Ordre de Saint-Charles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ordre de Saint-Charles
Image illustrative de l'article Ordre de Saint-Charles
Croix de l'ordre de Saint-Charles.

Type Distinction civile comportant 3 grades et 2 dignités
Décerné pour Mérite et les services rendus à l'État ou à la personne du prince.
Statut Encore décernée de nos jours
Chiffres
Date de création 15 mars 1858
Importance
Précédent Ordre de Grimaldi Aucune Suivant

Grand collier de l’ordre de Saint-Charles
Grand collier et plaque de
grand-croix de l’ordre de Saint-Charles

Croix de Chevalier de l'ordre de Saint-Charles

Plaque de grand-croix de l’ordre de Saint-Charles.

L’ordre de Saint-Charles est la plus prestigieuse distinction monégasque, devant l’ordre de Grimaldi.

L’ordre[modifier | modifier le code]

Créé le 15 mars 1858 par le prince Charles III, l’ordre de Saint-Charles est décerné par le prince souverain de Monaco pour récompenser le mérite et les services rendus à l’État ou à sa personne. L’ordre de Saint-Charles est l’équivalent monégasque de la Légion d’honneur et la plus importante distinction monégasque, devant l’ordre de Grimaldi.

Classes

L'ordre de Saint-Charles comprend cinq classes (par ordre croissant) :

  1. Chevalier,
  2. Officier,
  3. Commandeur,
  4. Grand officier,
  5. Grand-croix.
Chancellerie des ordres de la Couronne
  • Grand maître de l’Ordre : Albert II, prince souverain de Monaco, qui en reçoit le grand collier le jour de son intronisation.
  • Chancelier : docteur Jean-Joseph Pastor, grand officier de l’ordre.
  • Secrétaire général : Laurent Anselmi, officier de l’ordre.

Traditionnellement, le prince remet ces distinctions chaque année dans le cadre des cérémonies marquant la fête nationale de la Principauté (le 19 novembre depuis le règne de Rainier III, jour de la Saint-Rainier, date maintenue par Albert II qui l’a conservée au lieu de la déplacer, comme ses prédécesseurs, le jour de sa propre fête)

Médaille et ruban[modifier | modifier le code]

La médaille se compose d'une croix dorée à quatre branches et huit pointes en émail blanc bordé de rouge ; au centre de la croix se trouve un médaillon, portant d’un côté, sur émail rouge, un double monogramme C avec la couronne princière, portant la légende Princeps et patria en or sur émail blanc ; de l’autre, un écu fuselé de gueules et d’argent, en émail rouge et blanc, portant la devise de la Principauté, Deo juvante. La croix est entourée d’une couronne de laurier et d’olivier en émail vert et surmontée de la couronne princière en or.

Le ruban est quant à lui composé de trois bandes verticales d’égale largeur, rouge de part et d’autre et blanche au centre, ces couleurs étant celles de la Principauté de Monaco.

Barrettes de l'Ordre
Grands croix
Grands croix
Grand officier
Grand officier
Commandeur
Commandeur
Officier
Officier
Chevalier
Chevalier

Conditions d'attribution[modifier | modifier le code]

Les membres de la famille souveraine et les étrangers non compris, nul ne peut être admis dans l'ordre qu'avec le premier grade de chevalier. Pour être promu à un grade supérieur, il est indispensable d'avoir passé dans le grade inférieur :

  • 1° pour le grade d'officier, quatre ans dans celui de chevalier
  • 2° pour le grade de commandeur, trois ans dans celui d'officier ;
  • 3° pour le grade de grand officier, quatre ans dans celui de commandeur ;
  • 4° pour le grade de grand-croix, cinq ans dans celui de grand officier.

Des services extraordinaires peuvent, dans certains cas, dispenser de ces conditions.

Aucun membre de l'ordre ne peut porter la décoration de la classe à laquelle il a été nommé ou promu, qu'après sa réception. Les étrangers sont admis et non reçus.

Les grands-croix, les grands officiers et les commandeurs recoivent la décoration des mains du Prince, grand maître de l'ordre, et cette remise sert de réception. Le chancelier ou un membre de l'ordre, d'un rang au moins égal à celui du récipiendaire, délégué à cet effet, peut procéder à la dite réception, si ainsi ordonné par le Prince.

Le chancelier procède à la réception des officiers et des chevaliers ; en cas d'empêchement, un membre de l'ordre est délégué pour le remplacer. Le chancelier remet au récipiendaire, au nom du Prince, grand maître, le brevet ainsi que la décoration, s'il y a lieu, et lui donne l'accolade.

Honneurs militaires[modifier | modifier le code]

Les honneurs funèbres sont rendus par les carabiniers aux membres de l'ordre de Saint-Charles, ainsi qu'il suit :

  • Chevaliers, officiers et commandeurs : Les honneurs sont rendus à l'intérieur de l'église par un piquet de quatre carabiniers commandés par un gradé, en grande tenue et en armes, disposés autour du catafalque et faisant face au chœur.
  • Grands officiers et grands-croix : Les honneurs sont rendus à l'entrée de l'église, à l'arrivée et au départ du corps du défunt par un peloton de vingt-quatre carabiniers en grande tenue et en armes, commandés par un officier.

Bases légales[modifier | modifier le code]

  • Ordonnance du 16 janvier 1863 sur l'Ordre de Saint-Charles, modifiée : Texte
  • Ordonnance du 16 janvier 1863 fixant les statuts de l'Ordre de Saint-Charles, modifiée : Texte
  • Ordonnance Souveraine no 125 du 23 avril 1923 concernant les insignes de l'Ordre de Saint-Charles : Texte

Dans les armoiries de Monaco[modifier | modifier le code]

Armoiries de Monaco

Le collier de l’ordre de Saint-Charles accompagne l’écu dans les armoiries de Monaco.


Récipiendaires connus[modifier | modifier le code]

Grands-croix[modifier | modifier le code]

Nommés par Rainier III[modifier | modifier le code]

Nommés par Albert II[modifier | modifier le code]

Grands officiers[modifier | modifier le code]

Nommés par Rainier III[modifier | modifier le code]

Accordés par Albert II[modifier | modifier le code]

Commandeurs[modifier | modifier le code]

Nommé par Rainier III[modifier | modifier le code]

Nommés par Albert II[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]