Harry Schell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schell.

Harry Schell

Date de naissance 29 juin 1921
Lieu de naissance Drapeau : France Paris, France
Date de décès 13 mai 1960 (à 38 ans)
Lieu de décès Drapeau : Royaume-Uni Silverstone, Northamptonshire, Angleterre
Nationalité Drapeau : États-Unis américain
Années d'activité 1950-1960
Qualité Pilote automobile
Équipe Horschell Racing Corp
Écurie Bleue
Enrico Platé
Gordini
Maserati
Scuderia Ferrari
Vanwall
Scuderia Centro Sud
Jo Bonnier
BRM
Nombre de courses 57 (56 départs)
Pole positions 0
Podiums 2
Victoires 0
La Gordini T24S, 2,5L I6, 6e des 24 Heures du Mans 1953 avec Schell et Maurice Trintignant.

Harry Schell, de son vrai nom Henry O'Reilly Schell, né le 29 juin 1921 à Paris, France, et mort le 13 mai 1960 sur le circuit de Silverstone, Angleterre, est un coureur automobile américain ayant longtemps vécu en France. Il participa à plus de 200 épreuves sportives de Formule 1, Formule 2 ainsi que dans des catégories américaines, il en termina 92 et il monta cinq fois sur le podium. Il fut l'un des premiers pilotes américains à courir en Formule 1 dans les courses européennes.

En Formule 1, il courut 56 fois et monta deux fois sur un podium. Il courut principalement pour l'écurie Maserati et plus particulièrement sur Maserati 250F.

L'écurie Bleue et l'écurie Lucy O'Reilly Schell[modifier | modifier le code]

Les parents de Harry Schell sont Laury et Lucy O'Reilly Schell. Laury Schell était un expatrié américain vivant en France. Propriétaire et directeur de l'écurie Bleue[1], il faisait courir des pilotes sur des Delahaye dans les années 1930. Son épouse, la riche héritière irlando-américaine Lucy O'Reilly Schell, née en France, elle-même pilote sur circuit et en rallye (double vainqueur de la Coupe des dames du Critérium Paris-Nice en 1934 et 1935 sur Delahaye), possédait aussi une écurie, l’écurie Lucy O'Reilly Schell[2]. Celle-ci était de même aussi principalement composée de voitures Delahaye, car le couple entretenait des relations très étroites avec ce constructeur automobile français[3],[4], allant jusqu’au financement du développement de modèles exclusifs, de course ou de rallye.

En octobre 1939, juste après le début de la Seconde Guerre mondiale, Laury Schell perd la vie dans un accident de la route et son épouse, Lucy, est gravement blessée[5]. Au mois de décembre 1939, Harry Schell s’engage comme volontaire dans l’aviation finlandaise. En mars 1940, il rentre en France et part aux États-Unis pour faire courir René Le Bègue et René Dreyfus à Indianapolis pour l'Écurie Bleue sur des Delahaye[5]. À la suite de l'occupation allemande Harry Schell reste aux États-Unis et s’engage dans l’armée américaine, il ne reviendra en France qu'en 1946[5]. En 1948, l’écurie Bleue reprend du service en intégrant d’autres marques principalement des Cooper, à moteur JAP d’abord, à moteur Climax ensuite.

Les écuries Schell ont permis à Laury et à Harry Schell de courir, en Europe et aux États-Unis. D’autres pilotes, environ une quinzaine, comme René Dreyfus, Gianfranco Comotti, René Carrière ou encore Raymond Sommer ont pu courir grâce à ces deux organisations. Les deux écuries totaliseront plus de 112 inscriptions en Grand Prix et 19 podiums.

Formule 1[modifier | modifier le code]

Harry Schell débute sa carrière en F1 au Grand Prix de Monaco 1950, sur une petite Cooper T12 motorisée par une JAP V2 de 1 100 cm³, mais il sera impliqué dans un grand carambolage à la fin du premier tour avec huit autres concurrents dont « Nino » Farina, le champion du monde cette année-là, et Luigi Fagioli, son dauphin. Puis il prend le départ du Grand Prix de Suisse 1950 sur une Talbot-Lago, il finit huitième, à trois tours du vainqueur, « Nino » Farina.

De 1951 à 1955, Harry ne marquera aucun point, ce n'est qu'en 1956 qu'il inscrit ses premiers points au volant d'une Vanwall ; au GP de Belgique, à cinq tours de la fin de l'épreuve, il profite des malheurs de Jean Behra pour prendre la quatrième place et inscrire trois points. Cette même année, il remporte le GP de Caen, un GP hors-championnat, devant André Simon et Roy Salvadori, c'est la troisième victoire de sa carrière.

Il décrochera deux podiums, au Grand Prix de Pescara 1957 et au Grand Prix des Pays-Bas 1958, qui lui offrent respectivement la septième et la cinquième place au classement général. Il inscrira également cinq points lors de la saison 1959.

Le décès de Schell[modifier | modifier le code]

Le 13 mai 1960 à Silverstone, Harry Schell participe à l'International Trophy au volant d'une Cooper T51. Il dispute les essais sur une piste détrempée lorsqu'il fait une sortie de piste à environ 160 km/h au virage Abbey[6], la voiture glisse dans la boue longeant la piste, perd une roue et fait un tonneau par l'avant, s'encastrant dans une barrière de sécurité, l'accident lui est fatal.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Points inscrits Classement
1950 Horschell Racing Corporation
Écurie Bleue
Cooper T12
Talbot Lago T26C
JAP V2
Talbot 6 en ligne
Dunlop 2 0 n.c.
1951 Enrico Platé Maserati 4CLT/48 Maserati 4 en ligne Pirelli 2 0 n.c.
1952 Enrico Platé Maserati 4CLT/48 Maserati 4 en ligne Pirelli 3 0 n.c.
1953 Équipe Gordini Gordini T16 Gordini 6 en ligne Englebert 7 0 n.c.
1954 Privé
Officine Alfieri Maserati
Maserati A6GCM
Maserati 250F
Maserati 6 en ligne Pirelli 6 0 n.c.
1955 Officine Alfieri Maserati
Scuderia Ferrari
Vandervell Products Ltd
Vanwall VW2
Maserati 250F
Vanwall 4 en ligne
Maserati 6 en ligne
Pirelli
Englebert
Pirelli
4 0 n.c.
1956 Vandervell Products Ltd
Scuderia Centro Sud
Maserati 250F
Ferrari 555
Vanwall VW55
Maserati 6 en ligne
Ferrari 4 en ligne
Vanwall 4 en ligne
Pirelli 6 3 17e
1957 Officine Alfieri Maserati Maserati 250F Maserati 6 en ligne Pirelli 7 10 7e
1958 J Bonnier
Owen Racing Organisation
Maserati 250F
BRM P25
Maserati 6 en ligne
BRM 4 en ligne
Pirelli
Dunlop
10 14 6e
1959 Owen Racing Organisation
Écurie Bleue
BRM P25
Cooper T51
BRM 4 en ligne
Coventry Climax 4 en ligne
Dunlop 8 5 13e
1960 Écurie Bleue Cooper T51 Coventry Climax 4 en ligne Dunlop 1 0 n.c.

Autres catégories[modifier | modifier le code]

Catégorie Date Épreuve Écurie Auto Position
Formule 2 oct.-47 1re Coupe de l´A.G.A.C.I. Écurie Lucy O´Reilly Schell Cisitalia D46 - Fiat 2
Formule 2 mai-48 1er Stockholm´s Grand Prix Écurie Bleue Cisitalia D46 - Fiat 3
Réglt. A-G sept.-49 6e Coupe du Salon Horschell Racing Corporation Talbot-Lago T26C 2
Formule 2 juin-51 4e Gran Premio di Napoli HW Motors Ltd. HWM - Alta 2
Formule 2 sept.-52 4e Grand Prix de Cadours Equipe Gordini Simca-Gordini T16 2
Formule 2 avr.-53 14e Grand Prix Automobile de Pau Equipe Gordini Simca-Gordini T16 3
Formule 2 août-53 5e Grand Prix de Cadours Equipe Gordini Simca-Gordini T16 2
Endurance janv.-54 1er Buenos Aires 1000 km Privé Ferrari 250MM 2
Hors Champ. juin-54 13e Gran Premio di Roma Privé Maserati A6GCM 2
Hors Champ. août-54 23e Circuito di Pescara Privé Maserati A6GCM 3
Hors Champ. oct.-54 1er Daily Telegraph Trophy Privé Maserati 250F 3
Hors Champ. juil.-55 3e London Trophy Vandervell Products Vanwall VW2 2
Hors Champ. août-55 3e Redex Trophy Vandervell Products Vanwall VW2 1
Hors Champ. oct.-55 1er Avon Trophy Vandervell Products Vanwall VW2 1
Endurance mars-56 4e Sebring 12 hours Scuderia Ferrari Ferrari 860 Monza 2
Endurance mai-56 2e ADAC Nürburgring 1000 km Officine Alfieri Maserati Maserati 300S 1
Hors Champ. août-56 5e Grand Prix de Caen Scuderia Centro Sud Maserati 250F 1
Endurance mars-57 5e Sebring 12 hours Officine Alfieri Maserati Maserati 300S 2
Hors Champ. avr.-57 17e Grand Prix Automobile de Pau Officine Alfieri Maserati Maserati 250F 2
Formule 2 sept.-57 9e Daily Express International Trophy Owen Racing Organisation BRM P25 2
Hors Champ. sept.-57 8e Gran Premio di Modena Officine Alfieri Maserati Maserati 250F 3
Endurance mars-58 6e Sebring 12 hours Porsche KG Porsche 718 RSK 3
Hors Champ. mars-59 7e Glover Trophy Owen Racing Organisation BRM P25 3
Formule 2 juil.-59 7e Grand Prix de Rouen Organisation Inter-Auto Course Cooper T51 - Climax 2
Formule 2 oct.-59 13e Coupe de Salon Écurie Bleue Cooper T51 - Climax 1

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bleue Engagements de l'écurie Bleue
  2. Lucy O%C2%B4Reilly Schell Engagements de l'écurie Lucy O’Reilly Schell
  3. (en) True Bleue Delahaye - Business week, 12 mars 2007
  4. (en) René Dreyfus and the upset at Pau - Forix.com, 8W, octobre 1999
  5. a, b et c La (belle) vie, jusqu’au bout - Mémoires de Stands, 13 mai 2010
  6. Revue Moteurs n°25 - 3e trimestre 1960

Liens externes[modifier | modifier le code]