'à qu'il rétrécisse et devienne assez faible pour qu'ils puissent arracher son cœur afin de l'écraser, et donc tuer « Ça ». Avant de mourir, il leur dit : « Vous êtes fiers de vous ? Vous voilà devenus grands et pleins de force ! » comme si il était fier de leur victoire et de qu'ils sont devenus en grandissant. Les "Lumières Mortes" s'autodétruisent après sa mort.

Ravis de leur victoire définitive, ils perdent hélas leur ami Eddie, mort de ses blessures malgré les tentatives de Richie de le sauver. Avec la mort de « Ça », la maison de Neibolt Street n'a plus raison d'exister et se détruit avec le corps d'Eddie faisant ainsi disparaitre toute preuve sur l'existence de la créature.

Les Ratés restants retournent dans la carrière où ils avaient nagé tous ensemble à l'époque. Beverly s'est rendu compte pendant la bataille que c'est Ben qui lui avait écrit le poème de son enfance, elle l'embrasse et tous deux commencent une relation amoureuse. Richie retourne sur le pont où il avait gravé ses initiales et celles d'une autre personne : on apprend à ce moment-là qu'il avait gravé la lettre E pour Eddie, nous faisant comprendre qu'il était secrètement amoureux de lui, ce qui renvoie au secret que « Ça » semblait connaître plus tôt. Les Ratés reçoivent tous une lettre posthume de Stanley, qui leur explique qu'il n'aurait pas pu venir les aider dans tous les cas, mais il savait qu'ils seraient assez courageux sans lui pour vaincre « Ça » à nouveau et le mettre définitivement hors d'état de nuire.

Mike est le dernier du club à quitter Derry, ville où il est resté toute sa vie pour le retour de « Ça ». Au moment de son départ, il trouve une photo du Club quand ils étaient jeunes dans sa voiture, prise après une séance ciné. Il part en pleurs en revoyant une dernière fois les quartiers de la ville, sauvé du monstre. Le film se termine avec la voix de chaque membre du club. « L'avantage d'être un raté, c'est qu'on peut tout réussir. Alors, Soyez vrais. Soyez courageux. Faites face. Croyez. Et surtout, n'oubliez jamais : On est des ratés.....et on le restera toujours ».

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre original : It Chapter Two
  • Titre français : Ça: Chapitre 2
  • Titre québécois : Ça: Chapitre deux
  • Réalisation : Andrés Muschietti
  • Scénario : Gary Dauberman, d'après le roman Ça de Stephen King
  • Musique : Benjamin Wallfisch
  • Direction artistique : Nigel Churcher
  • Décors : Paul D. Austerberry, Crystal North et Shane Vieau
  • Costumes : Luis Sequeira
  • Photographie : Checco Varese
  • Son : Sylvain Arseneault, Rob Beal, Daryl Purdy, Robert Woolfson
  • Montage : Jason Ballantine
  • Production : Roy Lee, Dan Lin et Barbara Muschietti
Coproduction : Jason Fuchs et Victoria Palmeri
Producteurs délégués : Gary Dauberman, Seth Grahame-Smith, Richard Brenner, Marty P. Ewingn, David Katzenberg et Dave Neustadter
Producteur associé : Darin Read

Distribution[modifier | modifier le code]

Le Club des Ratés[modifier | modifier le code]

Différentes formes de Ça[modifier | modifier le code]

  • Bill Skarsgård (VF : Antoine Schoumsky ; VQ : Thiéry Dubé) : Robert "Bob" Gray / Grippe-sou, le clown dansant : Un monstre trans-dimensionnel qui se réveille tous les 27 ans pour se nourrir de la peur des enfants qu'il tue. Grippe-Sou, le clown dansant, est la forme préférée de « Ça ». Il a été vaincu et sérieusement blessé par le Club des Ratés une première fois en 1989, le forçant à terminer prématurément son cycle. Sa défaite l'a motivé à se renforcer pour exercer sa revanche contre les Ratés dès l'instant où ils reviennent à Derry.
  • Javier Botet : Hobo, le Lépreux / la Sorcière : Javier Botet reprend son rôle de Hobo, un lépreux qu'Eddie a croisé à la maison du 29 Neibolt Street, quand il était jeune. Javier Botet prend également la forme de la Sorcière, une autre forme de « Ça », qui fait référence à l'histoire de Hansel et Gretel, dont la sorcière effrayait au plus haut point Beverly lorsqu'elle était enfant.
  • Jackson Robert Scott : Georgie Denbrough (mort) : Le jeune frère (mort) de Bill. Son bras a été arraché par Grippe-Sou en , ce qui a mené aux événements de l'été 1989. Il rend régulièrement visite à Bill pour le faire culpabiliser de ne pas l'avoir protégé.
  • Joan Gregson (VF : Frédérique Cantrel) : Mme Kersh, une gentille vieille dame qui se révèle être en réalité un monstre pervers, une autre forme de « Ça », qui vit actuellement dans l'appartement d'enfance de Beverly Marsh et de son père, Alvin.
  • Owen Teague : Patrick Hockstetter, ami d'Henry Bowers, dévoré par Grippe-Sou dans les égouts en 1989. « Ça » se sert de cette forme pour convaincre Henry de s'en prendre aux Ratés afin de lui faciliter la tâche. Sous cette forme, il apparaît à Henry sous les traits d'un Patrick Hockstetter zombifié, les zombies étant la plus grande peur d'Henry Bowers quand il était enfant.

Autres personnages[modifier | modifier le code]

Source et légende : version française (VF) sur AlloDoublage[11], version québécoise (VQ) sur Doublage Québec[12]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Deux semaines après la sortie du premier film, la date de sortie américaine de la seconde partie est annoncée pour le . Andrés Muschietti confirme que deux scènes coupées du premier film seraient incluses dans le second, l'une d'entre elles étant l'incendie du Black Spot présente dans le livre.

Le , il est annoncé que le film sortira une semaine plus tôt que la date prévue au départ.

Le , il est annoncé que le film durera 165 minutes, soit 2h45[13].

Quelques jours plus tard, il est annoncé que le film durera 169 minutes, soit 2h49.

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Quelque temps après la sortie du premier film, l'acteur Bill Skarsgård est déjà confirmé pour reprendre le rôle de « Ça ». En , Jessica Chastain et Idris Elba se disent intéressés pour incarner les versions adultes des personnages de Beverly et Mike[14], mais c'est finalement Isaiah Mustafa qui incarnera la version adulte de Mike. Quelques jours plus tard, il est annoncé que les acteurs Andy Bean, James Ransone, Bill Hader et Jay Ryan rejoignent le casting et incarneront les versions adultes de Stanley Uris, Eddie Kaspbrak, Richie Tozier et Ben Hanscom, et que Teach Grant incarnera la version adulte d'Henry Bowers. Le , il a été annoncé par James McAvoy, incarnant la version adulte de Bill, que le tournage avait officiellement commencé ce même jour[15].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a lieu le , aux Pinewood Toronto Studios, mais aussi dans et autour de Port Hope, Oshawa et Toronto. Il prend fin le [16].

Les rumeurs sur une suite au premier film ont débuté en , lorsque Muschietti a révélé le projet de mise en production. En , New Line Cinema annonce que la suite verrait le jour en , avec Dauberman à l'écriture du scénario et Muschietti à la réalisation.

Musique[modifier | modifier le code]

It Chapter Two
(Original Motion Picture Soundtrack)

Bande originale de Benjamin Wallfisch
Sortie
Durée 101:15
Genre Musique de film
Label WaterTower Music

Tout comme pour le premier volet, la musique du film est composée par le musicien Benjamin Wallfisch, reprenant par ailleurs de nombreuses musiques issues du premier film.

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Ça: Chapitre 2
Score cumulé
SiteNote
Allociné2.8 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Le Parisien4.0 étoiles sur 5[17]
CinéSéries3.0 étoiles sur 5[18]
Le Figaro1.0 étoiles sur 5[19]

Dans les pays anglophones, Ça : Chapitre 2 obtient un accueil modéré des critiques professionnels : le site Rotten Tomatoes lui attribue un taux d'approbation de 67% pour 162 critiques collectées[20]. Le site Metacritic lui attribue un score de 59/100 pour 43 critiques et une mention « Mixed or average reviews » (avis mitigés et moyens)[21].

En France, le long-métrage obtient un accueil mitigé des critiques de journalistes professionnels, avec une moyenne de 2,9/5 sur le site AlloCiné, pour 14 « titres de presse »[22].

De la part du public, l'accueil est positif, avec une note de 6,6/10 sur le site IMDb[23] et 3,3/5 sur le site AlloCiné[24].

Le Parisien dit « Si la suite de cette adaptation du roman culte de Stephen King est moins réussie que le premier volet, qui avait connu un succès phénoménal en 2017, elle fait tout de même très peur, de façon assez originale, et vaut carrément le coup. »[25]

CinéSéries trouve qu'avec cette deuxième partie, « Andy Muschietti montre encore tout son talent de metteur en scène créatif soumis néanmoins au gros morceau qu’est l’œuvre de Stephen King. »[26]

Le Figaro n'a pas apprécié le film : « Le succès du chapitre 1, production hollywoodienne au budget raisonnable transformée en blockbuster mondial, a permis au réalisateur argentin de convaincre la Warner de le laisser faire ce qu’il voulait. Et surtout n’importe quoi. »[27]

Promotion[modifier | modifier le code]

Le , Stephen King annonce sur son compte Twitter qu'un premier teaser sera dévoilé le jeudi [28]. Quelques heures après, New Line Cinema et Warner Bros. l'officialisent sur le compte Twitter officiel du film avec une image de deux ballons rouges[29].

Pour annoncer la venue de cette bande-annonce, les sept principaux acteurs des versions plus jeunes des personnages (Finn Wolfhard, Jaeden Lieberher, Sophia Lillis, Chosen Jacobs, Wyatt Oleff, Jeremy Ray Taylor et Jack Dylan Grazer) ont publié une image d'eux seuls, avec un ballon rouge, dissimulé derrière eux de différentes façons (ombres, cachés derrière des objets,…).

Le , lors du Comic-Con de San Diego, une nouvelle affiche est révélée et une deuxième bande-annonce, qui se trouve être la bande-annonce finale, est présentée.

Box-office[modifier | modifier le code]

Dès son premier weekend aux États-Unis, le film se hisse en tête du box-office en rapportant 91 millions de dollars de recettes, réalisant le deuxième meilleur démarrage de tous les temps pour un film d'horreur derrière le premier film[30]. À l'international, il rapporte 94 millions de dollars pour un cumul de 185 millions de dollars de recettes mondiales[30]. Le weekend suivant aux États-Unis, toujours en tête du box-office, le film rapporte 40 millions de dollars supplémentaires, portant le cumul à 152 millions de dollars[31]. À l’international, le film rapporte 47 millions de dollars supplémentaires, portant le cumul à 323 millions de dollars de recettes mondiales[31]. Lors de son troisième weekend, le film chute à la 4e place du classement, rapportant 17 millions de dollars, portant le cumul à 178 millions de dollars de recettes[32]. Dans le reste du monde, le film rapporte 21,3 millions de dollars supplémentaires, portant le cumul à 385 millions de dollars de recettes mondiales[32]. Au total, le film cumule 211,6 millions de dollars aux États-Unis et plus de 473 millions de dollars de recettes mondiales, un succès commercial mais des scores beaucoup plus faibles que ceux du premier film[33].

Avec un score de 635 024 entrées dès sa première semaine en France, le film démarre en tête du box-office français mais réalise un démarrage plus faible que le premier film[34]. La semaine suivante, le film cède la première place à Ad Astra, et réalise 369 904 entrées supplémentaires, portant le cumul à 1 004 928 entrées[35]. À sa troisième semaine d'exploitation, il réalise 212 543 entrées supplémentaires, portant le cumul à 1 217 471 entrées[36]. À sa quatrième semaine d'exploitation, il réalise 133 462 entrées supplémentaires, portant le cumul à 1 350 933 entrées[37]. À sa cinquième semaine d'exploitation, il réalise 56 940 entrées supplémentaires, portant le cumul à 1 407 873 entrées[38]. Au total, le film enregistre un cumul de 1 496 163 entrées, un score plutôt correct pour un film d'horreur mais plus faible que le premier film[39].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
211 593 228 $[33] 13
Drapeau de la France France 1 496 163 entrées[39] 11
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1 897 731 entrées[39] 11
Drapeau de l'Italie Italie 1 337 437 entrées[39] 11
Drapeau de l'Espagne Espagne 1 419 727 entrées[39] 11
Monde Total hors États-Unis 261 500 000 $[33] 13
Monde Total mondial 473 093 228 $[33] 13

Distinctions[modifier | modifier le code]

Entre 2019 et 2020, Ça : Chapitre 2 a été sélectionné 23 fois dans diverses catégories et a remporté 5 récompenses.[40]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Année Festivals de cinéma Prix Lauréat(es)
2019 Fright Meter Awards Fright Meter Award du meilleur acteur James McAvoy
Fright Meter Award du meilleur acteur dans un second rôle Bill Hader
Fright Meter Award du meilleur maquillage -
Fright Meter Award de la meilleure distribution d'ensemble Jessica Chastain, Sophia Lillis, James McAvoy, Jaeden Martell, Bill Hader, Finn Wolfhard, Isaiah Mustafa, Chosen Jacobs, Jay Ryan, James Ransone, Jack Dylan Grazer, Bill Skarsgård, Andy Bean et Jeremy Ray Taylor
Oklahoma Film Critics Circle Awards OFCC Award du film le plus décevant -

Nominations[modifier | modifier le code]

Année Festivals de cinéma Prix Nommé(es)
2019 Fright Meter Awards Meilleur film d'horreur -
Meilleur acteur dans un second rôle Bill Skarsgård
Meilleure actrice dans un second rôle Jessica Chastain
Meilleur réalisateur Andy Muschietti
Meilleure photographie Checco Varese
Meilleur compositeur Benjamin Wallfisch
Meilleur costumier Luis Sequeira
Meilleurs effets spéciaux -
Hollywood Music In Media Awards (HMMA) Meilleure musique originale pour un film d'horreur Benjamin Wallfisch
IGN Summer Movie Awards Meilleur interprète dans un film Bill Hader
2020 Fangoria Chainsaw Awards Meilleur film à large diffusion -
Meilleur acteur dans un second rôle Bill Hader
Hawaii Film Critics Society Meilleur film d'horreur
Hollywood Makeup Artist and Hair Stylist Guild Awards Meilleur maquillage des effets spéciaux dans un long métrage Sean Sansom, Shane Zander, Iantha Goldberg
Music City Film Critics' Association Awards Meilleur film d'horreur -
Meilleure jeune actrice Sophia Lillis
The CAFTCAD awards Excellence en artisanat - Arts textiles Mélanie Turcotte, Debbie Williams, Robert Welsh
Meilleure conception de costumes dans le cinéma contemporain Luis Sequeira, Ann Steel, Suzanne Aplin, Sara Schilt, Nathalie Gysel, Hanne Whitfield, Mélanie Turcotte, Debbie Williams, Robert Welsh, Tamiyo Tomihiro, Ying Zhao, Sylvie Bonniere, Christina Cattle, Susan Nycz, Amy Sztulwark, Rachel Archer, Miranda Lukaniuk, Lisa Prince

Editions en vidéo[modifier | modifier le code]

Il est sorti en DVD, Blu-ray et Blu-ray Ultra HD le [41], avec de nombreux bonus en suppléments.

Le film est sorti en coffret DVD et Blu-ray comprenant Ça, le .

Les bonus DVD et Blu-ray comprennent le commentaire audio du réalisateur, deux documentaires intitulés Les étés de Ça, ainsi qu'un making-of incluant les interviews du réalisateur et des différents acteurs du film.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. Interprète de Ben Hanscom dans la première partie de la version de 1990.
Références
  1. (en) Dave McNary, « ‘It’ Sequel Sets September 2019 Release Date », sur Variety, (consulté le 26 septembre 2017).
  2. a et b (en) Société de Production / Sociétés de distribution sur l’Internet Movie Database (consulté le 2 juillet 2020).
  3. (en) « Box office du film Ça : Chapitre 2 », sur Box Office Mojo.com (consulté le 2 juillet 2020).
  4. (en) Spécifications techniques sur l’Internet Movie Database (consulté le 2 juillet 2020).
  5. (en) Megan Davies et Adam Tanswell, « It Chapter Two director confirms epic runtime », sur Digital Spy, (consulté le 27 juillet 2019).
  6. « IT CHAPTER TWO | British Board of Film Classification », sur bbfc.co.uk (consulté le 20 août 2019)
  7. « Ça : Chapitre 2 », sur Kinepolis (consulté le 11 août 2019).
  8. « It Chapter Two », sur Cineman (consulté le 11 août 2019).
  9. (en) Parents Guide sur l’Internet Movie Database (consulté le 2 juillet 2020).
  10. « Visa et Classification - Fiche œuvre Ça : Chapitre 2 », sur CNC (consulté le 2 juillet 2020).
  11. http://www.allodoublage.com/glossaire/definition.php?val=2830_ca+-+2eme+partie+2019
  12. http://www.doublage.qc.ca/p.php?i=162&idmovie=5174
  13. Chloé Valmary, « Ça 2 : le retour de Pennywise durera près de 3h », sur CinéSéries, (consulté le 30 juillet 2019).
  14. (en) « Stephen King's It Chapter 2: Jessica Chastain & Idris Elba Want In », sur Den of Geek, .
  15. « Ça 2 : Le tournage a officiellement commencé (erratum) », sur Allociné, (consulté le 6 septembre 2018).
  16. Anne Domureau, « Fin de tournage pour Ça : chapitre 2 », sur CinéSéries, (consulté le 28 août 2019)
  17. « Sorties cinéma du 11 septembre : «Ça - Chapitre 2», «Tu mérites un amour»… nos coups de cœur », leparisien.fr
  18. « Ça chapitre 2 : un retour à Derry réussi dans l’ensemble », cineserie.com
  19. « Ça: chapitre 2, clone triste », lefigaro.fr
  20. (en) It Chapter Two sur Rotten Tomatoes
  21. « It Chapter Two », sur Metacritic
  22. « Critiques Presse de Ça : Chapitre 2 », sur AlloCiné (consulté le 12 septembre 2019).
  23. « It: Chapter 2 (2019) - User Ratings » (consulté le 2 novembre 2019).
  24. « Ça: Chapitre 2 : Critiques Spectateurs », sur AlloCiné (consulté le 2 novembre 2019).
  25. Renaud Baronian et Pierre Vavasseur, « Sorties cinéma du 11 septembre : «Ça - Chapitre 2», «Tu mérites un amour»… nos coups de cœur », sur leparisien.fr, (consulté le 6 novembre 2019)
  26. « Critique de Ça : Chapitre 2 (film, 2019) », sur CinéSéries, (consulté le 6 novembre 2019)
  27. Etienne Sorin, « Ça: chapitre 2, clone triste », sur Le Figaro.fr, (consulté le 6 novembre 2019)
  28. « Twitter », sur mobile.twitter.com (consulté le 10 mai 2019).
  29. « Twitter », sur mobile.twitter.com (consulté le 10 mai 2019).
  30. a et b « 'It: Chapter 2' Floats to #1 with $185 Million Global Debut », sur Box Office Mojo (consulté le 24 octobre 2019)
  31. a et b « 'It 2' Repeats at #1, 'Hustlers' Exceeds Expectations & 'The Goldfinch' Flies into a Wall », sur Box Office Mojo (consulté le 24 octobre 2019)
  32. a et b « 'Downton Abbey' Serves Up Record, $31 Million Opening for Focus Features », sur Box Office Mojo (consulté le 26 octobre 2019)
  33. a b c et d (en) « It Chapter Two », sur Box Office Mojo, IMDb (consulté le 23 octobre 2019).
  34. AlloCine, « Box-office France : le clown de Ça en tête, La Vie scolaire dépasse le million », sur AlloCiné (consulté le 27 septembre 2019)
  35. AlloCine, « Box-office France : Ad Astra tout en haut, le clown de Ça aux portes du million », sur AlloCiné (consulté le 27 septembre 2019)
  36. AlloCine, « BO France : Au nom de la terre dans le sillon de Petit Paysan », sur AlloCiné (consulté le 3 octobre 2019)
  37. AlloCine, « Box Office France : Au nom de la terre approche du million », sur AlloCiné (consulté le 10 octobre 2019)
  38. AlloCine, « Box-office France : Joker plus fort que The Dark Knight ! », sur AlloCiné (consulté le 24 octobre 2019)
  39. a b c d et e « Ça : Chapitre 2 », sur JPBox-Office (consulté le 25 octobre 2019).
  40. (en) Distinctions sur l’Internet Movie Database (consulté le 2 juillet 2020).
  41. « Ça - Chapitre 2 - DVD », sur DVDFr.com (consulté le 2 novembre 2019).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]