Mike Hodges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hodges.

Mike Hodges

Naissance 29 juillet 1932 (82 ans)
Drapeau du Royaume-Uni Bristol, (Royaume-Uni)
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Profession Réalisateur
Films notables La Loi du milieu
Seule la mort peut m'arrêter

Mike Hodges est un producteur, réalisateur et scénariste britannique, né le 29 juillet 1932 à Bristol (Royaume-Uni).

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

Comme beaucoup de cinéastes anglais, Mike Hodges a commencé à la télévision, avant de s'imposer grâce à un polar très noir interprété par Michael Caine, La Loi du milieu (1971). C'est d'ailleurs le comédien, qui ayant acheté les droits du roman (Jack’s Return Home ) de Ted Lewis avec un autre producteur, Michael Klinger, avait sollicité Mike Hodges pour en faire l'adaptation et le réaliser. C'est à nouveau Michael Caine qui produira le second film de Mike Hodges, Pulp, hommage au cinéma bis que le cinéaste appréciait..

C'est au sortir de son service militaire que le cinéaste trouve un petit boulot à la télévision. Expérience capitale, car il aura l’occasion de travailler avec toutes sortes de studios, la BBC notamment, et aussi des studios de cinéma : il observe, fait des rencontres, se constitue un petit carnet d'adresses, et comme il a du temps entre deux émissions, commence à écrire. Au fil du temps, il réalisera des documentaires (enquête d'actualités, portraits d'artistes), qui seront : « le tremplin vers la réalisation de téléfilms – Suspect (1969) et Rumour (1970) – qui eux-mêmes serviront de tremplin à la réalisation de mon premier film, La Loi du Milieu»[1].

Après ses deux premiers long métrage, il part pour Hollywood, tourner une adaptation d'un roman de Michael Crichton, le film de science fiction The Terminal Man. Son projet suivant est produit par la Fox, Damien, la malédiction II, (Damien : Omen II, 1978). Mais, bien qu'ayant collaboré au script, un conflit avec le studio le conduit à quitter le tournage. Le film sera terminé par Don Taylor.

En 1980, c'est le producteur Dino De Laurentiis qui vint le chercher pour adapter le comics, Flash Gordon. Durant les années 1980, il alternera des projets pour la télévision et pour le cinéma. En 1998, il tourne Croupier avec Clive Owen qu’il retrouvera pour son film suivant – et actuel dernier long métrage - : Seule la mort peut m’arrêter.

Hommage[modifier | modifier le code]

Hommage rendu au cinéaste :

Filmographie[modifier | modifier le code]

comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Vidéo[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

comme scénariste[modifier | modifier le code]

comme producteur[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Quand tout se fait la malle (Watching the Wheels Come Off), Rivages/ Noir, 2009.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. extrait d'une interview pour le site intervistamag
  2. http://www.filmfestamiens.org/?-Mike-Hodges-&lang=fr

Lien externe[modifier | modifier le code]