Flash Gordon (film, 1980)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le film de Mike Hodges. Pour le film de Frederick Stephani et Ray Taylor, voir Flash Gordon.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Flash Gordon (homonymie).

Flash Gordon

Titre original Flash Gordon
Réalisation Mike Hodges
Scénario Lorenzo Semple Jr.
d'après l'œuvre de
Alex Raymond
adaptée par
Michael Allin
Acteurs principaux
Sociétés de production Dino De Laurentiis Company[1]
Starling Films
20th Century Fox
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Science-fiction
Sortie 1980
Durée 111 min

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Flash Gordon est un film de science-fiction américano-britannique de Mike Hodges sorti aux États-Unis en 1980. Il s'inspire du comic du même nom (publié en France sous le titre Guy l'éclair), créé par Alex Raymond en 1934.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La journaliste Dale Arden et « Flash » Gordon, jeune star de football américain des Jets de New York, sont propulsés accidentellement dans un monde extra-terrestre avec le Dr Hans Zarkov. Ils y rencontrent un tyran intergalactique, l'empereur Ming de Mongo, qui souhaite faire de Dale sa nouvelle concubine. « Flash » tente de s'y opposer mais Ming le fait arrêter par ses sbires et ordonne son exécution. Quant au Dr Zarkov, il est confié à Klytus, l'âme damnée de l'empereur, qui est chargé de lui faire subir un lavage de cerveau pour le forcer à les servir.

« Flash » est finalement sauvé par la fille de Ming, la princesse Aura, qui elle non plus n'est pas insensible aux charmes des Terriens. « Flash » réussit toutefois à la convaincre qu'il est amoureux de Dale, aussi la princesse décide de le confier à la garde de son amant, le prince Barin. Jaloux, le prince tente d'éliminer « Flash » qui réussit à s'échapper. Alors qu'il le poursuit, les deux hommes se retrouvent cernés par les hommes-oiseaux de son rival, le prince Vultan. Ceux-ci les emmènent captifs dans leur repaire, où « Flash » retrouve Dale et le Dr Zarkov qui eux aussi sont parvenus à fuir le palais de l'empereur.

Mais Ming fait soudain son apparition et c'est la débandade. L'incident va permettre aux protagonistes de comprendre la nécessité de s'allier pour mettre un terme au règne du tyran…

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le tournage débuta en Angleterre le 6 août 1979. Il se déroula sur six mois dans les studios de Shepperton et à Brookland dans le Surrey.
  • Le costume de l'empereur Ming pesant plus de 30 kg, Max von Sydow ne pouvait le porter que le temps de faire une prise.
  • Flash Gordon fait partie intégrante de l'histoire du film Ted (2012).

Bande originale du film[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Flash Gordon (album).

Le film bénéficiant d'un important budget, la bande originale fut composée et interprétée par le groupe de rock Queen.

  1. Flash's Theme - 3.31
  2. In The Space Capsule (The Love Theme) - 2.43
  3. Ming's Theme (In The Court Of Ming The Merciless) - 2.41
  4. The Ring (Hypnotic Seduction Of Dale) - 0.57
  5. Football Fight - 1.28
  6. In The Death Cell (Love Theme Reprise) - 2.25
  7. Execution Of Flash - 1.06
  8. The Kiss (Aura Resurrects Flash) - 1.45
  9. Arboria (Planet Of The Tree Men) - 1.42
  10. Escape From The Swamp - 1.43
  11. Flash To The Rescue - 2.44
  12. Vultan's Theme (Attack Of The Hawk Men) - 1.13
  13. Battle Theme - 2.18
  14. The Wedding March - 0.56
  15. Marriage Of Dale And Ming (And Flash Approaching) - 2.04
  16. Crash Dive On Mingo City - 1.00
  17. Flash's Theme Reprise (Victory Celebrations) - 1.24
  18. The Hero - 3.31

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Non crédité
  2. Producteur exécutif
  3. Comme Starling Productions Ltd.
  4. Orchestral score
  5. Bande originale du film
  6. Comme Jayne Royle