The Cell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

The Cell

Réalisation Tarsem Singh
Scénario Mark Protosevich
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre Thriller
Sortie 2000
Durée 107 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

The Cell ou La Cellule (au Québec et au Nouveau-Brunswick) est un film germano-américain réalisé par Tarsem Singh, sorti en 2000.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Stargher est un tueur en série particulièrement vicieux. Arrêté, il sombre dans le coma sans révéler le lieu où se trouve sa dernière proie, qu'une mort atroce attend. Afin de la sauver, Catherine Deane, une psychologue, doit littéralement entrer dans les pensées de l'assassin, à l'aide d'une technologie expérimentale. Le cerveau de Stargher n'est pas seulement un endroit effrayant, c'est aussi un piège pour Catherine Deane.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Commentaire[modifier | modifier le code]

Le réalisateur d'origine indienne Tarsem Singh s'est fait connaître avec le vidéo-clip très remarqué (et primé) du groupe R.E.M., « Losing my religion », en 1991. Par la suite il s'est surtout illustré dans la publicité. Pour cette raison, The Cell a été qualifié de film vidéo clip par de nombreux critiques,[réf. souhaitée] lesquels peuvent être classés en deux groupes, ceux pour qui le film est la démonstration qu'être un bon réalisateur de clips ne suffit pas à faire un bon cinéaste, et ceux pour qui The Cell constitue malgré tout une bonne surprise.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Roger Zelazny, The Dream Master, éd. Ace Books, 1966 ; édition française : Le Maître des rêves, éd. Gallimard, coll. « Folio SF » no 243, trad. A. Dorémieux. Voir la page consacrée à ce roman sur la base « Noosfère ».

Liens externes[modifier | modifier le code]