La Créature du cimetière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La Créature du cimetière
Titre original Graveyard Shift
Réalisation Ralph S. Singleton
Scénario John Esposito
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Horreur
Durée 89 minutes
Sortie 1990

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Créature du cimetière ou Rats en sortie DVD (Graveyard Shift) est un film américain réalisé par Ralph S. Singleton, sorti en 1990. C'est l'adaptation de la nouvelle Poste de nuit de Stephen King.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans la petite ville de Gate Falls, près de Castle Rock, le propriétaire d'une vieille usine de textile située à côté du cimetière décide d'engager quelques ouvriers pour nettoyer le sous-sol, encombré d'un bric-à-brac et envahi par les rats. Mais l'un des travailleurs, effrayé par quelque chose, trébuche et périt broyé dans une machine. John Hall, nouveau venu dans la ville, est engagé pour remplacer le défunt. Il travaille avec l'équipe de nuit et fait la connaissance d'un singulier dératiseur, Tucker Cleveland, vétéran de la guerre du Viêt Nam.

Bientôt, un autre ouvrier est tué dans le sous-sol, après quoi Warwick, le contremaître sadique, crée une unité armée de lances à incendie pour dégager le sous-sol. Les travaux commencent le 4 juillet. En plus du nettoyage proprement dit des locaux, Warwick attend des ouvriers qu'il le débarrasse des rats. Il confie cette tâche à Tucker, mais celui-ci est tué. Hall trouve une trappe dans le sous-sol, où il pense que les rats se reproduisent. Les ouvriers et Warwick s'y rendent et trouvent une autre salle remplie de vieux équipements. Un des travailleurs y trouve un avant-bras humain. De peur, il tente de descendre l'escalier pourri qui s'effondre sous lui, et il est attaqué par un énorme monstre mutant, croisement entre un rat et une chauve-souris.

Les ouvriers sont alors divisés en deux groupes, chacun essayant de s'en sortir seul. Cependant, en errant dans ce labyrinthe, deux autres travailleurs sont tués, après quoi les survivants se rencontrent dans une immense grotte souterraine, dont le sol est parsemé de squelettes humains. Au lieu de coopérer avec eux, Warwick attaque Hall et sa petite amie, Jane Wisconsky, et la blesse mortellement. Après cela, Warwick tente d'attaquer le monstre mutant mais se fait dévorer. Hall parvient à grimper jusqu'au niveau supérieur de l'usine, mais le monstre le poursuit. Il est sauvé lorsque la queue du monstre s'empêtre dans le mécanisme de la machine de traitement du coton, que Hall déclenche pour le broyer.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Stephen King vend les droits d'adaptation de sa nouvelle Poste de nuit à William Dunn, qui cherche à lancer l'industrie du cinéma dans l'État du Maine, pour 2 500 $[2]. Pour que cette nouvelle d'une quinzaine de pages se transforme en long-métrage, le scénariste John Esposito ajoute des personnages, tels que le dératiseur excentrique et une jeune femme nouant une relation avec le personnage principal[3]. Le tournage se déroule durant l'été 1990 dans les environs de Bangor, particulièrement à l'usine de textile d'Harmony datant de 1821, et dure sept semaines[4]. Le nom de l'usine de textile, Bachman Mills, est un clin d'œil, Richard Bachman étant le pseudonyme utilisé par Stephen King pour plusieurs de ses romans.

Accueil[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Le film a connu un succès commercial très modéré, rapportant environ 11 580 000 $ au box-office en Amérique du Nord[5] pour un budget de 10 500 000 $. En France, il a réalisé 46 430 entrées[1].

Critique[modifier | modifier le code]

Il a reçu un accueil critique très défavorable, recueillant 13 % de critiques positives, avec une note moyenne de 3,8/10 et sur la base de 8 critiques collectées, sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes[6].

Bande originale[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b La Créature du cimetière sur JP's Box-Office.
  2. Von Doviak 2014, p. 125-126
  3. Von Doviak 2014, p. 126
  4. Von Doviak 2014, p. 126-127
  5. (en) Graveyard Shift sur Box Office Mojo.
  6. (en) Graveyard Shift sur Rotten Tomatoes.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]