Galerie des Offices

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Galerie des Offices
Galleria degli Uffizi
Uffizi Gallery, Florence.jpg

Vue du piazzale de la Galerie des Offices vers le Palazzo Vecchio

Présentation
Nom local
Galleria degli Uffizi
Style architectural
Renaissance
Type
palais citadin
Architecte
Date de construction
Commanditaire
Destination initiale
Bureaux du grand-duché de Toscane
Propriétaire
Commune de Florence
Destination actuelle
Site web
Géographie
Pays
Région
Ville
Localisation
Coordonnées

La Galerie des Offices (Galleria degli Uffizi en italien) est un palais florentin, abritant dans le musée des Offices l'un des patrimoines artistiques les plus anciens et les plus célèbres au monde. Ouvert au public depuis 1765, le musée des Offices déploie, sur 8 000 m2, la plus belle collection au monde de peintures italiennes et des œuvres de tous les grands maîtres européens, d’Albrecht Dürer à Francisco de Goya.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette galerie naît de l'initiative de Cosme le jeune (1519-1574), premier grand-duc de Toscane, qui fait construire par Giorgio Vasari un nouvel ensemble de bureaux, les Offices (Uffizi) pour la conduite de l'État. Sa conception architecturale est novatrice : un cortile (maintenant nommé piazzale des Offices) allongé forme une rue bordée de deux longs bâtiments réunis du côté de l'Arno par une galerie à deux étages fermant le cortile. Vasari prévoit, au second étage, des bureaux éclairés par de larges baies. Ce sont ceux du Grand-duc.

Article détaillé : Piazzale des Offices.

Il est traversé par le Corridor de Vasari qui prend naissance dans le Palazzo Vecchio au niveau de la chapelle d'Eléonore de Tolède, femme du Grand-duc Cosme Ier, et se termine au Palais Pitti pour assurer la sécurité des Médicis entre leurs palais.

Article détaillé : Corridor de Vasari.

En 1574, le grand-duc François Ier de Médicis confie la direction des travaux à Bernardo Buontalenti qui les complète avec Alfonso Parigi l'Ancien jusqu'en 1580. Entre 1579 et 1581, les plafonds des galeries sont garnis de fresques à motif grotesque d'Antonio Tempesta puis d'Alessandro Allori, qui s'adjoint la collaboration de Ludovico Buti, Giovanni Maria Butteri, Giovanni Bizzelli et Alessandro Pieroni.

La Tribune des Offices est l'une des pièces qui servaient pour l'exposition des œuvres d'art de la collection Médicis, avant la destination de la galerie entière comme musée.

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Les attentats mafieux de mai 1993, à la dynamite, contre la Galerie des Offices de Florence (rue Georgofili, le 27 mai 1993) et le Musée d'art contemporain de Milan, font une dizaine de morts (dont cinq aux Offices[1] et 29 blessés) ; outre des dégâts importants aux collections des Offices (plusieurs tableaux[1] détruits dont l'Adoration des pasteurs de Gerrit van Honthorst, 173 œuvres endommagées et 50 sculptures ont dû être restaurées), l'événement arrêta les travaux d'agrandissement et l'accès à la galerie.

En raison de la grande taille de ses collections, le musée a transféré certaines de ses œuvres à d'autres musées de la ville. Un projet d'expansion, en cours de finalisation, vise à étendre l'espace dédié aux expositions de 6 000 à 13 000 m2, ce qui devrait permettre l'accès du public à de nombreuses peintures longtemps restées dans les réserves.

Article détaillé : Musée des Offices.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Bulletin européen, p. 19

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]