Ad Astra (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ad astra.
Ad Astra
Titre québécois Vers les étoiles
Réalisation James Gray
Scénario James Gray
Ethan Gross (en)
Acteurs principaux
Sociétés de production 20th Century Fox
Plan B Entertainment
Regency Enterprises
RT Features
Keep Your Head
MadRiver Pictures
Bona Film Group
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre science-fiction
Durée 124 minutes
Sortie 2019

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Ad Astra ou Vers les étoiles au Québec et au Nouveau-Brunswick est un film de science-fiction américain coécrit et réalisé par James Gray, sorti en 2019.

Il est présenté en compétition officielle lors de la Mostra de Venise 2019.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Sur Terre, dans un futur proche, l’ingénieur et astronaute de la NASA Roy McBride (Brad Pitt) s'occupe de la maintenance d'une antenne[1],[2] de 20 miles (30 km) de hauteur. Celle-ci est détruite lors d’une surcharge électrique (« the surge » en VO) venue de Neptune, qui cause des ravages également sur Terre.

Ayant échappé à la mort, le major Roy part alors en mission à la recherche de son père, Clifford McBride (Tommy Lee Jones), disparu seize années auparavant, lors d’une mission de recherche de vie extraterrestre visant à établir une base à proximité de Neptune. Cette mission, le « projet LIMA »[3] serait encore actif. Les actes de Clifford et de son équipe sur Neptune pourraient être en rapport avec les surcharges.

De la Terre à Mars, d'où il doit émettre un message audio pour son père, en passant par la Lune, totalement colonisée par les terriens, et jusqu'à Neptune, Roy va dévoiler des secrets qui menacent l'humanité ainsi que la vie sur la Terre[4]. Et illustrer d’une nouvelle manière les relations entre un père et son fils[5].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[8] version québécoise sur Doublage.qc.ca[9]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

En , durant le festival de Cannes, James Gray révèle qu'il sera le réalisateur-scénariste d'un film intitulé Ad Astra[10].

En , durant la promotion de The Lost City of Z, il compare l'intrigue de Ad Astra au roman Au cœur des ténèbres de Joseph Conrad. Il explique par ailleurs que son intention est de faire un film sur le voyage spatial, mais avec une approche très réaliste. Il confirme que le tournage doit débuter en [11].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

En , James Gray confirme la présence de Brad Pitt dans le rôle principal[12]. Deux mois plus tard, c'est au tour de Tommy Lee Jones d'être annoncé dans le rôle du père du personnage de Brad Pitt[13]. En , Ruth Negga, John Finn, Donald Sutherland et Jamie Kennedy rejoignent la distribution[14],[15],[16],[17]. Brad Pitt et Ruth Negga se retrouvent 6 ans plus tard après World War Z sorti en 2013.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute en à Santa Clarita en Californie[18],[19].

Sortie[modifier | modifier le code]

Le film devait initialement sortir aux États-Unis le . La sortie américaine est repoussée une première fois au [20], puis au . Le report de la sortie est principalement lié au rachat de la 20th Century Fox par The Walt Disney Company. Le studio demande ensuite que la fin soit modifiée et retournée[21].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Ad Astra

Score cumulé
SiteNote
Allociné4.4 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Libération5.0 étoiles sur 5[22]
CinéSéries4.0 étoiles sur 5[23]
La Croix4.0 étoiles sur 5[24]


En France, le site Allociné recense une moyenne des critiques presse de 4,4/5[6].

Pour Elisabeth Franck-Dumas de Libération, « Sans se défaire de l'élégance et de la mélancolie qui teintent ses précédents films, James Gray poursuit son exploration des relations familiales dans une quête sidérale sidérante. »[25].

Pour Céline Rouden de La Croix, « James Gray, avec son perfectionnisme visuel, nous offre ainsi une odyssée spatiale somptueuse de beauté et d'étrangeté. À la surcharge d'effets spéciaux, il préfère l'épure et la froideur du vide donnant à son film une atmosphère d'irréalité la plus à même de refléter le paysage intérieur et la solitude de son personnage. »[26].

Pour CinéSéries « Brad Pitt est une fois de plus à l’affiche d’un film ambitieux « Ad Astra ». Cette fois-ci, personne ne lui vole la vedette : son odyssée spatiale est plutôt solitaire, et nous transporte de la Terre aux confins du système solaire … »[27]

Box-office[modifier | modifier le code]

Malgré un démarrage en deuxième position du box-office américain lors de son premier week-end, Ad Astra rencontre un échec commercial, n'engrangeant qu'un peu plus de 50,1 millions $ de recettes en neuf semaines[28], alors que le film a été tourné avec un budget de 87,5 millions de $[29]. Le film totalise 76,9 millions de recettes à l'international, portant le cumul mondial à plus de 127 millions $[28]. En France, le film prend la tête du box-office avec 434 069 entrées[29]. Bien que peinant à se stabiliser, le film atteint le cap du million d'entrées en cinquième semaine[29].

En dépit de ce résultat en demi-teinte, Ad Astra demeure à ce jour le meilleur résultat de James Gray au box-office[30].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sélection[modifier | modifier le code]

Analyse[modifier | modifier le code]

Le titre du film évoque l'expression latine « Ad astra per aspera » (« vers les étoiles, à travers la difficulté ») et fait référence à la NASA[31], étant également le nom du magazine de la National Space Society[32].

Il fait également référence à une forme de voyage initiatique dans un environnement hostile, comme dans le roman Au cœur des ténèbres[33] de Joseph Conrad[32].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://scriptshadow.net/screenplay-review-ad-astra/
  2. http://splashreport.com/exclusive-ad-astra-story-details/
  3. https://arstechnica.com/gaming/2019/06/brad-pitt-heads-into-space-with-mega-daddy-issues-in-first-ad-astra-trailer/
  4. https://www.space.com/ad-astra-brad-pitt-space-movie-trailer.html
  5. http://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/Ad-Astra-sera-un-melange-epique-d-Apocalypse-Now-et-de-2001-LOdyssee-de-lespace-selon-James-Gray
  6. a et b « Ad Astra », sur Allociné (consulté le 2 octobre 2019).
  7. « 76 Mostra internazionale d'arte cinematografica – La biennale di Venezia – Programma » [PDF], sur Mostra de Venise (consulté le 25 août 2019)
  8. « Fiche du doublage français du film », sur RS Doublage, (consulté le 23 octobre 2019) [dernière m-à-j].
  9. « Fiche du doublage québécois du film », consulté le 5 novembre 2019
  10. (en) Brent Lang, « Cannes: James Gray Making Sci-Fi Epic 'Ad Astra' », sur Variety, (consulté le 24 juin 2017).
  11. (en) Adam Chitwood, « James Gray Says His Sci-Fi Movie ‘Ad Astra’ Starts Filming This Summer with Brad Pitt », sur Collider, (consulté le 24 juin 2017).
  12. (en) Adam Chitwood, « James Gray Says His Sci-Fi Movie ‘Ad Astra’ Starts Filming This Summer with Brad Pitt », sur Collider, (consulté le 5 septembre 2017).
  13. (en) Mike Fleming Jr, « Tommy Lee Jones To Star With Brad Pitt In Deep-Space Epic », sur Deadline, (consulté en 24 juin 2017]).
  14. (en) « Ruth Negga Joins Brad Pitt in 'Ad Astra' (Exclusive) », sur The Hollywood Reporter (consulté le 19 octobre 2017).
  15. (en) « Ruth Negga joins Brad Pitt and Lee Jones in sci-fi thriller Ad Astra » (consulté le 19 octobre 2017).
  16. (en) « Donald Sutherland Joins James Gray's 'Ad Astra' (Exclusive) », sur The Hollywood Reporter (consulté le 19 octobre 2017).
  17. (en) « Jamie Kennedy Joins James Gray's 'Ad Astra' (Exclusive) », sur The Hollywood Reporter (consulté le 19 octobre 2017).
  18. (en) « Filming this week in SCV, August 21-27, 2017 », sur Santa Clarita Valley Signal, (consulté le 28 août 2017).
  19. (en) « Now Filming in SCV: Arrested Development, Seal Team, more », sur SCVTV, (consulté le 28 août 2017).
  20. (en) Dave McNary, « Brad Pitt’s Sci-Fi Movie ‘Ad Astra’ to Hit Theaters in January 2019 », sur Variety, (consulté le 7 avril 2018).
  21. « Ad Astra : la fin du film a été imposée à James Gray », sur Allociné, (consulté le 7 octobre 2019)
  22. « «AD ASTRA», DESTINATION FILIALE », liberation.fr
  23. « Ad Astra : vers les étoiles et au-delà », cineseries.com
  24. « « Ad Astra », une somptueuse odyssée intérieure », la-croix.com
  25. Elisabeth Franck-Dumas, « «Ad Astra», destination filiale », sur Libération, (consulté le 2 octobre 2019).
  26. Céline Rouden, « « Ad Astra », une somptueuse odyssée intérieure », sur La Croix, (consulté le 2 octobre 2019).
  27. « Critique de Ad Astra (Film, 2019) », sur CinéSéries, (consulté le 7 novembre 2019)
  28. a b c et d (en) « Ad Astra (2019) », sur Box Office Mojo, IMDb (consulté le 24 novembre 2019)
  29. a b c et d JP-Boxoffice.com ; page du film Ad Astra, consulté le 24 novembre 2019.
  30. « James Gray : Box-office », sur JPBox-Office (consulté le 4 novembre 2019).
  31. https://www.nasa.gov/vision/space/gettingtospace/Shuttle_Soyuz_feature.html
  32. a et b (en) « Ad Astra: The Magazine of the National Space Society », sur National Space Society (consulté le 12 août 2019).
  33. https://observer.com/2017/04/ad-astra-brad-pitt-realistic-space-thriller-film-james-gray-summer/

Liens externes[modifier | modifier le code]