Llorando se fue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Llorando se fue

Single par Los Kjarkas
extrait de l'album Canto a la mujer de mi pueblo
Face A Llorando se fue
Sortie 1981
Enregistré 1981
Bolivie
Durée 2:37
Genre Musique andine
Format Maxi 45 tours
Auteur Ulises Hermosa
Compositeur Los Kjarkas
Label Tumi Music (réédition anglaise)
Barca Discos (réédition)

Llorando se fue est une chanson bolivienne du groupe Los Kjarkas, sortie en 1981.

Elle a été reprise par le groupe Cuarteto Continental du Peru en 1984.

Une version en portugais, plagiée[1] par le groupe français Kaoma, sort en 1989 sous le nom de Lambada et Chorando Se Foi (Lambada). Elle devient sous ce nouveau titre un standard en France comme « tube de l'été », puis dans toute l'Europe, au Japon, en Australie et aux États-Unis.

Elle est plusieurs fois certifiée disque d'Or.

Dès 1990 sortent simultanément aux États-Unis deux films exploitant le phénomène : La lambada, la danse interdite [2] et Lambada [3].

En 2010, Los Kjarkas affirment que Llorando se fue a une nouvelle fois été plagiée par Don Omar et déplorent le peu de soutien de la part de la SOBODAYCOM, la société d'auteurs et compositeurs boliviens[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Nacho Sáenz de Tejada, « Kjarkas: « La lambada es un dolor » », sur elpais.com, El Pais,‎ 29 mai 1990 (consulté le 12 février 2011)
  2. (en)Jon Pareles, « And Now on the Screen: Lambada! », The New York Times,‎ 18 mars 1990 (lire en ligne)
  3. (en)Rita Kempley, « Lambada (PG-13) and The Forbidden Dance (PG-13) », The Washington Post,‎ 17 mars 1990 (lire en ligne)
  4. (es) « Los Kjarkas renuncian a demandar a Don Omar »