Misery (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Misery.
Misery
Description de l'image Misery (Film) Logo.png.

Réalisation Rob Reiner
Scénario William Goldman, d'après le roman du même nom de Stephen King
Acteurs principaux
Sociétés de production Metro Goldwyn Mayer
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Thriller
Durée 107 minutes
Sortie 1990

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Misery est un film américain réalisé en 1990 par Rob Reiner. C'est l'adaptation du roman du même nom de Stephen King.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Romancier à succès, Paul Sheldon est le créateur de la saga Misery, série de romans à l'eau-de-rose, mais, pour son dernier roman, il a décidé de faire mourir son personnage qui lui a apporté le succès afin de passer à autre chose. Désireux de se concentrer sur des histoires plus sérieuses, il écrit dans un chalet du Colorado un manuscrit pour un nouveau roman qui, il l'espère, lancera sa nouvelle carrière. Il prend ensuite le volant de sa voiture, une Ford Mustang 1965, sous un blizzard, pour regagner New York. La visibilité sur la route étant presque nulle, il finit par avoir un accident. Inconscient, il est secouru par Annie Wilkes, une infirmière admiratrice de Misery qui le ramène chez elle.

Paul reprend conscience et se retrouve alité avec les jambes cassées et une épaule disloquée. Il est soigné par cette infirmière apparemment bienveillante, qui vit seule dans une maison isolée, et prétend être sa « fan numéro un ». Par gratitude, Paul laisse Annie lire son nouveau manuscrit. Tout en le nourrissant, elle est fâchée par la vulgarité de certains passages et renverse de la soupe sur lui, mais elle s'excuse. Peu de temps après, Annie lit le dernier roman Misery, et découvre à sa grande colère que son héroïne préférée meurt à la fin du livre. Elle révèle à Paul que personne ne sait où il est, et l'enferme dans sa chambre.

Le lendemain matin, Annie force Paul à brûler son nouveau manuscrit. Quand il va assez bien pour sortir du lit, elle insiste pour qu'il écrive un nouveau roman intitulé Le Retour de Misery, dans lequel il ramène le personnage à la vie. Paul se soumet, pensant qu'Annie pourrait le tuer. Un jour, alors qu'Annie n'est pas là, Paul explore la maison et commence à stocker ses analgésiques. Il essaie d'empoisonner Annie pendant le dîner, mais échoue. Paul trouve plus tard un album de coupures de journaux sur le passé d'Annie. Il découvre qu'elle a été jugée pour la mort de plusieurs nourrissons, mais a été acquittée faute de preuves. Annie drogue ensuite Paul et l'attache au lit. Quand il se réveille, elle lui dit qu'elle sait qu'il est sorti de sa chambre et lui casse les chevilles avec une masse pour l'empêcher de s'échapper à nouveau.

Le shérif local, Buster, enquête sur la disparition de Paul. Lorsqu'un commerçant informe le shérif qu'il a vendu à Annie des quantités considérables de papier pour machine à écrire, Buster rend visite à Annie. Lorsqu'il trouve Paul drogué au sous-sol, Annie tue Buster et dit à Paul qu'ils doivent mourir ensemble. Il feint d'être d'accord mais demande d'abord à finir le roman. Il cache un bidon d'essence à briquet dans sa poche. Lorsque le manuscrit est terminé, Paul demande une cigarette et une coupe de champagne. En utilisant l'allumette qu'Annie lui donne, Paul met le feu au manuscrit, et comme Annie se précipite pour l'éteindre, il la frappe sur la tête avec la machine à écrire. Ils se battent et Annie est tuée.

Dix-huit mois plus tard, Paul, qui marche maintenant avec une canne, rencontre son agent, Marcia, dans un restaurant de New York. Les deux discutent de son nouveau roman. Marcia demande s'il considérerait un livre de non-fiction sur sa captivité, mais Paul décline. En voyant une serveuse, il l'imagine avec le visage d'Annie. La serveuse lui dit qu'elle est sa « fan numéro un », ce qui met Paul très mal à l'aise.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Après avoir fondé la société de production Castle Rock Entertainment, Rob Reiner acquiert les droits d'adaptation du roman Misery. N'étant pas attiré par le genre horrifique, il ne pense toutefois pas réaliser le film lui-même. Il confie l'écriture du scénario à William Goldman et engage George Roy Hill comme metteur en scène[2]. Cependant, Hill change d'avis en raison de la scène où Annie coupe le pied de Paul avec une hache. Reiner décide alors de réaliser le film mais modifie néanmoins la scène en question pour la rendre moins sanglante[3]. Dans son scénario, Goldman étoffe le personnage du shérif, qui n'apparaît qu'à la fin du roman, et lui donne une épouse qui est aussi son adjoint[3]. Il rend aussi le personnage d'Annie Wilkes, qui révèle sa folie très tôt dans le roman, plus ambigu[4].

Le rôle d'Annie Wilkes est tout de suite attribué à Kathy Bates sur la suggestion de Goldman mais trouver le rôle principal masculin s'avère beaucoup plus délicat[3]. Selon William Goldman, le rôle de Paul Sheldon est proposé à William Hurt, Kevin Kline, Michael Douglas, Harrison Ford, Dustin Hoffman, Robert De Niro, Al Pacino, Richard Dreyfuss, Gene Hackman et Robert Redford, lesquels le déclinent tous pour diverses raisons[5]. Warren Beatty est intéressé mais finit par décliner à son tour. Le rôle échoit alors à James Caan, qui a besoin de relancer sa carrière[3]. Le tournage se déroule durant l'été 1990 à Los Angeles et Reno[3].

Accueil[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Le film a connu le succès commercial, rapportant environ 61 276 000 $ au box-office en Amérique du Nord[6] pour un budget de 20 000 000 $. En France, il a réalisé 357 837 entrées[7].

Critique[modifier | modifier le code]

Il a reçu un accueil critique favorable, recueillant 88 % de critiques positives, avec une note moyenne de 7,4/10 et sur la base de 52 critiques collectées, sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes[8].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

  • Cinq nominations aux Saturn Awards en 1992 (meilleur film d'horreur, meilleur acteur, meilleure actrice, meilleur scénario et meilleur second rôle féminin).

Autour du film[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Misery - Business sur l'IMDb. Consulté le 11 février 2010.
  2. Von Doviak 2014, p. 128
  3. a b c d et e Von Doviak 2014, p. 129
  4. « L'écrivain et la psychopathe », L'Écran fantastique, no HS 24,‎ , p. 41
  5. (en) William Goldman, Four Screenplays With Essays, Applause, (ISBN 155783198X), p. 390
  6. (en) Misery sur Box Office Mojo.
  7. Misery sur JP's Box-Office.
  8. (en) Misery sur Rotten Tomatoes.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]