Alf Sjöberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alf Sjöberg

Description de l'image  Alf Sjöberg.jpg.
Nom de naissance Sven Erik Alf Sjöberg
Naissance 21 juin 1903
Stockholm
Nationalité Drapeau de la Suède Suédoise
Décès 16 avril 1980 (à 76 ans)
Stockholm
Profession réalisateur et scénariste

Alf Sjöberg, Sven Erik Alf Sjöberg de son nom complet, est un réalisateur et scénariste suédois, né le 21 juin 1903 à Stockholm, ville où il est mort le 16 avril 1980.

Biographie[modifier | modifier le code]

Entre 1923 et 1925, Alf Sjöberg étudie l'art dramatique, en même temps que Greta Garbo, à l'école du Théâtre dramatique royal (Kungliga Dramatiska Teatern en suédois, abrégé Dramaten) de Stockholm. Passionné par le théâtre, il s'impose très rapidement comme comédien puis comme metteur en scène. Dès 1930, à l'âge de 27 ans, il est nommé directeur du Dramaten qu'il servira, avec talent et compétence, jusqu'à ses derniers jours. Il débute au cinéma en 1929 avec un film surprenant, Le Plus Fort (Den Starkaste) qui rappelle beaucoup Robert Flaherty et qui est consacré aux chasseurs de phoques dans l'océan Arctique. Mais, il ne parvient pas ensuite à imposer ses projets, manifestant un désaccord fondamental avec les orientations du cinéma suédois qu'il accuse d'être marqué par la frivolité.

Il ne reprend la caméra qu'en 1939 et participe à la renaissance du cinéma national au cours des années 1940. Sa vision expressionniste culmine dans Tourments , réalisé à partir d'un scénario du jeune Ingmar Bergman[1]. Plus tard, il reçoit l'équivalent de la Palme d'or (à l'époque, le Grand prix) du Festival de Cannes à deux reprises, en 1946 pour Iris et le cœur du lieutenant (Iris och löjtnantshjärta), et en 1951 pour Mademoiselle Julie (Fröken Julie).

Alf Sjöberg meurt en 1980 dans un accident de voiture, alors qu'il se rendait au théâtre.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Peter Cowie, Le Cinéma des pays nordiques, Éditions du Centre Georges-Pompidou, Paris, 1990 (ISBN 2858505411 et 9782858505418)

Liens externes[modifier | modifier le code]