Daniel Radcliffe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Radcliffe.
Daniel Radcliffe
Description de cette image, également commentée ci-après

Daniel Radcliffe en 2014 au Comic Con de San-Diego.

Nom de naissance Daniel Jacob Radcliffe
Naissance (27 ans)
Fulham, Londres, Angleterre
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Profession Acteur
Films notables Harry Potter (saga)
Horns

Daniel Radcliffe est un acteur britannique, né le à Londres (quartier de Fulham). Il est principalement connu pour avoir incarné le personnage de Harry Potter dans la série de films du même nom adaptée des romans de J. K. Rowling.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils unique d'Alan George Radcliffe, un agent littéraire et Marcia Jeannine Gresham (née Marcia Gresham Jacobson ), une agent de casting, il a fait ses études dans des écoles indépendantes pour garçons[1], dont la Sussex House School (aujourd'hui Cadogan Square), dans le quartier de Chelsea[réf. nécessaire]. Son père est protestant avec des racines irlandaises et sa mère est juive. Elle est née en Afrique du Sud et a des origines polonaises et russes. Même si il n'y avait pas vraiment de foi juive dans son éducation, il affirme être "très fier d'être juif "[2].

Se considérant mauvais élève, Daniel décide d'arrêter les études pour pouvoir poursuivre sa carrière d'acteur plus facilement[3].

Débuts professionnels[modifier | modifier le code]

Avant d'interpréter le sorcier le plus connu du monde de la littérature jeunesse, il fait ses débuts en 1999 dans David Copperfield, un téléfilm de la BBC, en interprétant le rôle de David enfant. Sur le tournage, il fait la connaissance de Maggie Smith et de Imelda Staunton qui incarneront respectivement plus tard Minerva McGonagall et Dolores Ombrage dans la série des Harry Potter.

En 2001, il apparaît dans Le Tailleur de Panama de John Boorman aux côtés de Geoffrey Rush, Jamie Lee Curtis et Pierce Brosnan.

La saga Harry Potter[modifier | modifier le code]

Daniel Radcliffe incarne pour la première fois Harry Potter en 2001, à l'âge de onze ans dans l'adaptation au cinéma du premier roman de J. K. Rowling, Harry Potter à l'école des sorciers, réalisé par Chris Columbus. Il y fait la connaissance de Rupert Grint (Ron Weasley) et Emma Watson (Hermione Granger), qu'il retrouvera dans les films suivants :

L'ultime volet Harry Potter et les Reliques de la Mort, toujours avec David Yates aux commandes, est divisée en deux parties : la première sort en novembre 2010, la seconde en juillet 2011. Dans ce dernier volet, Daniel, alors âgé de vingt-et-un ans, incarne pour la dernière fois un Harry Potter de dix-sept ans. Il aurait gagné 64 millions de dollars sur la période 2009-2010[4].

L'après-Potter[modifier | modifier le code]

Daniel Radcliffe en 2009.

En 2006, Daniel Radcliffe fait une apparition restée célèbre dans un épisode de la série télévisée britannique Extras de Ricky Gervais et Stephen Merchant, auteurs de la version originale de The Office. Il y interprète une version parodique de lui-même, ou plutôt de la vision qu'on pourrait avoir de lui : un adolescent star totalement puéril, gâté, obsédé par le sexe, et essayant constamment de séduire tout ce qui bouge, en particulier les femmes plus âgées, car il est persuadé être doté d'un charme exceptionnel. Extras est nommée aux Emmy Awards 2007, dans la catégorie meilleure comédie.

En 2007, il est à l'affiche de December Boys de Rod Hardy où il incarne à nouveau un orphelin, et de Mon fils Jack, téléfilm de Brian Kirk, dans lequel il tient le rôle du fils de Rudyard Kipling, John (diminutif Jack), qui après avoir été réformé à trois reprises pour myopie, réussit néanmoins grâce aux connaissances de son père à entrer dans l'armée à l'âge de dix-huit ans ; il disparaît au cours de la bataille de Loos. Rudyard Kipling doit alors faire face à sa responsabilité dans la mort, non seulement de son fils, mais de tous les jeunes hommes que ses articles ont convaincu de s'engager dans la Première Guerre mondiale. Le téléfilm a été diffusé le , jour de commémoration de l'Armistice, sur la BBC One.

Théâtre[modifier | modifier le code]

De février à , il est à l'affiche de la pièce de Peter Shaffer Equus, dans laquelle il retrouve Richard Griffiths qui avait interprété le rôle de l'oncle de Harry Potter, Vernon Dursley. Il reçoit d'excellentes critiques pour son interprétation d'Alan Strang, un adolescent qui voue une passion érotique et morbide aux chevaux au nom du dieu Equus. Après une tentative avortée de faire l'amour à une jeune fille dans l'écurie où il a été embauché, le personnage crève les yeux de six chevaux avec un crochet. La pièce retrace le travail du psychiatre Dysart à qui le cas du jeune Strang a été confié. Cette pièce comporte plusieurs scènes d'une grande intensité dramatique, jusqu'à l'acmé durant laquelle Strang se met à nu, à la fois physiquement et psychologiquement, en revivant le drame.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Les sections « vie privée » des articles biographiques doivent être sourcées et n'ont pas vocation à constituer des listes d'anecdotes. Merci d'essayer d'adopter autant que possible un style encyclopédique (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Dans le cas où cela serait possible sans nuire à la structure de l'article, ces faits peuvent éventuellement être intégrés dans d'autres sections.

Daniel Radcliffe en 2012.

Daniel Radcliffe souffrirait d'une légère dyspraxie, qui est une particularité du cerveau empêchant la bonne coordination des gestes. Cependant, comme il l'a lui-même déclaré, cela ne l'empêche pas d'exercer son travail d'acteur et de comédien car sa dyspraxie est d'un degré assez faible. Mais cela l'oblige tout de même à davantage de travail pour obtenir un résultat[réf. nécessaire].

Il est aussi atteint d'une maladie rare : l'algie vasculaire de la face. Ne touchant que 0,2 % de la population mondiale, celle-ci s'apparente à de très violents maux de tête. Selon le docteur Peter Goadsby, professeur de neurologie clinique à l’University College de Londres et spécialiste de cette maladie : « L'algie vasculaire de la face est sans doute la pire douleur qu’un être humain puisse endurer. C’est tout simplement horrible ». En effet, pendant une crise, le patient a la sensation qu'on lui enfonce des clous dans les yeux et les tempes ; les crises durent de 15 minutes à 3 heures[réf. nécessaire].

Durant la promotion du dernier volet d’Harry Potter, Daniel Radcliffe a avoué au magazine GQ avoir eu des problèmes d'alcoolisme durant le tournage du Prince de sang-mêlé alors qu'il n'avait que dix-neuf ans. En 2013, il annonce ne pas avoir consommé d'alcool depuis plus de deux ans ; il se dit aujourd'hui[Quand ?] guéri.

Daniel Radcliffe a révélé écrire de la poésie. Il a notamment publié quatre textes dans le magazine Rubbish en 2007, sous le nom de plume Jacob Gershon (combinaison de son second prénom et de la version yiddish du nom de jeune fille de sa mère, Gresham[5]). Il explique être parfois irrité par la poésie contemporaine : « Parfois, le vers libre m'apparait être pour les gens incapables de structurer leurs textes. Et, quand je n'écris pas en formes fixes et en mètres, je deviens insupportablement auto-indulgent. C'est ce que Robert Frost a dit : “le vers libre, c'est comme jouer au tennis sans filet”[6]. » Le critique Lloyd Evans, du Daily Mail, a qualifié ses œuvres en ces termes : « Il s'agit d'un examen noir et perspicace de l'auto-indulgence et l'hypocrisie. Radcliffe a clairement compris les pressions psychologiques de la célébrité précoce. Ce qui est remarquable, c'est qu'il a exprimé ces pressions avec autant de maturité[5]. »

Engagements caritatifs[modifier | modifier le code]

Daniel Radcliffe à la première de Harry Potter et les Reliques de la Mort à New York en 2010.

Grâce aux millions d’euros gagnés avec la saga Harry Potter (15 Harry Potter et l’Ordre du Phénix)[réf. nécessaire], Daniel Radcliffe soutient plusieurs œuvres caritatives, dont le soutien Demelza House Children's Hospice. Cet hôpital se situe à Sittingbourne dans le Kent et traite les enfants en phase terminale de maladies. Cet hôpital a pour but de donner « de la vie aux journées, quand les journées ne peuvent ajouter de la vie ».

Il a également fait une donation qualifiée d'« importante » au Trevor Project, une organisation américaine qui œuvre contre le suicide des jeunes homosexuels aux États-Unis, en fournissant notamment une assistance téléphonique 24/24h. « C'est très triste de savoir qu'en 2009 le suicide est une des trois causes principales de décès chez les jeunes, et c'est dramatique d'apprendre que les jeunes homosexuels sont jusqu'à quatre fois plus susceptibles de tenter de se suicider que les jeunes hétérosexuels », a-t-il dit. « J'ai grandi autour d'homosexuels toute ma vie, au fond, ça explique peut-être pourquoi je suis de parti pris et que certaines personnes pensent que je suis homosexuel lorsque je les rencontre… ce que je trouve génial[7] ».

Il a aussi offert une mèche de ses cheveux et un autographe pour le British Charity[8], ce qui a permis de récolter 750 livres (soit environ 960 euros) en 2003.

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • 2002 : The Play What I Wrote, mise en scène de Kenneth Branagh, Wyndham's Theatre, Londres : invité exceptionnel (3 représentations)
  • 2007 : Equus, mise en scène de Thea Sharrock, Gielgud Theatre, Londres : Alan Strang
  • 2008 : Equus, mise en scène de Thea Sharrock, Broadhurst Theatre, Broadway : Alan Strang
  • 2011 : How to Succeed in Business Without Really Trying (comédie musicale), mise en scène de Rob Ashford, Al Hirschfeld Theatre, Broadway : J Pierrepont Finch
  • 2013 : The Cripple of Inishmaan, mise en scène de Michael Grandage, Noel Coward Theatre, Londres : Billy Claven
  • 2014 : The Cripple of Inishmaan, mise en scène de Michael Grandage, Cort Theater, Broadway : Billy Claven

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Kids' Choice Awards 2008 : Meilleur acteur dans un film fantastique pour Harry Potter et l'Ordre du phénix
  • MTV Movie Awards 2012 : Meilleur héros dans un film fantastique pour Harry Potter et les Reliques de la Mort, 2e partie
  • People's Choice Awards 2012 : Meilleure distribution dans un film fantastique pour Harry Potter et les Reliques de la Mort, 2e partie, partagé avec Rupert Grint et Emma Watson
  • Teen Choice Awards 2012 : Meilleur combat dans un film fantastique pour Harry Potter et les Reliques de la Mort, 2e partie, partagé avec Ralph Fiennes

Nominations[modifier | modifier le code]

  • Critics Choice Awards 2005 : Meilleur jeune acteur dans un film fantastique pour Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban
  • Saturn Awards 2005 : Meilleur jeune acteur dans un film fantastique pour Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban
  • Critics Choice Awards 2006 : Meilleur jeune acteur dans un film fantastique pour Harry Potter et la Coupe de feu
  • MTV Movie Awards 2006 :
    • Meilleur jeune acteur dans un film fantastique pour Harry Potter et la Coupe de feu
    • Meilleur équipe à l'écran dans un film fantastique pour Harry Potter et la Coupe de feu, partagé avec Rupert Grint et Emma Watson
  • Saturn Awards 2006 : Meilleur jeune acteur dans un film fantastique pour Harry Potter et la Coupe de feu
  • MTV Movie Awards 2011 :
    • Meilleure interprétation masculine dans un film fantastique pour Harry Potter et les Reliques de la Mort, 1re partie
    • Meilleur baiser dans un film fantastique pour Harry Potter et les Reliques de la Mort, 1re partie, partagé avec Emma Watson
    • Meilleur combat dans un film fantastique pour Harry Potter et les Reliques de la Mort, 1re partie, partagé avec Emma Watson, Rupert Grint, Rod Hunt et Arben Bajraktaraj
  • National Movie Awards 2011 : Meilleur interprétation masculine dans un film fantastique pour Harry Potter et les Reliques de la Mort, 1re partie
  • Empire Awards 2012 : Meilleur acteur dans un film fantastique pour Harry Potter et les Reliques de la Mort, 2e partie
  • Fright Meter Awards 2012 : Meilleur acteur dans un drame horrifique pour La Dame en noir
  • Grammy Awards 2012 : Meilleur album musical partagé avec John Larroquette et Frank Loesser[Quoi ?]
  • Kids' Choice Awards 2012 : Meilleur acteur dans un film fantastique pour Harry Potter et les Reliques de la Mort, 2e partie
  • People's Choice Awards 2012 :
    • Meilleur jeune acteur de moins de 25 ans pour Harry Potter et les Reliques de la Mort.
    • Meilleur acteur de film fantastique pour Harry potter et les Reliques de la Mort.
  • MTV Movie Awards 2012 :
    • Meilleur combat dans un film fantastique pour Harry Potter et les Reliques de la Mort, 2e partie, partagé avec Ralph Fiennes
    • Meilleure interprétation masculine dans un film fantastique pour Harry Potter et les Reliques de la Mort, 2e partie
  • Teen Choice Awards 2012 : Meilleure interprétation masculine dans un film fantastique pour Harry Potter et les Reliques de la Mort, 2e partie

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Kelyan Blanc est la voix française régulière de Daniel Radcliffe[9] depuis la saga Harry Potter.

Au Québec, Émile Mailhiot est la voix française régulière de l'acteur.

En France
et aussi
Au Québec
et aussi

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) [1]
  2. Kevin Sessums, « Dirty Harry », sur The Daily Beast,‎ (consulté le 16 mai 2016)
  3. (en) [2]
  4. (en) « Gains 2009-2010 », sur Forbes
  5. a et b S. Cable, « From Potter to poet: Daniel Radcliffe unmasked as a budding creative writer », dailymail.co.uk, 13 juillet 2009 (consulté le 14 mai 2012).
  6. (en) J. Lundberg,« Harry Potter's Anonymous Poems », huffingtonpost.com, 26 juillet 2009 (consulté le 14 mai 2012).
  7. GayClic
  8. Comic Relief
  9. a, b et c Comédiens ayant doublé Daniel Radcliffe en France sur AlloDoublage.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]