Goffredo Zehender

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Exemple d'Alfa Romeo 6C 1750, voiture avec laquelle le comte construisit ses principales victoires.

Le Comte Goffredo Zehender, dit Freddie Zehender, né le 27 février 1901 à Reggio de Calabre en Italie et mort le 7 janvier 1958, est un pilote automobile italien, de Grand Prix, et d'endurance pour voitures de tourisme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Zehender débute sa carrière internationale sur OM Tipo 665 en 1925 à Spa à l'âge de 24 ans, puis sur Chrysler en 1928, passant alors sur Bugatti avant de devenir pilote privé sur Alfa Romeo, constructeur avec lequel il obtient ses victoires les plus significatives, remportant notamment les 6 Heures des Routes Pavées (ou Circuit des Routes Pavées) en 1929 et 1931, les 12 Heures de Saint-Sébastien -ou GP de Guipúzcoa- avec Louis Rigal en 1929[1], les 24 Heures de Spa avec le Prince Dimitri Djordjadze en 1931 (déjà 3e en 1929 avec Louis Rigal), et le Grand Prix de Comminges en 1932 sur une Alfa Romeo 8C 2300 Monza[2]. Aux places d'honneur, il figure encore au circuit D'Esterel-Plage (2e en 1931), au Grand Prix de Tunis en 1933 (3e), au Grand Prix de Monaco (5e la même année et en 1932, puis 6e en 1933), et au Grand Prix de France en 1932 (7e).

En 1934, il devient pilote privé sur Maserati et il finit deuxième du Grand Prix du Comminges avec sa 8CM. En 1936, il est troisième du Grand Prix de l'A.C.F., sur Delahaye 135CS. Il pilote également pour Daimler-Benz AG, qui lui fait courir le Grand Prix de Monaco 1937 sur une Mercedes-Benz W125. En 1938, il obtient une dernière place notable: 8e au Grand Prix de Tripoli.

Après la guerre il fait encore quelques apparitions, comme lors des Mille Miglia en 1953 où des 24 Heures du Mans 1956 (ayant déjà participé à ces dernières en 1928 sur Chrysler, et en 1931).

Références[modifier | modifier le code]

  1. (la dernière des 4 éditions de l'épreuve -GP de Guipúzcoa RacingSportsCars-)
  2. « Goffredo "Freddie" Zehender », kolumbus.fi/leif.snellman (consulté le 3 avril 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de traduction[modifier | modifier le code]