22.11.63 (série télévisée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la série télévisée. Pour le roman de Stephen King, voir 22/11/63.
22.11.63
Description de cette image, également commentée ci-après

John F. Kennedy saluant la foule depuis sa limousine Lincoln Continental, le , peu avant son assassinat.

Titre original 11.22.63
Genre Policier, science-fiction
Production Bad Robot Productions
Warner Bros. Television
Acteurs principaux James Franco
Chris Cooper
Cherry Jones
Sarah Gadon
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Hulu
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 8
Durée 1 x 81 minutes
7 x 42-57 minutes
Diff. originale
Site web http://www.hulu.com/112263

22.11.63 (11.22.63 en version originale) est une mini-série télévisée américaine basée sur le roman du même nom de Stephen King. Constituée d'un pilote de 81 minutes et sept épisodes de 42 à 57 minutes[1], elle est diffusée entre le et le sur la plate-forme de vidéo à la demande Hulu[2] et à partir du sur Super Channel[3] au Canada. La date est celle de l'Assassinat de John Fitzgerald Kennedy à Dallas, et la série raconte les efforts du héros interprété par James Franco qui de nos jours, grâce à un portail temporel, retourne dans les années 1960 pour tenter de l'empêcher.

En Belgique, la série est diffusée depuis le sur BeTV[4], au Québec, dès le sur Prise 2[5] et en France à partir du sur Canal +[6],[7].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Jake Epping est un professeur d'anglais fraîchement divorcé, vivant et enseignant à Lisbon Falls dans le Maine. Il fréquente régulièrement le snack-bar d'Al Templeton. Un soir, ce dernier lui apprend qu'il souffre d'un cancer du poumon. Il lui révèle également que dans son local se trouve un portail temporel menant en 1960. Templeton lui explique qu'il a tenté d'empêcher l'assassinat de John F. Kennedy, mais qu'il a dû y renoncer à cause de la maladie. Al souhaite donc que Jake accomplisse cette mission, qui permettrait de changer l'Histoire et notamment d'éviter la guerre du Viêt Nam et ses conséquences dans les années 1970.

Epping reprend le flambeau, il emprunte le portail temporel qui renvoie toujours à la même date (le 21 octobre 1960), et commence sous le nom de Jake Amberson le parcours qui va le mener au moment fatidique, trois ans plus tard à Dallas. Il utilise un livre de résultats sportifs des mêmes années compilé par Al Templeton pour parier et gagner de belles sommes d'argent. Il devient professeur d'anglais dans le lycée de Jodie, Texas, vit une intense histoire d'amour avec une jeune bibliothécaire, Sadie Dunhill, tout en surveillant les faits et gestes de Lee Harvey Oswald, et doit affronter le passé qui se « défend » de manière violente afin de ne pas être modifié. De multiples aventures et contretemps le mèneront jusqu'au 5e étage du dépôt de livres de la Dealey Plaza le 22 novembre 1963. Parviendra-t-il à stopper Oswald ? Et si tel est le cas, que deviendra Sadie et quelle forme prendra le futur ? C'est l'enjeu final de cette mini-série télévisée.

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

Acteurs récurrents et invités[modifier | modifier le code]

Invités[modifier | modifier le code]

Note : Ici ne se liste que les personnages connus ou importants de la série, ainsi que les acteurs ayant une certaine notoriété.
 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[8]et DSD[9]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Attribution des rôles[modifier | modifier le code]

Les rôles principaux sont attribués à : James Franco[10], Chris Cooper[11], Cherry Jones[11], Sarah Gadon[11], Lucy Fry[11], George MacKay[11], Daniel Webber[11], Leon Rippy[11], T. R. Knight[12], Brooklyn Sudano[12] et Josh Duhamel[13].

Tournage[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Lee Harvey et Marina Oswald lors de leur départ d'URSS.

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Producteurs délégués : Stephen King, Bryan Burk, Bridget Carpenter, Brian Nelson (co), Quinton Peeples (co)
Coproductrice : Kathy Lingg

Épisodes[modifier | modifier le code]

1. Le Terrier du lapin (The Rabbit Hole) ou De l'autre côté du comptoir (Titre dans le générique sur Canal+)

Part 1 :

Jake Epping est professeur d’anglais au lycée de Lisbon, dans le Maine, et écrivain en panne d’inspiration. Il assiste au récit poignant de son étudiant, Harry, qui raconte la soirée de Halloween de 1960 où son père a tué sa famille. Al Templeton, un très bon ami de Jake, tient un Diner (snack-bar) dans lequel Jake se rend souvent. Ce Diner abrite un placard dissimulant un portail temporel. Une sorte de tunnel ayant le pouvoir de propulser quiconque y entrerait en 1960. Al, atteint d’un cancer, révèle l’existence de ce placard à Jake et lui demande de terminer la mission qu’il avait entreprit : retourner dans le passé afin d’empêcher l’assassinat de John F. Kennedy et par effet papillon la succession d‘évènements liés à sa mort.

Jake refuse avant de finalement accepter la mission. Il se retrouve propulsé dans le passé, le 21 octobre 1960. Il a 3 ans pour mener l'enquête et empêcher le tragique événement d'avoir lieu.

Part 2 :

Suivant à la lettre les recommandations d’Al, Jake (sous le nom de George Amberson) s’installe dans un motel puis dans une petite pension. Il gagne de l’argent grâce aux paris sportifs dont il connait les résultats en se servant d'un livre de compilation que lui a donné Al. Jake tente d’appeler son père dans une cabine téléphonique mais la ligne est brouillée puis la cabine se fait détruire par une voiture. Ceci rappelle à Jake que le passé n’a pas envie qu’on le change et qu’il sera difficile d’agir pour changer le futur.

Jake commence ses investigations et se met à rechercher George de Mohrenschildt, manipulateur supposé de Lee Harvey Oswald, à qui il aurait confié la mission d’assassiner le président. Attablé dans un restaurant, Jake surprend une conversation entre George et des membres de la CIA

2. Halloween-ville (The Kill Floor)

Se sentant impuissant dans sa mission principale, Jake part en direction de Holden – Kentucky. Il s’installe chez les Price, un couple de baptistes. Il souhaite tester ses capacités à modifier le passé en empêchant le massacre chez les Dunning, la famille de Harry, l’étudiant dont l’histoire l’avait touchée dans le présent. Le soir de Halloween, Frank Dunning, le père de Harry, fait acte de violence sur sa femme. Jake entre dans la maison et tire une balle sur Franck avant de l’étrangler. L’événement tragique qui aurait dû avoir lieu a ainsi été évité grâce à Jake. Bill Turcotte, un barmann de Holden, retrouve un morceau de journal appartenant à Jake, sur lequel il est écrit : « Kennedy slain on Dallas Street ». Jake est obligé d’avouer à Bill qu’il vient du futur.

3. Les Domaines hantés (Other Voices, Others Rooms)

Après avoir menacé Jake, Bill Turcotte se ravise et souhaite maintenant l’aider à mener à bien sa mission. Jake accepte. Jake se fait employer comme professeur dans la petite ville de Jodie, à proximité de Dallas. Il tombe amoureux de Sadie Dunhill, la bibliothécaire du lycée. Jake et Bill louent un appartement juste en face de celui où loge Oswald afin de pouvoir l’espionner. Les 2 hommes ont placé des micros dans l’appartement d’Oswald et enregistrent toutes ses conversations. George de Mohrenschildt, en liaison avec la CIA, se rapproche d’Oswald et l’invite à un meeting du général Walker.

Jake et Bill rencontrent par hasard Jack Ruby, propriétaire d’une boite de nuit à Dallas.

4. Le Poids du secret (The Eyes of Texas)

Oswald s’entraine à assembler son arme le plus vite possible. Le fameux cliché de l’homme avec son arme à la main est pris. Jake et Bill poursuivent les investigations. Ils ont suivi une discussion durant laquelle George de Mohrenschildt demande explicitement à Lee Oswald d’assassiner le général Walker. Miss Mini, adjointe au lycée dans lequel travaille Jake, découvrir la véritable identité de Jake mais promet de ne rien dire. Jake déclare son amour à Sadie. Elle lui raconte alors l’histoire qu’elle a vécu avec son ex-mari, Johnny Clayton, un homme abusif et violent, qui refuse de signer le divorce. Johnny piste Jake et Sadie en cachette. Des photos compromettantes du couple apparaissent.

5. Le Cœur révélateur (The Truth)

Le 4 aout 1963, Oswald a pour mission de tuer le général Walker à son domicile.

Jake reçoit un appel de Johnny qui détient Sadie en otage. Il s’empresse de la rejoindre. Il demande à Bill de s’occuper tout seul d’Oswald. Sur les lieux de l’action, Bill a une hallucination, il croit voir sa sœur (qui est décédée) et par conséquent, il manque le tir sur le général Walker. Si Oswald auteur présumé du tir, Bill et Jake n’en auront jamais la certitude.

Jake parvient à sauver Sadie des mains de son mari. Après un affrontement, Jake et Sadie tuent Johnny. Sadie amochée au visage des suites des coups qu’elle a reçu est emmenée à l’hôpital. Jake lui révèle qu’il vient du futur. Bill annonce à Jake qu’il a échoué dans sa mission.

6. Visions du futur (Happy Birthday, Lee Harvey Oswald)

Oswald est embauché au dépôt des manuels scolaires situé sur Dealey Plaza, futur lieu du drame.

Bill commence à en avoir marre, il ne supporte plus que Jake passe tout son temps avec Sadie pendant que lui travaille sur leur mission. Il envoie promener Jake, sa mission et JFK. Il se rend seul à la fête d’anniversaire d’Oswald. Jake va le chercher et essaye de le ramener à la raison, mais Bill, ivre, le menace de tout dévoiler à Oswald. Les évènements tournent mal, Bill renverse une lampe sur lequel était placé un micro. Oswlad découvre qu’il était sur écoute et suspecte le FBI, ce qui soulage grandement Jake qui n’est donc pas démasqué.

Jake fait incarcérer Bill dans un hôpital psychiatrique.

Jake surprend George dans sa voiture et le fait parler sous la torture. Mais l’homme dit n’être au courant de rien concernant Kennedy. Jake demande Sadie en mariage et s’apprête à se rendre chez Oswald pour le tuer. Il est désormais certain que l’homme agit seul. Sur sa route, il se fait tabasser par des bookmakers qui ont compris son petit manège sur les paris sportifs. Sur son lit d’hôpital, atteint d’un traumatisme crânien et d'amnésie, il ne se souvient plus de sa mission et ne reconnait plus Sadie.

7. La Course contre la montre (Soldier Boy)

Jake sort de l’hôpital 17 jours avant la date de l’assassinat de JFK. Il souffre d’amnésie et ne se souvient pas de grand-chose. Avec Sadie, ils vont chercher Bill, le seul capable de lui rappeler les détails de leur mission. Mais Bill ayant subi une thérapie choc ne veut plus entendre parler de ça, il se suicide en se jetant par la fenêtre. Sadie est désormais la seule sur qui Jake peut compter. Il se souvient subitement qu’il a vécu sur Madison Street, où il va faire du porte à porte. Il tombe sur Oswald, mais Jake ne le reconnait pas. Oswald invite Sadie et Jake à entrer chez lui, c’est alors que Jake commence à retrouver la mémoire en voyant cette lampe sur laquelle Bill et lui avaient placé des micros. Jake parvient à se souvenir qu’il doit empêcher Oswald d’assassiner JFK.

Oswald sollicite une entrevue avec l'agent du FBI Hosty qui est chargé de le surveiller, ne réussissant pas à lui parler il lui laisse une lettre.

Le matin du jour où le cortège de JFK doit passer sur Dealey Plaza, Oswald monte au dernier étage du dépôt des manuels scolaires pour préparer son attaque. Jake et Sadie engagent une course contre la montre pour empêcher Lee Harvey Oswald de commettre le crime.

8. L'Effet papillon (The Day in Question)

22 novembre 1963, le jour fatidique. Jake et Sadie parviennent à se rendre au 5e étage du dépôt des manuels scolaires malgré les obstacles que la passé a déposé sur leur chemin. Posté à la fenêtre, Oswald a réussi à tirer la première balle en direction du cortège présidentiel (celle qui historiquement n'a pas atteint sa cible) mais Jake réussit ensuite à le stopper. Une bagarre éclate, Jake maitrise Oswald et le tue avec son fusil mais Sadie a entre temps été mortellement touchée par une balle.

Interrogé par le FBI puis relâché, Jake reçoit les honneurs et remerciements de JFK et son épouse Jackie par téléphone. Bien qu’ayant réussi à empêcher l’assassinat de JFK, Jake est terriblement affecté par la mort de Sadie, et décide de tout recommencer. Il retourne en 2016 pour voir les répercussions de son acte sur l'époque actuelle, et découvre un monde dévasté par la guerre et plongé dans la misère.

Il va voir Harry Dunning qui lui apprend qu'après les deuix mandats présidentiels de JFK, George Wallace a été élu président (point de divergence historique). La guerre a éclaté et, bien que Kennedy ait fondé une série de camps de réfugiés, le monde est dans une grande souffrance.

Jake décide de retourner en octobre 1960, réinitialisant ainsi les évènements. Il revoit immédiatement Sadie, lui parle, mais décide finalement de ne pas aller plus loin afin de la sauver. En effet, il comprend que s’il continue à interférer avec le passé, il va être pris dans une boucle éternelle et Sadie mourra à chaque fois. Jake revient en 2016, sans rien faire, laissant ainsi libre cours à l’histoire. JFK sera tué mais Sadie vivra.

L’histoire se termine dans le présent, Jake se rend à un soirée consacrée à Sadie Dunhill, âgée de 80 ans, qui est récompensée pour sa réussite professionnelle. Sadie, n’ayant jamais connu Jake, lui accorde une danse.  

Accueil[modifier | modifier le code]

Audiences[modifier | modifier le code]

L'audience de la série est assez difficile à exprimer, la série étant diffusée sur le service vidéo à la demande Hulu.

Réception critique[modifier | modifier le code]

La mini-série recueille 80 % de critiques positives, avec une note moyenne de 7,210 sur la base de 46 critiques collectées, sur le site Rotten Tomatoes[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) [vidéo] 11.22.63 on Hulu Teaser Trailer (Official) sur YouTube
  2. (en) « Hulu Original 11.22.63 Premieres Presidents Day 2016 », sur The Futon Critic.com, (consulté le 29 décembre 2015).
  3. (en) « Canada’s Super Channel Picks Up Stephen King 11.22.63 Event Series », sur WorldScreen.com, (consulté le 13 janvier 2016).
  4. « 11/22/63 », sur Betv.be (consulté le 20 septembre 2016).
  5. « Pas que du vieux sur Prise 2 », sur Lapresse.ca, (consulté le 13 septembre 2016).
  6. (fr) « 11/22/63, la série avec James Franco bientôt sur Canal+ », sur Programme.tv, (consulté le 15 janvier 2017)
  7. (fr) « 22.11.63 avec James Franco à partir du 19 janvier sur CANAL+ », sur CanalPlus.fr, (consulté le 15 janvier 2017)
  8. « Fiche du doublage français de la série », sur RS Doublage, (consulté le 7 septembre 2016) [m-à-j].
  9. http://dsd-doublage.com/S%E9ries/22.11.63.html
  10. (en) Jamie Lovett, « James Franco to Star in Stephen King's 11/22/63 On Hulu », sur comicbook.com, (consulté le 28 décembre 2015)
  11. a, b, c, d, e, f et g (en) Erik Pedersen, « Chris Cooper and Others Join Hulu’s 11/22/63 Cast; Director Set », sur Deadline.com, (consulté le 28 décembre 2015)
  12. a et b (en) « 11.22.63 - Rotten Tomatoes », sur Rotten Tomatoes.com (consulté le 28 décembre 2015)
  13. (en) Lesley Goldberg, « Josh Duhamel Boards Hulu's 11/22/63 », sur The Hollywood Reporter.com, (consulté le 28 décembre 2015)
  14. (en) « 11.22.63 » sur Rotten Tomatoes, consulté le 18 mai 2016.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]