Richard Seaman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Richard Seaman

{{{alternative}}}
Nom complet Richard John Beattie Seaman
Surnom Dick Seaman
Date de naissance 4 février 1913
Lieu de naissance Chichester, Angleterre, Royaume-Uni
Date de décès 25 juin 1939 (à 26 ans)
Lieu de décès Spa, Wallonie, Belgique
Nationalité Drapeau de Grande-Bretagne Britannique
Années d'activité 1934-1939
Qualité Pilote automobile
Équipe Privé (1934-1935)
Scuderia Torino (1936)
Daimler-Benz AG (1937-1939)

Championnat d'Europe des pilotes

Années d'activité 1936-1939
Nombre de courses 7
Pole positions 1
Meilleurs tours en course 2
Podiums 2
Victoires 1
Champion d'Europe Meilleur classement : 4e en 1938

Richard John Beattie Seaman, dit Richard Seaman et également surnommé Dick Seaman, né le 4 février 1913 à Chichester, Angleterre, Royaume-Uni et décédé le 25 juin 1939 à Spa, Wallonie, Belgique, était un pilote automobile britannique. Il a notamment couru pour Daimler-Benz AG entre 1937 et 1939. Il a remporté le Grand Prix d'Allemagne 1938 et est décédé dans un accident lors du Grand Prix de Belgique 1939.

Biographie[modifier | modifier le code]

Seaman nait dans un famille aisée. Il développe dès son enfance un intérêt particulier pour l'automobile. Après avoir terminé ses études à la Rugby School et à Trinity College[1], il décide, en 1934 de devenir pilote et s'engage sur sa propre MG dans plusieurs courses en Europe pour acquérir de l'expérience. Pour sa première course, il remporte le Prix de Berne 1934 (le Grand Prix de Suisse des voiturettes). Il remporte plusieurs courses mineures sur English Racing Automobiles (ERA). Il est invité par Alfred Neubauer à participer à une séance d'essais sur le Nürburgring. Chaque écurie des Flèches d'Argent ayant au moins un pilote étranger à l'Allemagne.

En 1937, il signe chez Mercedes-Benz contre la volonté de sa mère, qui ne veux pas qu'il conduise dans une équipe de "nazis". Après un bon début en 1937, il se met en avant en 1938 en remportant le Grand Prix d'Allemagne et en terminant second du Grand Prix de Suisse. En décembre 1938, il épouse Erica Popp, fille du directeur de BMW, de nouveau contre la volonté de sa mère.

Alors qu'il est en tête du Grand Prix de Belgique 1939 disputé à Spa-Francorchamps sous la pluie, il sort de la piste au vingt-deuxième tour. Sa voiture s'encastre dans un arbre à une partie du circuit qui était théoriquement sèche. Sur son lit de mort, il dit à Rudolf Uhlenhaut l'ingénieur en chef anglo-allemand de Mercedes :

« J'allais trop vite pour les conditions - c'était entièrement ma faute. Je suis désolé »

— Richard Seaman[trad 1],[2]

Il décède quelques heures après. À tout juste 26 ans, c'est à l'époque, l'unique décès en course de l'écurie Mercedes. Après la mort de Seaman, les concessionnaires Mercedes-Benz du monde entier ont reçu l'ordre d'afficher sa photo sur leurs fenêtres. Richard Seaman a été enterré au cimetière de Putney Vale à Londres et sa tombe demeure entretenue par Mercedes-Benz à ce jour.

Résultats en course[modifier | modifier le code]

Résultats en Championnat d'Europe des pilotes[modifier | modifier le code]

Tableau synthétique des résultats de Richard Seaman en Championnat d'Europe des pilotes
Saison Écurie Constructeur Châssis Moteur GP disputés Victoires Pole positions Meilleurs tours Points inscrits Classement
1936 Scuderia Torino Maserati Tipo V8RI Maserati V8 1 0 0 0 31 28e ex-æquo
1937 Daimler-Benz AG Mercedes-Benz W125 Mercedes-Benz L8 2 0 0 0 34 15e ex-æquo
1938 Daimler-Benz AG Mercedes-Benz W154 Mercedes-Benz V12 3 1 1 2 18 4e
1939 Daimler-Benz AG Mercedes-Benz W154 Mercedes-Benz V12 1 0 0 0 29 25e ex-æquo
Résultats détaillés des saisons de Richard Seaman en Championnat d'Europe des pilotes
Saison Écurie Constructeur Châssis Moteur Course Classement Points inscrits
1 2 3 4 5
1936 Drapeau : Italie Scuderia Torino Maserati Tipo V8RI Maserati
4,8 l V8
MON
Np
ALL
Abd[*]A
SUI
Np
ITA
Np
28e ex‑æquo 31
1937 Drapeau : Allemagne Daimler-Benz AG Mercedes-Benz W125 Mercedes-Benz
M125 5,6 l L8
BEL
Np
ALL
AbdB
MON
Np
SUI
Np
ITA
4e
15e ex‑æquo 34
1938 Drapeau : Allemagne Daimler-Benz AG Mercedes-Benz W154 Mercedes-Benz
M154 3,0 l V12
FRA
Np
ALL
1er
SUI
2e
ITA
AbdC
4e 18
1939 Drapeau : Allemagne Daimler-Benz AG Mercedes-Benz W154 Mercedes-Benz
M163 3,0 l V12
BEL
AbdD
FRA
Np
ALL
Np
SUI
Np
25e ex-æquo 29
Légende
Légende (1931 / 1935-1939)
  •      Vainqueur : 1 point
  •      Deuxième : 2 points
  •      Troisième : 3 points
  •      Quatrième ou complété à plus de 75 % : 4 points
  •      Complété entre 50 et 75 % : 5 points
  •      Complété 25 et 50 % : 6 points
  •      Complété à moins de 25 % : 7 points
  •      N'a pas participé (np) : 8 points
  •      Disqualifié (dsq) : 8 points
  • En gras : pole position
  • En italique : meilleur tour en course
  • * : voiture partagée

Légende (1932)

  •      Vainqueur : 1 point
  •      Deuxième : 2 points
  •      Troisième : 3 points
  •      Quatrième : 4 points
  •      Cinquième : 5 points
  •      Autre partant : 6 points
  •      Disqualifié (dsq) : 6 points
  •      N'a pas participé (np) : 7 points
  • En gras : pole position
  • En italique : meilleur tour en course
  • * : voiture partagée
Voiture partagée (*)
Motifs des abandons

Victoires en Championnat d'Europe des pilotes[modifier | modifier le code]

Tableau synthétique des victoires de Richard Seaman en Championnat d'Europe des pilotes
no  Année Manche Grand Prix Circuit Grille Écurie Voiture Résumé
1 1938 02/04 Allemagne Nürburgring 3e Daimler-Benz AG Mercedes-Benz W154 Résumé

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Richard Seaman » (voir la liste des auteurs)

Citations originales[modifier | modifier le code]

  1. (en) « I was going too fast for the conditions - it was entirely my own fault. I am sorry »

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Obituary : Mr Richard Seaman », The Times,‎ 27 juin 1939, p. 16
  2. (en) Jonathan Glancey, « The master race », Observer Sport Monthly, sur The Observer, The Guardian,‎ 1er septembre 2002 (consulté le 25 avril 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Doug Nye, Dick and George : The Seaman Monkhouse Letters 1936-39, Londres, Palawan Press,‎ 2002, 372 p. (ISBN 0952300990, lien OCLC?)
  • (en) Chula de Thaïlande, Dick Seaman, Racing Motorist, Londres, G. T. Foulis & Co Ltd,‎ 1941, 189 p. (lien OCLC?)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :