Louis Chiron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chiron.

Louis Chiron

Louis Chiron, 1927

Louis Chiron, 1927

Surnom Le vieux renard
Date de naissance
Lieu de naissance Monaco
Date de décès (à 79 ans)
Lieu de décès Monaco
Nationalité Drapeau : Monaco Monégasque
Qualité Pilote automobile
Équipe Maserati
Enrico Platé
Écurie Louis Rosier
Scuderia Lancia
Nombre de courses 19 (15 départs)
Pole positions 0
Podiums 1
Victoires 0
Champion du monde 0
Louis Chiron en 1932 au Grand Prix de Nîmes sur Bugatti T51

Louis Alexandre Chiron (né le à Monaco - mort le à Monaco) était un pilote automobile monégasque.

Aux côtés de Tazio Nuvolari, Achille Varzi, Rudolf Caracciola ou Bernd Rosemeyer, Louis Chiron fut l'un des plus glorieux pilotes d'avant-guerre. Surnommé le « Vieux Renard », il savait être présent au bon moment pour engranger, une à une, les victoires et ce, pendant plus de trente ans. Louis Chiron fut par ailleurs célèbre pour son élégance, liée notamment à son fameux foulard à pois.

Chauffeur du Maréchal Foch[modifier | modifier le code]

De nationalité franco-monégasque, il sert dans l'artillerie durant la Première Guerre mondiale. À la fin des hostilités, il parvient à devenir chauffeur personnel des maréchaux Ferdinand Foch et Philippe Pétain, s'aguerrissant ainsi au maniement d'une automobile.

Fer de lance des Bugatti[modifier | modifier le code]

Engagé dans des courses de côte dès 1923, il débute sur circuit en 1926 sur Bugatti, encouragé par Albert Hofmann, propriétaire d'une entreprise pharmaceutique. Repéré l'année suivante, par Ettore Bugatti, il rejoint son équipe en tant que pilote de réserve. En 1926 et 1928 il remporte la Course de côte Nice - La Turbie, sur Bugatti 1.5 puis 2,0 L. Dès 1928, le Monégasque devient le chef de file de la marque, en décrochant la victoire aux Grands Prix d'Espagne et d'Italie puis, l'année suivante, d'Allemagne et d'Italie. Parallèlement, Louis Chiron est, cette année-là, l'un des organisateurs du premier Grand Prix de Monaco, et il participe aux 500 miles d'Indianapolis 1929.

La montée en puissance des Italiens Alfa Romeo et Maserati au début de la décennie suivante ne l'empêche pas d'ajouter les Grands Prix d'Europe 1930, de Monaco 1931, de France (avec Achille Varzi en 1931) ou de Tchécoslovaquie (1931 et 1932) à son escarcelle.

Au volant des P3[modifier | modifier le code]

Après une saison 1932 dominée par les Alfa Romeo P3, Louis Chiron quitte Bugatti pour former avec son ami Rudolf Caracciola la Scuderia CC (comme Chiron et Caracciola). Achetant deux Alfa Romeo, le Monégasque et l'Allemand s'attendent à une année pleine de succès. Caracciola est toutefois victime d'un terrible accident dès le Grand Prix de Monaco et, se retrouvant seul, Chiron dissout l'équipe à la mi-saison pour rejoindre les Alfa Romeo de la Scuderia Ferrari, emportant par la même occasion une troisième victoire consécutive en Tchécoslovaquie.

La compétition automobile prend un nouveau tournant en 1934 avec l'engagement des Allemands Mercedes et Auto Union. En coureur d'expérience, le monégasque parvient cependant à signer l'une des plus retentissantes victoires du sport automobile lors du Grand Prix de France 1934 après avoir terrassé l'ensemble des Flèches d'Argent.

Expérience mitigée chez Mercedes[modifier | modifier le code]

Les voitures italiennes étant de plus en plus surclassées par les Allemands, Chiron accepte de rejoindre Mercedes pour 1936, encouragé par son ami Caracciola. L'expérience se résume à une suite d'accidents et d'incidents mécaniques et s'acheve par un terrible accident au Grand Prix d'Allemagne ; s'en sortant sans trop de blessures, le Monégasque préfère mettre un terme à sa carrière.

L'inusable « Renard »[modifier | modifier le code]

Chiron fait une brève réapparition en 1937 dans la catégorie des voitures de sport, remportant le Grand Prix de France disputé alors avec ce type de voitures afin d'éviter la domination des voitures germaniques sur Talbot et disputant les 24 Heures du Mans 1938 sur une Delahaye de l'Écurie Bleue.

À la surprise générale, Louis décide de reprendre le chemin des circuits après la guerre. De 1946 à 1949, il mène ainsi les Talbot-Lago de l'Ecurie France, remportant les Grands Prix de France 1947 et 1949.

Alors que le premier Championnat du monde de Formule 1 se tient en 1950, le "Vieux Renard" prouve qu'il peut toujours être rapide en finissant troisième du Grand Prix de Monaco pour l'écurie Maserati. Le vétéran des circuits poursuit en 1951 sur la Talbot-Lago de Louis Rosier avant de connaître un grave accident à Silverstone en 1952.

De retour l'année suivante, il remporte le rallye Monte-Carlo 1954 et apparaît épisodiquement sur les Grands Prix de Formule 1, essentiellement à Monaco notamment sur Lancia D50. En finissant sixième de cette course en 1956, il demeure le plus vieux pilote à avoir pris le départ d'un Grand Prix du championnat du monde (56 ans). Il est toujours le seul pilote à avoir remporté à la fois le Grands Prix de Formule 1 de Monaco et rallye Monte-Carlo.

La fin de carrière de Louis Chiron s'effectue cependant essentiellement au volant de voitures de sport (O.S.C.A.) et, après avoir manqué les qualifications des Grand Prix de Monaco 1956 et 1958, il arrête définitivement la compétition.

À la demande du Prince Rainier, Louis Chiron occupe les fonctions de commissaire général du Grand Prix de Monaco et du rallye Monte-Carlo jusqu'en 1979.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Points inscrits Classement
1950 Maserati Maserati 4CLT-48 Maserati 4CLT L4C Pirelli 5 4 9e
1951 Enrico Platé
Écurie Rosier
Maserati 4CLT-48
Talbot Lago T26C
Maserati 4CLT L4C
Talbot 23CV L6
Pirelli
Dunlop
7 0 Nc
1953 Chiron O.S.C.A. 20 O.S.C.A. 2000 L6 Pirelli 2 0 Nc
1955 Scuderia Lancia Lancia D50 Lancia DS50 V8 Pirelli 1 0 Nc
1956 Scuderia Centro Sud Maserati 250F Maserati 250F1 L6 Pirelli 0 0 Nc
1958 André Testut Maserati 250F Maserati 250F1 L6 Pirelli 0 0 Nc

Podiums d’avant guerre[modifier | modifier le code]

Catégorie Date Épreuve Écurie Auto Class.
Réglt A-G 1/8/1926 2e Grand Prix du Comminges Automobiles Ettore Bugatti Bugatti T35 1
Réglt A-G 27/3/1927 3e Grand Prix de Provence Automobiles Ettore Bugatti Bugatti T35B 1
Réglt A-G 2/7/1927 Course de Formula Libre de l'ACF Automobiles Ettore Bugatti Bugatti T35B 2
Réglt A-G 1/4/1928 1er Circuit de la Riviera Automobiles Ettore Bugatti Bugatti T35C 1
Réglt A-G 9/4/1928 1er Grand Prix d'Antibes Automobiles Ettore Bugatti Bugatti T35B 1
Réglt A-G 10/6/1928 4e Gran Premio Reale di Roma Automobiles Ettore Bugatti Bugatti T35C 1
Réglt A-G 5/7/1928 4e Grand Prix de la Marne Automobiles Ettore Bugatti Bugatti T35B 1
Réglt A-G 25/7/1928 5e Gran Premio de San Sebastián Automobiles Ettore Bugatti Bugatti T35C 1
Réglt A-G 9/9/1928 8e Gran Premio d'Italia Automobiles Ettore Bugatti Bugatti T37A 1
Réglt A-G 14/7/1929 4e Grosser Preis von Deutschland Automobiles Ettore Bugatti Bugatti T35C 1
Réglt A-G 25/7/1929 6e Gran Premio de España Automobiles Ettore Bugatti Bugatti T35B 1
Réglt A-G 6/4/1930 2e Grand Prix de Monaco Automobiles Ettore Bugatti Bugatti T35C 2
Réglt A-G 4/5/1930 21e Targa Florio Automobiles Ettore Bugatti Bugatti T35B 2
Réglt A-G 25/5/1930 6e Gran Premio Reale di Roma Privé Bugatti T35C 2
Réglt A-G 15/6/1930 2e Grand Prix de Lyon Automobiles Ettore Bugatti Bugatti T35C 1
Réglt A-G 20/7/1930 2e Grand Prix de Belgique Automobiles Ettore Bugatti Bugatti T35C 1
Réglt A-G 19/4/1931 3e Grand Prix de Monaco Automobiles Ettore Bugatti Bugatti T51 1
Réglt A-G 21/6/1931 25e Grand Prix de l'ACF Automobiles Ettore Bugatti Bugatti T51 1
Réglt A-G 19/7/1931 5e Grosser Preis von Deutschland Automobiles Ettore Bugatti Bugatti T51 2
Réglt A-G 2/8/1931 5e Coppa Ciano Automobiles Ettore Bugatti Bugatti T51 2
Réglt A-G 16/8/1931 7e Coppa Acerbo Automobiles Ettore Bugatti Bugatti T51 2
Réglt A-G 27/9/1931 2e Masarykuv Okruh Automobiles Ettore Bugatti Bugatti T51 1
Réglt A-G 8/5/1932 23e Targa Florio Automobiles Ettore Bugatti Bugatti T51 3
Réglt A-G 14/8/1932 8e Coppa Acerbo Automobiles Ettore Bugatti Bugatti T51 3
Réglt A-G 4/9/1932 3e Masarykuv Okruh Automobiles Ettore Bugatti Bugatti T51 1
Réglt A-G 2/7/1933 10e 24 heures de Spa-Francorchamps Privé Alfa Romeo 8C Monza 1
Réglt A-G 27/8/1933 2e Grand Prix de Marseille Scuderia CC Alfa Romeo Tipo B 1
Réglt A-G 17/9/1933 4e Masarykuv Okruh Scuderia CC Alfa Romeo Tipo B 1
Réglt A-G 24/9/1933 8e Gran Premio de España Scuderia CC Alfa Romeo Tipo B 1
Réglt A-G 2/4/1934 6e Grand Prix de Monaco Scuderia Ferrari Alfa Romeo Tipo B 2
Réglt A-G 8/4/1934 8e Mille Miglia Scuderia Ferrari Alfa Romeo 8C Monza 3
Réglt A-G 22/4/1934 10e Circuito di Alessandria Scuderia Ferrari Alfa Romeo Tipo B 2
Réglt A-G 6/5/1934 8e Gran Premio di Tripoli Scuderia Ferrari Alfa Romeo Tipo B 3
Réglt A-G 20/5/1934 3e Grand Prix de Casablanca Scuderia Ferrari Alfa Romeo Tipo B 1
Réglt A-G 3/6/1934 8e ADAC Eifelrennen Scuderia Ferrari Alfa Romeo Tipo B 3
Réglt A-G 17/6/1934 5e Gran Premio de Penya Rhin Scuderia Ferrari Alfa Romeo Tipo B 2
Réglt A-G 1/7/1934 28e Grand Prix de l'ACF Scuderia Ferrari Alfa Romeo Tipo B 1
Réglt A-G 8/7/1934 9e Grand Prix de la Marne Scuderia Ferrari Alfa Romeo Tipo B 1
Réglt A-G 15/7/1934 7e Grosser Preis von Deutschland Scuderia Ferrari Alfa Romeo Tipo B 3
Réglt A-G 28/10/1934 4e Grand Prix d'Alger Scuderia Ferrari Alfa Romeo Tipo B 2
Réglt A-G 28/4/1935 26e Targa Florio Scuderia Ferrari Alfa Romeo Tipo B 2
Réglt A-G 26/5/1935 5e International Avusrennen Scuderia Ferrari Alfa Romeo BiMotore 2
Réglt A-G 9/6/1935 2e Circuito di Biella Scuderia Ferrari Alfa Romeo Tipo B 2
Réglt A-G 16/6/1935 9e ADAC Eifelrennen Scuderia Ferrari Alfa Romeo Tipo B 3
Réglt A-G 30/6/1935 4e Grand Prix de Lorraine Scuderia Ferrari Alfa Romeo Tipo B 1
Réglt A-G 7/7/1935 10e Grand Prix de la Marne Scuderia Ferrari Alfa Romeo Tipo B 2
Réglt A-G 14/7/1935 6e Grand Prix de Belgique Scuderia Ferrari Alfa Romeo Tipo B 3
Réglt A-G 21/7/1935 7e Grand Prix de Dieppe Scuderia Ferrari Alfa Romeo Tipo B 2
Réglt A-G 18/8/1935 4e Grand Prix de Nice Scuderia Ferrari Alfa Romeo Tipo B 2
Réglt A-G 29/9/1935 6e Masarykuv Okruh Scuderia Ferrari Alfa Romeo Tipo B 3
Réglt A-G 4/7/1937 31e Grand Prix de l'ACF Automobiles Talbot Talbot T150C 1

Podiums d’après-guerre[modifier | modifier le code]

Catégorie Date Épreuve Écurie Auto Class.
Réglt A-G 30/5/1946 1er Coupe de la Résistance Automobiles Talbot Darracq Talbot-Lago T39 2
Réglt A-G 9/6/1946 1er Coupe René Le Bègue Automobiles Talbot Darracq Talbot-Lago T39 2
Formula 2 3/9/1946 1er Coppa Brezzi Privé Cisitalia D46 - Fiat 3
Réglt A-G 8/5/1947 1er J.C.C. Jersey Road Race Scuderia Automovilistica Milan Maserati 4CL 2
Réglt A-G 1/6/1947 3e Grand Prix de Nimes Ecurie France Talbot-Lago T26 MC 2
Réglt A-G 6/7/1947 16e Grand Prix de la Marne Ecurie France Talbot-Lago T150C MD 2
Réglt A-G 10/8/1947 13e Grand Prix du Comminges Ecurie France Talbot-Lago T26 MC 1
Réglt A-G 21/9/1947 34e Grand Prix de l'ACF Ecurie France Talbot-Lago T26 1
Réglt A-G 16/5/1948 10e Grand Prix Automobile de Monaco Ecurie France Talbot-Lago T26C 2
Réglt A-G 30/5/1948 2e Grand Prix de Paris Ecurie France Talbot-Lago T26C 2
Réglt A-G 8/8/1948 14e Grand Prix du Comminges Ecurie France Talbot-Lago T150C MD 3
Réglt A-G 31/10/1948 9e Gran Premio de Penya Rhin Ecurie France Talbot-Lago T26C 3
Réglt A-G 17/7/1949 36e Grand Prix de l'ACF Automobiles Talbot Darracq Talbot-Lago T26C 1
Formule 1 21/5/1950 11e Grand Prix Automobile de Monaco Officine Alfieri Maserati Maserati 4CLT-48 3
Hors Champ. 5/8/1951 13e Grand Prix d'Albi Ecurie Rosier Talbot-Lago T26C 3
Formule 2 22/3/1953 3e Gran Premio di Siracusa Privé O.S.C.A. 20 2
Formule 2 9/8/1953 3e Grand Prix des Sables d'Olonne Privé O.S.C.A. 20 2

22 victoires en courses de côte[1][modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fi) Climb winners : 1897-1949
  2. HILL CLIMB WINNERS 1897-1949, by Hans Etzrodt, Part 3 (G-K)