Valerio Zurlini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Valerio Zurlini

Naissance 19 mars 1926
Bologne
Drapeau de l'Italie Italie
Nationalité Drapeau de l'Italie Italienne
Décès 28 octobre 1982 (à 56 ans)
Vérone
Drapeau de l'Italie Italie
Profession Réalisateur, scénariste
Films notables La Fille à la valise
Journal intime
Le Désert des Tartares

Valerio Zurlini (né le 19 mars 1926 à Bologne - mort le 28 octobre 1982 à Vérone) est un cinéaste italien, à la fois scénariste et metteur en scène.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études en droit et histoire de l'art, il s’oriente vers le cinéma et tourne de 1948 à 1955 une quinzaine de courts métrages documentaires. Il réalise son premier long métrage, Les Jeunes Filles de San Frediano en 1955, une comédie dramatique adaptée du roman de Vasco Pratolini.

En 1957, il écrit le scénario de Guendalina, que tournera Alberto Lattuada.

Viennent ensuite, en 1959, Été violent, puis en 1960 La Fille à la valise, avec Claudia Cardinale et Jacques Perrin, qui obtient un succès critique et public.

En 1962, il tourne Journal intime avec Marcello Mastroianni et Jacques Perrin, également inspiré d'un roman de Vasco Pratolini Cronaca familiare, pour lequel il obtient le Lion d'or à Venise.

Dans ces trois films, Valerio Zurlini peint avec sensibilité l'effusion amoureuse et le désespoir existentiel d'êtres conscients des difficultés (d'ordre sociologique, politique ou historique) dans lesquelles ils évoluent. La grande force de Zurlini est de communiquer aux paysages et à l'espace-image le malaise intérieur des protagonistes (les "paysages-états d'âme" que suggère le critique Jean A. Gili). Le regard porté sur le contexte socio-politique s'effectue, de façon remarquable, sans que soit simplifiée voire gommée l'analyse des souffrances intérieures des personnages.

C'est, en particulier, le cas du film Été violent, avec Jean-Louis Trintignant, Eleonora Rossi Drago et Enrico Maria Salerno, qui, rappelle, en maints endroits, l'émouvant Le Jardin des Finzi-Contini que Zurlini, en froid avec les producteurs, ne réalisa pas, et qui fut, en définitive, l'œuvre du grand Vittorio De Sica.

Il met ensuite en scène des films moins aboutis comme Des femmes pour l'armée en 1965 ou Black Jésus, assis à sa droite en 1968, avant de retrouver le succès en 1972 avec Le Professeur (Prima notte di quiete) avec Alain Delon, Sonia Petrovna et Léa Massari.

L'œuvre la plus forte de Valerio Zurlini est peut-être la fidèle adaptation écrite par André-Georges Brunelin en 1976 du roman de Dino Buzzati Le Désert des Tartares avec des décors remarquables du vieux fort du temps des Croisés et une distribution internationale prestigieuse qui affiche Vittorio Gassman, Giuliano Gemma, Philippe Noiret, Jacques Perrin, Laurent Terzieff, Fernando Rey, Jean-Louis Trintignant, Max von Sydow, Helmut Griem, Francisco Rabal et pour la musique Ennio Morricone.

Valerio Zurlini meurt en 1982.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]