Hans Stuck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hans Stuck

{{{alternative}}}

Hans Stuck en août 1929.

Surnom Bergkönig (roi de la montagne)
Date de naissance 27 décembre 1900
Lieu de naissance Varsovie, Royaume du Congrès
Date de décès 9 février 1978 (à 77 ans)
Lieu de décès Grainau, Bavière, République fédérale d'Allemagne
Nationalité Drapeau : Allemagne Allemand (avant WWII)
Drapeau : Autriche autrichien (après WWII)
Années d'activité 1934-1939, 1951-1960
Qualité Pilote automobile
Équipe Avant guerre :
Auto Union AG

Formule 1 :
BRM
AFM
Écurie Espadon
Privé
Champion du monde Championnat d'Europe de la montagne sur voitures de Grand Prix
1930
Championnat d'Europe de la montagne sur voitures de sport
1932
Championnat d'Allemagne de la montagne
1934, 1935, 1937, 1938

Hans Stuck (ou Hans Stuck von Villiez), né le 27 décembre 1900 à Varsovie et mort le 9 février 1978 à Grainau est un pilote automobile allemand. Son fils Hans-Joachim Stuck (né en 1951) et son petit-fils Johannes Stuck sont tous deux devenus pilotes.

Malgré ses nombreux succès en Grand Prix avec Auto Union au début des années 1930, l'époque des Flèches d'Argent, il est surtout connu pour avoir dominé les Championnats de la montagne où il a gagné son surnom de Berkönig (ou Roi de la montagne).

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière avant-guerre[modifier | modifier le code]

Hans Stuck connait sa première "expérience" du sport automobile en 1922 quand, peu de temps après son mariage, il doit transporter du lait de sa ferme à Munich. C'est peut-être cela qui l'amène au Championnat de la montagne où il remporte sa première course à Baden-Baden en 1923. Quelques années plus tard, il s'engage en tant que pilote privé sur Austro-Daimler puis, devient pilote officiel pour la firme en 1927. Il continue de s'engager en courses de côte mais fait sa première apparition sur circuit au Grand Prix d'Allemagne de la même année.

Il remporte le championnat d'Europe de la montagne sur voiture de Grand Prix en 1930, mais, l'année suivante, Austro-Daimler quitte la compétition et laisse Stuck piloter une Mercedes-Benz SSKL en courses de voitures de sport où il excelle, puisqu'il remporte le championnat d'Europe de la montagne sur voiture de sport en 1932.

Stuck à l'Avusrennen 1932 au volant d'une Mercedes-Benz SSKL.

En 1933, ses rapports avec Adolf Hitler (qu'il a rencontré par hasard lors d'une partie de chasse en 1925) lui permettent de s'impliquer auprès de Ferdinand Porsche et de Auto Union dans le développement des plans d'Hitler pour les automobiles de course allemandes. Son expérience de la course de côte dans les Alpes pendant les années 1920 le rend pratiquement imbattable avec l'Auto Union P-Wagen project, conçue par Porsche. Son moteur, monté à l'arrière, permettait à la voiture d'avoir une meilleure tenue de route que les voitures à moteur avant. La puissance, estimée à 500 Cheval-vapeur pouvait être employée pour des pointes de vitesse, y compris sur des routes non pavées.

Sur circuit, la voiture est dure à maîtriser à cause de l'essieu oscillant de la suspension arrière (initialement adoptée par Porsche, ce procédé se révèle en avance sur son temps, mais devient vite obsolète à cause de ses nombreux problèmes).

Stuck poursuit sa carrière avec Auto Union. En 1934, il remporte les Grands Prix d'Allemagne, de Suisse et de Tchécoslovaquie, tout en finissant second des Grands Prix d'Italie et de l'Eifel. Cette année, le Championnat d'Europe des pilotes était interrompu pour la deuxième année consécutive, mais, s'il avait eu lieu, Stuck l'aurait remporté. Il remporte également de nombreuses courses de côte (dont celle du Mont Ventoux) et s'attribue le premier de ses quatre titres de Champion d'Allemagne de la montagne.

En 1935, il remporte le Grand Prix d'Italie, finit second du Grand Prix d'Allemagne et remporte son deuxième titre de champion d'Allemagne de la montagne. 1936 s'avère être une année plus difficile, malgré deux secondes places aux Grands Prix de Tripoli et d'Allemagne il termine second du championnat d'Europe des pilotes, mais blessé, il doit faire l'impasse sur de nombreuses courses de côte à causes laissant le titre de champion à son coéquipier chez Auto Union: Bernd Rosemeyer. La saison 1937 ne lui apporte que deux secondes places aux Grands Prix de Rio de Janeiro et de 1937, mais, peut se consoler avec son troisième titre de champion d'Allemagne de la montagne.

La saison 1938 débute mal. Il quitte Auto Union après une série de blessures infligées aux autres membres de l'équipe. Il est impossible de savoir s'il a été licencié par Auto Union ou s'il a quitté la firme de lui-même, mais les histoires diffèrent. Le gouvernement allemand intervient et fait pression sur Auto Union qui le réintègre (ici encore les versions diffèrent). Il remporte ainsi son quatrième titre de champion d'Allemagne de la montagne, son dernier succès majeur avant-guerre.

Carrière après-guerre[modifier | modifier le code]

Après la guerre, il est interdit aux Allemands de piloter avant 1950. Stuck obtient la nationalité autrichienne et se remet immédiatement à piloter.

Ses liens avec Alex von Falkenhausen lui permettent de piloter pour son écurie, AFM, en Formule 2 avec quelques petits succès à la clé.

Il pilote une Porsche 550 en 1953. Il commence à piloter pour BMW à partir de 1957. Avec un peu plus de succès, il s'engage sur BMW 507 dans des courses de côte. Il change pour une plus petite BMW 700 avec laquelle il remporte, à 60 ans, son dernier titre de champion d'Allemagne de la montagne. Voulant terminer sa carrière de pilote professionnel sur un succès, il prend sa retraite. Devenu instructeur sur le Nürburgring, il enseignera à son fils Hans-Joachim Stuck les secrets à connaitre pour dominer le circuit.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Stuck est né à Varsovie en 1900 alors que le pays était sous domination Russe. Même si ses parents étaient d'ascendance Suisse ils émigrent en Allemagne à sa naissance ; pays où il grandit.

Il est appelé pour son service militaire pendant la Première Guerre mondiale, en 1917. Son frère ainé, Walter est tué au combat en même temps que son propre officier. L'évènement lui permet de rencontrer la sœur de l'officier, Ellen Hahndorff, avec qui il se marie en 1922.

Les nombreuses années passées à piloter le conduisent au divorce. Puis, en 1931, il rencontre la célèbre tenniswomen Paula von Reznicek avec qui il se marie en 1932. Le fait que son grand-père soit juif cause à Stuck de nombreux problèmes avec la montée du nazisme, toutefois ses relations avec Hitler lui évitent de sérieux ennuis. En 1939, il rencontre Christa Thielmann par l'intermédiaire du frère cadet de Paula. Hans Stuck et Paula von Reznicek divorcent en 1948. Stuck se remarie la même année avec Christa. Leur enfant, Hans-Joachim nait en 1951.

Résultats en course[modifier | modifier le code]

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Tableau synthétique des résultats de Hans Stuck en Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Victoires Pole positions Meilleurs tours Points inscrits Classement
1951 British Racing Motors Ltd BRM P15 BRM P15 V16C Dunlop 0 0 0 0 0 Nc
1952 Alex von Falkenhausen Motorenbau
Écurie Espadon
AFM 6
Ferrari 212
Küchen V8
Ferrari 125 V12
Englebert
Pirelli
1 0 0 0 0 Nc
1953 Hans Stuck AFM 6 Bristol BS1 L6 Dunlop 2 0 0 0 0 Nc
Résultats détaillés des saisons de Hans Stuck en Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus Courses Classement Points
inscrits
1 2 3 4 5 6 7 8 9
1951 Drapeau : Royaume-Uni British Racing Motors Ltd BRM P15 BRM P15 V16C D SUI
 
500
 
BEL
 
FRA
 
GBR
Np
RFA
 
ITA
 
ESP
 
Nc 0
1952 Drapeau : République fédérale d'Allemagne Alex von Falkenhausen Motorenbau AFM 6 Küchen V8 E SUI
Abd
500
 
BEL
 
FRA
 
GBR
 
RFA
 
P-B
 
Nc 0
Drapeau : Suisse Écurie Espadon Ferrari 212 Ferrari 125 V12 P ITA
Nq
1953 Drapeau : République fédérale d'Allemagne Hans Stuck AFM 6 Bristol BS1 L6 D ARG
 
500
 
P-B
 
BEL
 
FRA
 
GBR
 
RFA
Abd
SUI
 
ITA
14e
Nc 0
Légende

Légende : ici

Résultats en Championnat d'Europe des pilotes[modifier | modifier le code]

Tableau synthétique des résultats de Hans Stuck en Championnat d'Europe des pilotes
Saison Écurie Constructeur Châssis GP
disputés
Victoires Pole
positions
Meilleurs
tours
Points
inscrits
Classement
1935 Auto Union AG Auto Union Type B 4 1 0 0 21 3e
1936 Auto Union AG Auto Union Type C 4 0 0 1 15 2e
1937 Auto Union AG Auto Union Type C 5 0 1 0 20 5e
1938 Auto Union AG Auto Union Type D 3 0 0 0 20 5e ex-æquo
1939 Auto Union AG Auto Union Type D 3 0 0 0 23 9e ex-æquo
Résultats détaillés des saisons de Hans Stuck en Championnat d'Europe des pilotes
Saison Écurie Constructeur Châssis Course Classement Points
inscrits
1 2 3 4 5 6 7
1935 Drapeau : Allemagne Auto Union AG Auto Union Type B MON
Np
FRA
Abd
BEL
Np
ALL
2e
SUI
11e
ITA
1er
ESP
Abd
5e ex-æquo 36
1936 Drapeau : Allemagne Auto Union AG Auto Union Type C MON
3e
ALL
2e
SUI
3e
ITA
Abd
2e 15
1937 Drapeau : Allemagne Auto Union AG Auto Union Type C BEL
2e
ALL
Abd
MON
4e
SUI
4e
ITA
9e
5e 20
1938 Drapeau : Allemagne Auto Union AG Auto Union Type D FRA
Np
ALL
3e
SUI
4e
ITA
Abd
5e ex-æquo 20
1939 Drapeau : Allemagne Auto Union AG Auto Union Type D BEL
Np
FRA
6e
ALL
Abd
SUI
10e
9e ex-æquo 23
Légende
Légende (1931 / 1935-1939)
  •      Vainqueur : 1 point
  •      Deuxième : 2 points
  •      Troisième : 3 points
  •      Quatrième ou complété à plus de 75 % : 4 points
  •      Complété entre 50 et 75 % : 5 points
  •      Complété 25 et 50 % : 6 points
  •      Complété à moins de 25 % : 7 points
  •      N'a pas participé (np) : 8 points
  •      Disqualifié (dsq) : 8 points
  • En gras : pole position
  • En italique : meilleur tour en course
  • * : voiture partagée

Légende (1932)

  •      Vainqueur : 1 point
  •      Deuxième : 2 points
  •      Troisième : 3 points
  •      Quatrième : 4 points
  •      Cinquième : 5 points
  •      Autre partant : 6 points
  •      Disqualifié (dsq) : 6 points
  •      N'a pas participé (np) : 7 points
  • En gras : pole position
  • En italique : meilleur tour en course
  • * : voiture partagée

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Hans Stuck » (voir la liste des auteurs)

Liens externes[modifier | modifier le code]


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Hans Stuck et Ernst Günther Burggaler, Motoring Sport, Londres, G.T. Foulis,‎ 1935
  • (en) Chris Nixon, Racing the Silver Arrows: Mercedes-Benz versus Auto Union 1934-1939, Londres,‎ 1986, p. 30-37, 164-168