Oshawa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Oshawa
Downtown Oshawa
Downtown Oshawa
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Démographie
Population 141 590 hab. (2006)
Densité 972 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 53′ 51″ N 78° 51′ 49″ O / 43.897572, -78.86361843° 53′ 51″ Nord 78° 51′ 49″ Ouest / 43.897572, -78.863618
Superficie 14 567 ha = 145,67 km2
Divers
Fuseau horaire UTC-5
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Oshawa

Géolocalisation sur la carte : Ontario

Voir la carte administrative d'Ontario
City locator 14.svg
Oshawa

Géolocalisation sur la carte : Ontario

Voir la carte topographique d'Ontario
City locator 14.svg
Oshawa

Oshawa est une ville industrielle canadienne de la province de l'Ontario. Au recensement de 2006, on y dénombrait une population de 141 590[1] habitants. Pour la région métropolitaine de recensement d'Oshawa, la population monte à 330 594[2] habitants.

Situation[modifier | modifier le code]

Située sur le lac Ontario, elle est à 56 kilomètres à l'est du centre-ville de Toronto.

Chronologie municipale[modifier | modifier le code]

L'année de la constitution de la ville est 1857.

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'origine, Oshawa était un poste de traite pour le commerce des fourrures. Ces dernières étaient chargées sur des canots par les indiens Mississauga au port d'Oshawa et transportés aux postes de traite plus à l'ouest, à l'embouchure de la rivière Credit. Vers 1870 les colons français ont construit un poste de traite près du port. Ceci a été abandonné après quelques années, mais ses ruines fournissaient un abri pour les premiers résidents de ce qui est par la suite devenu Oshawa. En particulier, un des commerçants de fourrures était Moody Farewell, un des premiers résidents de la communauté qui était dans une certain mesure responsable pour son changement de nom.

À la fin du XVIIIe siècle, Roger Conant exportait du saumon aux États-Unis. Son succès attirait plus de migration vers la région. Un grand nombre des fondateurs étaient des loyalistes de l'Empire-Uni qui ont quitté les États-Unis pour vivre sous le régime britannique. Par la suite, l'immigration des irlandaises et, puis, des canadiens français augmentait en parallèle avec l'industrialisation. Oshawa et le comté voisin d'Ontario étaient peuplaient par un nombre disproportionné d'immigrants venant de Cornouailles pendant le grand émigration de cette région anglaise dans le XIXe siècle. Aussi, les rapports d'arpentage commandés par le Gouverneur John Graves Simcoe, et les concessions de terres suivantes, aidaient à peupler la région. Quand le Colonel Asa Danforth avait prévoyait la route entre York et Kingston, ceci traversait Oshawa.

En 1822, une "route de colonisation," connue sous le nom de Simcoe Street, a été construite. Elle suivait plus ou moins le chemin d'une ancienne piste autochtone, la Route Nonquon. Ceci traversait la route Kingston, faisant une intersection qui aurait par la suite devenu les "Quatre Coins" d'Oshawa. En 1836, Edward Skae a choisit cet endroit pour son magasin général. Alors que son magasin devenait plus populaire, probablement parce qu'il a servi également comme le bureau de poste, ce coin et la colonisation autour prenait le nom de "Skae's Corners". En 1842, Skae, le maitre de poste, faisait une demande pour son bureau de poste d'un statut officiel. Mais il a été informé que la communauté avait besoin d'un meilleur nom. Moody Farewell demandait aux autochtones ce qu'ils avaient appelé la région, et leur réponse était "Oshawa" (ce qui veut dire "où nous devrons laisser nos canots"). Ainsi, le nom d'Oshawa a été adopté. En 1850, les exigences pour l'incorporation de la ville étaient réduites, et Oshawa est devenue ville en 1850.

Le nouveau village devenait un centre industriel. En 1876, Robert Samuel McLaughlin, Sr. a établit le site de construction de ses chariots à Oshawa, afin de profiter de son port et la disponibilité d'un chemin de fer pas loin de là. Il construisait un batiment de deux étages, auquel on a rapidement ajouté des autres sections. Le batiment a été remodelé entièrement en 1929.

L'origine de l'industrie automobile[modifier | modifier le code]

En 1907, le McLaughlin Motor Car Company a commencé a fabriquer les automobiles Buick sous le nom de McLaughlin. C'était le résultat des pourparlers entre Col. R. S. McLaughlin et "Billy" Durant. Ce dernier avait crée General Motor dans les États-Unis en 1908, et, sept ans plus tard, sa compagnie acquit les droits de fabriquer la marque Chevrolet. Trois ans après ça, sa compagnie et le Chevrolet Motor Car Company de Canada ont fusionné. La nouvelle compagnie s'appela General Motors of Canada. Le chef de cette opération était Col. McLaughlin. Sous son leadership, l'usine a connu une expansion rapide, atteignant éventuellement plusieurs blocs. La popularité de l'automobile dans les années 1920 a contribué a l'expansion d'Oshawa, qui s'accroissait d'une population de 4,000 à 16,000 pendant cette décennie. Cette croissance a permis à Oshawa de solliciter l'incorporation d'une ville, ce qui a eu lieu le 8 mars 1924.

Avec sa richesse acquise par ses affaires, en 1916 Robert Samuel McLaughlin a bati un des maisons le plus majestueux du Canada, le "Parkwood". Cette domicile de 55 chambres a été construit en utilisant main-d'oeuvre bon marché, et a été designé par l'architecte torontois John M. Lyle. McLaughlin y habitait pendant 55 ans avec sa femmes et leurs cinq enfants. La maison a remplacé une autre plus vieille qui avait trente ans quand il a été démoli. Aujourd'hui le "Parkwood" est ouvert au public comme site historique nationale. Les tours sont offerts.

La grève de 1937[modifier | modifier le code]

Le 8 avril 1937, un conflit entre les 4000 ouvriers de la chaîne d'assemblage et la gestion de General Motors éclatait. Ça devint la grève d'Oshawa, un événement qui s'avère important dans l'histoire de syndicalisme canadien. Quand le lourdeur de la grande dépression commençait à se dissiper, la demande pour les voitures s'accroissait de nouveau. Les ouvriers réclament des salaires plus hauts, une journée de travail de huit heures et des meilleures conditions de travail, ainsi que la reconnaissance de leur syndicat "les Travailleurs unis de l'automobile" (Local 222). Le gouvernement libéral de Mitchell Hepburn de l'époque, qui a été élu sur un plate-forme soutenant les ouvriers, prit la partie des corporations et fit venir des étudiants armés afin de briser l'agitation syndical. Ceux-ci ont été appelés "Sons of Mitches" et n'étaient pas enfin nécessaires. Deux semaines après le déclenchement de la grève, General Motors a cédé aux exigences des ouvriers, sans toutefois reconnaitre le syndicat.

Après la guerre[modifier | modifier le code]

En 1950 la ville se fusionna avec une partie de East Whitby Township ouest de Park Road. Dans l'essor économique des années 1920, cette territoire a été développé, bien qu'il n'était pas la propriété de la ville. L'ouverture de le grand Oshawa Shopping Centre (aujourd'hui Oshawa Centre) moins de deux kilomètres ouest des Quatre Coins en 1956 porta un coup dur au centre-ville qu'il ne s'en est jamais remis. Le centre d'achat a été construit sur un terrain qui était une ferme improductif.

Toponyme[modifier | modifier le code]

Son nom vient de la langue Sénéca et signifie "croisement des courants".

Économie[modifier | modifier le code]

L'industrie automobile, et tout particulièrement la division canadienne de General Motors, sont au centre de l'économie d'Oshawa.

Depuis sa fondation en 1876 en tant que McLaughlin Carriage Company, les quartiers généraux de GMC, de même que des usines d'assemblage majeures se trouvent dans la ville. L'avenir de l'usine existante en 2014 est incertain au-delà de 2016.

La ville est également le site d'établissement de la Windfields Farm, un élevage de chevaux où est né le plus célèbre cheval de course canadien Northern Dancer.

Sport[modifier | modifier le code]

Au hockey junior, y évoluent les Generals d'Oshawa.

Personnalité(s)[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Rose des vents
N
O    Oshawa    E
S
Whitby

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]