Ralph Lauren

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le styliste américain. Pour la marque de vêtement, voir Polo Ralph Lauren.

Ralph Lauren

Description de cette image, également commentée ci-après

Ralph Lauren dans son bureau en 1978.

Nom de naissance Ralph Lifschitz
Naissance 14 octobre 1939 (74 ans)
New York
Nationalité Drapeau des États-Unis américaine
Profession Styliste
Formation
Distinctions
Chevalier de la Légion d'honneur
Ascendants
Frank et Frida Lifschitz
Conjoint
Ricky Low-Beer
Descendants
Andrew, David, et Dylan Lauren

Ralph Lauren (né Ralph Lifschitz le 14 octobre 1939 à New York) est un entrepreneur et un styliste américain, fondateur de la marque homonyme ; il est également un symbole du style preppy.

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Ralph Lauren est né dans le Bronx à New York, de parents immigrés juifs de Russie : Frank et Frida Lifschitz[1]. Son père était peintre en bâtiment[2].

Il habite dans le même quartier que Calvin Klein, de deux ans son cadet. Les deux enfants se connaissent alors simplement de vue[3]. Ils se soutiendront par la suite dans leur carrière respective[3]. Dès son plus jeune âge, Ralph commença à travailler après l'école pour s'acheter d'élégants et onéreux costumes.

Ralph est scolarisé à la DeWitt Clinton High School, au 42 Mosholu Parkway, dans le Bronx. À l'âge de seize ans, Ralph et son frère ainé Jerry changent leur nom de famille Lifschitz en Lauren. Certains considèrent ça comme un déni de leur héritage juif ; Ralph considérait cela nécessaire pour le succès.

Il étudie la gestion au City College de New York, qu'il quitta après deux ans, sans diplôme[3]. De 1962 à 1964, il sert dans l'Armée américaine, affecté dans un centre d'entrainement, Fort Dix (en)[3] dans le New Jersey. À son retour à la vie civile, en 1964, il se marie avec Ricky Low-Beer. Il va faire différents petits boulots. Passionné de mode et sans avoir étudié dans une école de stylisme, il devient vendeur dans différentes boutiques. Il se fait embaucher chez Brooks Brothers en tant que vendeur, dans leur boutique de Madison Avenue[3]. Ses idées de nouvelles formes et couleurs n'étant pas retenues[3], il décide de créer une collection de cravates, très larges et à rayures, en expliquant que c'est à travers des cravates que les hommes de l'époques pouvaient s'exprimer. Ces cravates sont fabriquées à son compte et il démarche lui même des magasins. Après un premier refus, Bloomingdale's accepte de les vendre[3].

Ralph Lauren : l'entreprise multinationale[modifier | modifier le code]

En 1967, un entrepreneur de mode, Norman Hilton le remarque et lui propose de travailler pour lui[3]. Ralph Lauren refuse, souhaitant créer sa propre marque. Il lui emprunte 50 000 dollars cette même année, ce qui lui permet d'ouvrir une boutique de cravates où il vend notamment sa propre marque nommée Polo. Un an plus tard, il élargit à la vente de chemises et autres vêtements pour homme[3].

En 1970, Ralph Lauren gagne le City Award pour la création exclusive d'une ligne d'habillement pour homme pour Andrew McLean. Durant cette période, il créé, à la demande de sa femme, une ligne pour les femmes taillée dans un style masculin. Cette ligne voit pour la première fois l'emblème de la marque : le cavalier joueur de polo.

En 1972, il diffuse ses fameux polos manche courte sortis dans plus de 24 coloris. Les polos deviennent bientôt un classique. Ralph Lauren gagne la reconnaissance du public en fournissant la garde-robe du film Gatsby le Magnifique.

En 1984, il transforme la « Rhinelander Mansion », l'ancienne maison des photographes Edgar de Evia et Robert Denning, en vitrine pour Polo Ralph Lauren[pertinence contestée].

Au cours des années 1980, il se lance dans la production d'accessoires pour la maison, afin de diversifier la gamme de produits de sa compagnie. C'est plus tard dans les années 1990, qu'il lance la ligne Polo Sport avec laquelle il connaît un grand succès[4]. De cette marque Polo, il y a aussi des incontournables comme la chemise Oxford Col pointe boutonne, les pantalons Chinos, les deux très preppy, les vestes en tweed, les chemises en denim et en chambray[5].

Le 11 juin 1997, la marque Ralph Lauren entre en bourse, au New York Stock Exchange, avec pour symbole RL.

En 2007, Ralph Lauren a 35 boutiques aux États-Unis et 23 villes qui distribuent Ralph Lauren Purple Label.

Depuis Polo en 1967, Ralph Lauren a créé beaucoup d'autres marques :

  • Purple Label
  • Ralph Lauren Collection
  • Polo Ralph Lauren
  • Polo Black Label
  • RRL (Double RL)
  • RLX
  • Polo Golf
  • Polo Jeans Co.
  • Rugby
  • Chaps
  • Denim & Supply

En 2014, l'entreprise compte plus de 300 boutiques dans 80 pays, pèse 13 milliards de dollars en bourse et génère 6,9 milliards de dollars de chiffre d'affaires[6].

Famille et vie privée[modifier | modifier le code]

Ralph et sa femme Ricky, personnalité des Hamptons, ont deux fils et une fille : Andrew, David (en) et Dylan (en). Andrew est producteur[3], David est cadre chez Ralph Lauren Media et il est fiancé à la nièce de l'ancien président américain George W. Bush, Lauren Bush. Dylan, surnommée « Candy Queen », est la fondatrice des Dylan’s Candy Bar, des magasins de bonbons dont le premier se trouve à New York.

Ralph Lauren a aussi fait une apparition dans la série Friends (Saison 6, Épisode 8), où il joue son propre rôle (Rachel travaille pour sa marque).

Il a survécu à une tumeur au cerveau[6].

Fortune[modifier | modifier le code]

En 2012, sa fortune est estimée 7,5 milliards de dollars, ce qui la classe comme la 122e personne la plus riche au monde[7].

En 2010, elle était estimée à 4,6 milliards de dollars (173e) et en 2009, à 2,8 milliards de dollars (224e)[8].

Collection d’automobiles[modifier | modifier le code]

Article général Pour un article plus général, voir Collection automobile de Ralph Lauren.
Ralph Lauren avec sa Porsche GT3 RS (2010)

Ralph Lauren est aussi connu pour être un collectionneur automobile de sport et de luxe[9]. Il est d’ailleurs fasciné par leur esthétique et l’histoire des concepteurs comme Enzo Ferrari ou Ettore Bugatti. Il possède, en 2011, 70 voitures de collection, qui sont stockées à Katonah, dans l'État de New York. Ses voitures ont gagné de multiples fois le prestigieux « Pebble Beach Concours d'Elegance ». Il possède une Ferrari 250 GTO de 1962, deux Ferrari 250 Testa Rossa, une Bugatti T57SC Atlantic, trois McLaren F1 GTR LM (dont une très rare F1 LM), une Mercedes 300SL Gullwing, une Bentley Blower de 1929, une Porsche 997 GT3 RS de 2006, une Mercedes-Benz CountTrossi SSK (alias « Le Prince noir »), une Alfa Roméo 8C 2900B Mille Miglia, une Lamborghini Reventón et l'exclusive Reventón Roadster, et, plus récemment, l'une des voitures les plus chères au monde, la Bugatti Veyron.

17 voitures des voitures de sa collection ont été exposées deux fois à Paris au Musée des arts décoratifs. Ces voitures, dont certaines ont plus de 80 ans, retracent l’histoire de l’automobile sportive de 1929 à 1996.

Les 17 voitures qui ont été exposées sont :

  • une Bugatti 57 Coupé SC Atlantique
  • une Bentley Blower
  • une Mercedes-Benz SSK « Count Trossi »
  • une Alfa Romeo 8C 2300 Monza
  • une Alfa Romeo 8C 2900 Mille Miglia
  • une Bugatti Type 59 Grand Prix
  • une Ferrari 375 Plus
  • une Jaguar XKD
  • une Porsche 550 Spyder
  • une Porsche 959
  • une Ferrari 250 Testa Rossa
  • une Ferrari 250 GTO
  • une Ferrari 250 LM
  • une Jaguar XK 120 Roadster
  • une Mercedes-Benz 300 SL Gullwing Coupé
  • une Jaguar XKSS
  • une Ferrari 250 GT Berlinetta SWB
  • une McLaren F1 LM

En 2014, il créé un tour de moto vintages à Paris (circuit allant de la porte de Saint-Cloud à la boutique principale de la marque dans la ville, à Saint-Germain-des-Prés)[6].

Philanthropie[modifier | modifier le code]

Ralph Lauren a mené plusieurs actions philanthropiques dont :

  • la construction d'un hôpital contre le cancer à Harlem[3] et d'un centre de recherche sur le cancer du sein à l'université de Georgetown (1989)[6] ;
  • mobilisation d'industriels de la mode pour lancer, via le CFDA, le mouvement caritatif Fashion Targets Breast Cancer (en 2014, cela a généré, avec l'aide de treize pays, 40 millions de dollars)[6] ;
  • la campagne Pink Poney et la création, au début des années 2000, de la Polo Ralph Lauren Foundation[6] ;
  • association avec l'hôpital Royal Marsden de Londres (un centre de recherche contre le cancer)[6] ;
  • mécénat du Musée des arts décoratifs de Paris[3].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ralph Lauren returns to his Russian roots
  2. « Ralph Lauren », sur tendances-de-mode.com,‎ 22 janvier 2007 (consulté le 19 octobre 2013)
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l Marion Van Renterghem, « Ralph Lauren, pur produit de l'Amérique », M le Magazine du Monde,‎ 24 août 2013, p. 19 à 25
  4. Ralph Lauren: emblème de la mode américaine
  5. Biographie Ralph Lauren
  6. a, b, c, d, e, f, g et h Anne-Sophie von Claer, « Ralph Lauren, philanthrope royal », Le Figaro, encart « Culture », samedi 17 / dimanche 18 mai 2014, page 42.
  7. [1] FORBES
  8. http://www.forbes.com/lists/2009/10/billionaires-2009-richest-people_Ralph-Lauren_QY7D.html
  9. « Les bolides de rêve de Ralph Lauren », Le Figaro, 16 avril 2011.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :