Idris Elba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Elba.
Idris Elba
Description de cette image, également commentée ci-après

Idris Elba en 2014.

Nom de naissance Idrissa Akuna Elba
Surnom Idris « Driis » Elba
DJ Big Driis the Londoner
Naissance (43 ans)
Hackney, Grand Londres
Angleterre, Royaume-Uni
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Profession Acteur
Producteur
DJ
Films notables Thor
Thor : Le Monde des ténèbres
Avengers : L'Ère d'Ultron
Pacific Rim
Prometheus
Mandela : Un long chemin vers la liberté
Beasts of No Nation
Séries notables The Wire
Luther
Site internet (en) Site officiel

Idris Elba, né le à Londres, est un acteur et producteur britannique.

Il est particulièrement connu pour avoir interprété le baron de la drogue et homme d'affaires Stringer Bell dans la série américaine de HBO The Wire et l'inspecteur John Luther dans Luther, une série policière britannique diffusée sur la BBC. Il remporte de nombreux prix pour sa performance dans Luther, notamment le Golden Globes du Meilleur Acteur dans une série ou encore le Sag Awards du Meilleur Acteur dans une série.

Il est également apparu dans des rôles secondaires au cinéma, et tient le rôle titre de Mandela : Un long chemin vers la liberté, pour lequel Idris Elba reçoit des critiques plus que positives. Il est à l'affiche du film Beasts Of No Nation en 2015. Il est nommé dans la totalité des grandes académies qui récompensent les œuvres cinématographiques, sauf une, aux Oscars, qui créera une polémique autour du manque de diversités aux Oscars.

Il est également DJ, sous le pseudonyme de « DJ Big Driis the Londoner », et musicien de hip-hop et de soul.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Idris Elba est l'enfant unique d'un père originaire de la Sierra Leone et d'une mère originaire du Ghana[1].

Lorsqu'on lui demande s'il est une personne religieuse, Idris Elba répond qu'il est plutôt une personne spirituelle[2],[3].

Carrière d'acteur[modifier | modifier le code]

Débuts télévisuels et révélation (1994-2010)[modifier | modifier le code]

L'acteur en 2007, à l'after-party des American Music Awards.

Il commence sa carrière à la télévision britannique : après des débuts dans le soap opera britannique Family Affairs, il enchaîne les apparitions entre 1994 et 1999 : il se distingue notamment dans la série télévisée à succès Ultraviolet, en 1998.

Il débarque aux États-Unis au début des années 2000, où il apparaît dans quelques productions : mais il se fait surtout remarquer en tenant le rôle récurrent du gangster intellectuel Russell "Stringer" Bell, dans l'acclamée série dramatique Sur écoute, durant trois saisons, diffusées entre 2002 et 2004 par la chaîne câblée HBO. La chaîne lui renouvelle sa confiance en lui attribuant le rôle principal de l'acclamé téléfilm historique Quelques jours en avril, consacré au génocide au Rwanda.

Fort de cette reconnaissance télévisuelle, il passe au cinéma pour des rôles secondaires exposés.

L'année 2007 est marquée par son apparition dans le thriller d'horreur 28 Semaines plus tard, sous la direction de Juan Carlos Fresnadillo, et aux côtés d'autres valeurs montantes, Rose Byrne et Jeremy Renner ; puis au polar historique American Gangster, de Ridley Scott, mené par Denzel Washington et Russell Crowe.

Ses choix suivants s'avèrent moins heureux : entre 2008 et 2010, il apparait dans une poignée d'échecs critiques et commerciaux cuisants, sur le front anglais, comme américain. Parmi eux, le RocknRolla de Guy Ritchie, avec Gerard Butler, Thandie Newton, Ludacris, Tom Hardy et Toby Kebbell ; ou encore le film d'horreur Unborn, de David S. Goyer, et la comédie d'action chorale The Losers.

Confirmation critique et commerciale (2010-)[modifier | modifier le code]

C'est bien à la télévision qu'il parvient à dynamiser sa carrière : après s'être aventuré sur le terrain de la comédie - la sitcom The Office en 2009 et la plus grave The Big C, en 2010 - il revient à la télévision britannique en acceptant de prêter ses traits au héros éponyme de la série policière Luther, lancée par la chaîne anglaise BBC One. Sa performance lui vaut une poignée de nominations et de récompenses, et continue à contribuer à sa reconnaissance à l'échelle internationale.

Entre deux saisons du programme, il parvient à évoluer dans des super-productions hollywoodiennes : il est en effet choisi par Marvel Studios pour prêter ses traits à Heimdall, le gardien du passage des Neuf Royaumes, dans le blockbuster Thor, de Kenneth Branagh, en 2011. Il reprend son rôle en 2013 dans Thor : Le Monde des ténèbres, d'Alan Taylor, et le temps d'une scène dans Avengers : L'Ère d'Ultron, de Joss Whedon, en 2015.

En 2012, il fait une infidélité ponctuelle à Disney pour évoluer dans le film fantastique à moyen budget Ghost Rider 2 : L'Esprit de vengeance, de Mark Neveldine et Brian Taylor.

La même année, Ridley Scott fait de nouveau appel à lui pour intégrer la distribution du film de science-fiction Prometheus, où il joue le débonnaire mais courageux capitaine du vaisseau éponyme. Et en 2013, c'est Guillermo del Toro qui le convoque pour intégrer le casting international du spectaculaire Pacific Rim, toujours dans le rôle d'un pilote, cette fois de jaeger.

Il tente aussi de revenir vers des rôles plus adultes : en incarnant Nelson Mandela dans le biopic Mandela : Un long chemin vers la liberté, de Justin Chadwick en 2013 ; et en portant l'acclamé film historique Beasts of No Nation, écrit et réalisé par Cary Joji Fukunaga.

Cela ne l'empêche pas de participer à des films plus mineurs : le thriller psychologique No Good Deed, de Sam Miller, en 2014, puis le film d'action Gunman en 2015, mis en scène par le français Pierre Morel, dans lequel il donne la réplique à Sean Penn.

Il continue à alterner rôles secondaires dans des blockbusters américains - en 2016 dans le space-opera Star Trek : Sans limites de Justin Lin, et en 2017 dans Thor : Ragnarok - et rôles principaux en Angleterre : le drame A Hundred Streets, de Jim O'Hanlon, et Bastille Day, de James Watkins. Sans compter Luther, pour qui il revient pour une quatrième saison en 2015.

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

Elba mixant.
Elba mixant.

En 2006, il enregistre un maxis 4 titres sur le label Hevlar Records.

En 2007, il participe à l'album American Gangster du rappeur Jay-Z : il coproduit et interprète l'introduction de l'album. Il joue également dans le film ayant inspiré le rappeur : American Gangster de Ridley Scott.

En 2011, il participe à l'introduction "The Warning" de l'album de Pharoahe Monch, W.A.R. (We Are Renegades).

En 2012, il participe en tant qu'acteur au clip de Mumford & Sons, Lover Of The Light (en).

En 2013, il est invité sur le morceau Gotham City, des Clear Soul Forces.

En 2015, il est invité par le rappeur anglais Skepta sur le remix du morceau "Shutdown".

Vie privée et publique[modifier | modifier le code]

Idris Elba se marie une première fois avec l'actrice libérienne Dormowa Sherman[4],[5]. Il a une fille, Isan, de cette union[5],[6]. Il se marie une seconde fois avec Kim Elba, une maquilleuse professionnelle[7]. En 2010, il annonce la naissance de son premier garçon qu'il aurait eu avec son ancienne petite-amie, Desiree Newberry[8],[9],[10]. Il s'avère qu'il n'est pas le père biologique de cet enfant. En couple depuis mars 2013[11] avec la maquilleuse professionnelle Naiyana Garth, ils ont depuis eu leur premier enfant (Winston Elba)[4],[11].

L'acteur est aussi un passionné d'automobile et de vitesse ; il a d'ailleurs battu le record du monde de vitesse du « Flying Mile ». Grâce à une Bentley Continental GT Speed, il a atteint la vitesse de 290 km/h, battant ainsi le record de 1927 qui était de 281 km/h[12].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Prochainement

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

et aussi

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :